News on fire

Apéro Polar du 09/04/16 : Rencontre CONTAGIEUSE avec Jean-Luc Bizien !

apero_polar_bizien

Apéro Polar – Jean-Luc Bizien – Copyright KoMa

UNE SOIRÉE IDYLLIQUE ! 

Dans la cadre de l’année de la Corée en France, la bibliothèque Parmentier, nous a fait le plaisir de nous inviter à un apéro polar autour de Jean Luc Bizien et de sa trilogie des ténèbres (cliquez sur le litre si vous souhaitez en lire la chronique) : « L’Evangile des Ténèbres »« La Frontière des Ténèbres » – « Le Berceau des Ténèbres »

Un grand merci donc à Geneviève, notre Mistress of Ceremony pour son hospitalité et pour le talent avec lequel elle organise ses apéros polar. Si vous habitez l’Île-de-France, n’hésitez pas à vous y rendre, vous y passerez un moment divin.

apero_polar_bizien

Apéro Polar – Geneviève – Copyright KoMa

 

C’est avec une entrée très discrète (et très en retard) dans la salle déjà remplie et prête à écouter le maître que je me suis fais remarquer… On devrait renommer « C’est Contagieux » en « C’est pas discret » 😉

Merci à Anne-Ju de m’avoir gardé une place car la salle était pleine à craquer… Et merci au merveilleux Jean-Luc Bizien de m’avoir attendu avant de démarrer. Je te savais généreux et chaque rencontre me le confirme, mon ami.

apero_polar_bizien

Apéro Polar – Jean-Luc Bizien – Copyright KoMa

apero_polar_bizien

Apéro Polar – Jean-Luc Bizien – Copyright KoMa

Avant de démarrer la retranscription de cette rencontre, s’il y a un point que je trouve bien dommage, c’est mon regret de ne pouvoir vous retranscrire la voix, les expressions et le charisme de ce merveilleux orateur qu’est Jean-Luc Bizien. Jean-Luc est un conteur hors-pair, il hypnotise les foules. J’espère que vous vous en ferez une petite idée en voyant les photos. Car quand Jean-Luc Bizien prend la parole, c’est animé, c’est vivant, c’est magnifique. Les spectateurs ne s’y sont pas trompés en venant aussi nombreux et avec une belle brochette de guest-stars en prime (vous les découvrirez au fil de l’article).

apero_polar_bizien

Apéro Polar – Jean-Luc Bizien – Copyright KoMa

 

Geneviève : Nous sommes content de te recevoir Jean-Luc car comme tu le sais 2016 est l’année de la Corée…

Jean-Luc Bizien : C’est exact mais plus précisément, c’est l’année de la Corée…. Du Sud

Geneviève : Exact ! Jean-Luc, tu as souhaité que ce ne soit pas un format interviewer/interviewé. Nous allons donc te laisser nous parler de ta « Trilogie des Ténèbres »…

B : Oui j’ai préféré un format plus conversationnel avec le public. N’hésitez donc pas à intervenir et à me poser vos questions.

Il y a 7 ans, il n’y avait pas d’informations ou de livres sur le pays. Seuls, certains journalistes avaient courageusement réussi à filmer en caméra cachée. C’est formidable, je les admire. J’ai téléchargé tout ce qu’ils ont publié. Et ça m’a fasciné.

Il faut avoir l’esprit tordu pour écrire sur la Corée (rires). Je suis né au Cambodge mais vietnamien de naissance. Je n’ai pas écrit à charge contre la Corée du Nord je voulais en faire un personnage. 

La Corée du Nord, c’est la dernière dictature de type stalinien, le dernier pays de la planète avec des camps de concentration. Si vous parvenez à y aller c’est que vous êtes soit membre d’une ONG soit président d’un bureau ou d’un parti communiste. Dans tous les cas, si vous vous y promenez, un commissaire politique vous accompagnera. Il ne vous dira évidemment que du bien du pays. Il vous dira par exemple : « le gouvernement nous fait naître beau et bien portant ». En fait les handicapes et les nains sont dans des camps… Il faut préciser que les coréens du nord mesurent 20 cm de moins que ceux du Sud. La malnutrition en est la première cause. Ils vivent pour la plupart dans des conditions très précaires, dans une extrême pauvreté. Si vous regardez Google Earth de nuit, vous verrez qu’à part Pyongyang (la capitale), tout le reste de la Corée du Nord est plongée dans l’obscurité la nuit. Pas de lumières car ils n’ont pas d’électricité.

apero_polar_bizien

Apéro Polar – Jean-Luc Bizien – Copyright KoMa

Pourquoi le titre « L’Evangile » pour le premier roman ? C’est une dynastie, Kim Il-sung, le premier « Leader » a réussi à créer un parti et une religion autour de lui. Les coréens sont persuadés que Kim Jong, fils de Kim Il-sung, a eu une naissance quasi-divine. Oui, oui, les gens y croient. En même temps, c’est ce qu’on leur raconte depuis des décennies, pour la majorité depuis leur naissance. C’est un peu comme la Bible pour nous.

Dans « la Frontière des Ténèbres j’ai exploré la Corée du Sud. Et c’est le miroir inversé. L’ultra libéralisme. Une société ultra libérale donne de la délinquance. Les sud-coréens ont tenté une expérience dans un quartier. C’est Minority Report : On vous pose une puce à l’intérieur de votre peau. Le but de l’expérience c’est de montrer que la délinquance peut chuter à zéro quand chacun est surveillé. On sait où vous êtes en permanence donc pas de crime. Pas d’infidélité non plus. La puce permet de dire où vous êtes, permet de payer, sert de carte d’identité…

La Corée du Sud a tenté d’exporter et de vendre cette technologie. Et le plus amusant, c’est que le seul pays qui s’est déclaré intéressé, c’est la Corée du Nord (rires).

Je tiens à préciser que tout ce que j’ai écris dans mes livres sur les deux Corée est vrai.

Pour le troisième roman, « Le Berceau des Ténèbres, j’ai emmené des coréens du Nord à New-York pour voir comment ils s’adapteraient à un pays en tous points différent.

Voilà pour le préambule. J’attends vos questions.

apero_polar_bizien

Apéro Polar – Jean-Luc Bizien – Copyright KoMa

Q : Pourquoi avoir choisi un américain, Seth Ballahan comme protagoniste principal de votre trilogie ?

B : je voulais que le lecteur français soit invité à découvrir ce nouvel univers (La Corée) sans que ce soit chiant et je voulais que ce soit sous le prisme d’un occidental. Mon personnage principal est mon antithèse, il n’aime pas les asiatiques. Je voulais qu’il ait un antagonisme envers les « niakoués » comme il dit, le terme péjoratif des asiatiques. Je voulais qu’au fur et à mesure de la trilogie le personnage change de point de vue. Je crois qu’on est ni noir ni blanc mais que nous sommes tous gris. Mon personnage évolue comme dans la vraie vie. Comme le dit David dans sa chronique sur « L’Evangile des Ténèbres », au début Seth est insupportable et c’est un sale con.

Q : Un Coréen peut-il s’adapter à la vie hors de la Corée du Nord ?

B : Quand ils réussissent à fuir le pays, 2 coréens sur 3 se suicident. Car ils sont perdus. Ils ont l’habitude de demander ce qu’ils doivent faire pour chacune de leurs actions en Corée du Nord. Du coup ils se perdent dans l’ultra libéralisme quand ils se retrouvent à vivre ailleurs… Et en plus, on met dans des camps de rééducation leurs ascendants et leurs descendants. C’est très dur à gérer. Mon personnage de flic coréen, Paik Dong-Soo, c’est la colère qui l’aide à tenir.

apero_polar_bizien

Apéro Polar – Jean-Luc Bizien – Copyright KoMa

Q : Combien y a-t-il d’habitants ?

B : 25 millions dont seulement 5 millions mangent à leur faim : les militaires. Pendant la grande famine à la fin des années 90, on pense qu’il y a eu entre 400 000 et 2 millions de morts. Le troc se pratique beaucoup, objets contre fruits. Il y a un reportage sur le web ou on voit un magasin qui regorge de provisions. On théâtralise avec des faux consommateurs qui font semblant d’acheter. C’est ce qu’on filme pour faire croire que chaque coréen vit bien. Pyongyang fait croire que la Corée est auto-suffisante mais l’embargo plombe vraiment les habitants.

apero_polar_bizien

Apéro Polar – Jean-Luc Bizien – Copyright KoMa

Q : Kim Jong-un, le dictateur actuel, supprime tous ses proches, un à un. Qu’en pensez-vous ?

B : Et pourtant à son arrivée au pouvoir en 2011, les journalistes ont dit enfin un modéré… Alors que c’est un fin de race absolument délirant, un grand grand fou ! Et pourtant il a fait ses études en Suisse, il a côtoyé des occidentaux et pourtant il y retourne, il choisit la barbarie. Quand on est considéré comme un Dieu, c’est quasi impossible de redescendre à niveau humain. Quand son père est mort, les gens pleuraient vraiment. Ce n’est pas un président c’est Le Leader, un être suprême ! On mettrait ça dans un roman personne n’y croirait. Ils vont tellement loin que la Chine qui les soutenait commence à reculer.

Un truc amusant : Alors que le japonais est haï, Kim Jong-il qui adorait les sushis a enlevé un cuisinier japonais qu’il trimballait en permanence. Pour l’anecdote, en France tous les restos japonais sont tenus par des coréens du Sud (rires).

Q : Les camps de concentration sont-ils tels que vous les décrivez ou les avez-vous imaginés ?

B : C’est réel, certains transfuges ont témoignés.

Q : Pensez-vous que ce serait possible pour les Coréens du Nord de s’affranchir ?

B : Le meilleur moyen c’est qu’un Leader n’ait pas d’enfant, c’est même le seul moyen. C’est la première dynastie de dictateurs qui dure aussi longtemps. Quand on cesse de te laver le cerveau, tu redeviens quelqu’un de « normal ». Le Sud voudrait bien cette réunification. Et ce serait souhaitable. Les Coréens du Sud font des pèlerinages à la frontière pour espérer revoir des gens qu’ils connaissent, il y a une ouverture.

apero_polar_bizien

Apéro Polar – Jean-Luc Bizien – Copyright KoMa

Q : Comment supportez-vous d’écrire sur une ambiance aussi mortifère ?

B : J’écris en parallèle des romans Jeunesse. J’ai mis deux ans à écrire le premier tome car j’avais besoin de m’aérer. Du coup, parallèlement, j’écrivais un autre roman sur le 19eme siècle

A la base il ne devait y avoir qu’un tome. Mais je ne pouvais pas laisser croire que la Corée c’était seulement le Nord d’où le deuxième tome qui se déroule en Corée du Sud et ensuite, j’ai voulu voir comment mes personnages vivraient dans un autre contexte comme New-York et les y confronter (3ème tome). Mon 4eme tome, lui, se passera à Juarez au Mexique.

Q : Pensez-vous qu’il y aura une adaptation au cinéma ?

B : Je ne suis pas sûr que ce soit un sujet adaptable. Si je prends « Zulu » de Caryl Ferey, le livre et le film sont réussis mais l’approche est différente. Pareil pour « Shutter Island », le film de Scorcese est bien mais le roman est bouleversant.

apero_polar_bizien

Apéro Polar – Ian Manook – Copyright KoMa

Question de Ian Manook : Comment gère-t-on une trilogie dans le temps ? Quel travail de documentation ?

B : Pour ma trilogie sur le 19ème siècle (avec le personnage de Simon Bloomberg) parue chez 10/18, j’avais de la documentation, ça ne posait pas de problèmes, je feuilletonnais. Point. Ici ca me renvoie à l’intime. Ce n’était pas prévu comme une trilogie. Un one shot d’abord puis un diptyque, et une trilogie et finalement une tétralogie.

apero_polar_bizien

Apéro Polar – Jean-Luc Bizien – Ian Manook – Copyright KoMa

M : En France, on n’est pas si loin de ce qui est décrit dans ton livre :  avec nos cartes de crédit, nos téléphones, les panneaux Decaux qui te géolocalisent et t’identifient… D’ailleurs, l’une des hypothèses envisagées pour le prélèvement des impôts à la source en 2017 serait que les entreprises versent l’argent à l’état qui nous les reverserait. Du coup l’état contrôlerait toutes nos vies, prélèverait les amendes… c’est effrayant.

B : Justement, la vraie fonction du thriller c’est de pointer les folies, les dérives. Avant, la littérature blanche nous parlait de la vie, de l’humain, c’était génial. Aujourd’hui c’est le règne de l’auto contemplation, de la littérature se regarde le nombril et ne raconte plus d’histoires. C’est vide. Nous on a une musique, un rythme.

apero_polar_bizien

Apéro Polar – Jean-Luc Bizien – Copyright KoMa

Merci Jean-Luc !

Après le polar, voici venir l’apéro !

apero_polar_bizien

Apéro Polar – Ian Manook – Copyright KoMa

A la tienne, Ian ! Eh non, vous ne rêvez pas, Ian Manook (le papa de « Yeruldelgger » et dont le nouveau Jeunesse, « Tarko » vient juste de sortir) nous a fait l’honneur de d’être des nôtres. Ainsi que le talentieux Mehdy Brunet (dont je vous ai dis tout le bien que je pensais de son « Sans Raison » – Chronique ici !)

apero_polar_bizien

Apéro Polar – Mehdy Brunet – Copyright KoMa

et l’ineffable Cicéron Angledroit, une crème d’homme et un auteur que je vous invite à découvrir au plus vite.

apero_polar_bizien

Apéro Polar – Ciceron Angledroit – Copyright KoMa

L’apéro est l’un des moments les plus précieux offerts par l’amie Geneviève. Vous qui passez souvent par ici, vous savez désormais qu’il n’y a rien de meilleur que de revoir ses ami(e)s lecteurs et lectrices, je ne cesse de le répéter. Le cercle de lecteurs que l’on rencontre à chaque nouvelle occasion ne cesse de s’élargir et l’amour s’additionne et enrichit nos âmes. Quand je vous dis que la passion, c’est contagieux ! J’en profite pour faire un coucou à Dav, Samantha et Magali et à Sandra Martineau (autre auteure présente, quel succès ce Bizien !). Kiff U guys and gals !

Après le polar, après l’apéro, c’est le Resto ! Un grand merci à toi, Frédérique Schweitzer pour l’organisation de ce rassemblement de fêlés que tu as divinement bien organisé ! Et quelle belle bande de joyeux drilles. Les rires fusaient de toutes parts, les discussions s’enchaînaient passionnantes et passionnées. Un régal pour le corps et l’âme…C’était si bon d’être parmi vous les ami(e)s !!!!!!!!!!

Et je ne pouvais pas terminer cet article sans une fois encore remercier la merveilleuse Geneviève et embrasser d’amour son Padawan, Anne-Ju. Quel trio d’enfer lorsque nous sommes ensemble ! Je vous aime fort les filles ! Vivement le prochain apéro polar ! Tu nous en fait un autre vite Geneviève ??!!??

apero_polar_bizien

Apéro Polar – Anne-Ju, Geneviève- Copyright KoMa

About Smadj (934 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

58 Comments on Apéro Polar du 09/04/16 : Rencontre CONTAGIEUSE avec Jean-Luc Bizien !

  1. J’ai hâte de rencontrer les auteurs cités, Jean-Luc Bizien, Ian Manook ce week-end et normalement Sandra Martineau dans un mois. Mehdy Brunet talentueux en effet. Merci pour ce retour. Besos (Anne-Ju et Geneviève vivement SMEP ❤ )

    Aimé par 2 people

  2. Pas de pot pour nous pauvres provinciaux… Je dois à l’honnêteté de dire que je n’ai encore jamais rien lu de M. Jean-Luc Bizien. Faudra bien que je me lance, un jour…
    En tout cas, joli compte rendu, avec les questions et les réponses… Un petit reproche cependant: il manque le son… 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Bon bah tu ne m’en voudras pas. Mais je vais rebloguer ton article car il est vraiment top. Pour ma part, j’ai enregistré toute la rencontre, comme pour celle avec Nicolas Lebel.
    C’est vrai que c’est toujours un réel moment de bonheur ces apéros. Je suis une provinciale (Bourgogne) mais je prends le temps de m’organiser et de monter sur Paris. C’est une excellente initiative qu’a mis en place mon maitre Jedi. Je découvre toujours des auteurs passionnants. Mais pas que…je découvre aussi des lecteurs passionnants. J’avoue que j’ai bien rit lors du dîner.
    Notre trio est une bouffée d’oxygène pour moi. Vous retrouvez me fait du bien. Hélàs, je ne serai pas là pour le prochain car j’assiste au prix de la plaidoirie organisé par Marie Vindy à Dijon.

    Aimé par 3 people

  4. Je n’ai pas pu assister à celui ci quel dommage, ton article m’a donné envie d’en savoir plus sur cet auteur et sur la Corée. vivement celui de juin ou je serais présente.

    Aimé par 2 people

  5. Ca avait l’air top!!!!!!Dommage pour l’éloignement géographique!!!!
    Du coup, ça me redonne envie de finir la trilogie de Bizien….Tu le défend tellement bien!!!!;)

    Aimé par 1 personne

  6. ben mon cocquin, voilà encore une belle soirée inscrite à ton palmares ! va falloir que je demande à genevieve de décentraliser ses apéro polar en province de temps en temps histoire que j’en profite aussi 🙂

    Aimé par 3 people

  7. Un Compte-rendu extra ! 😉 J’avoue j’ai encore le premier tome de la trilogie des ténèbres dans la PAL. Mais je compte bien le dépoussiérer bientôt 🙂

    Aimé par 2 people

  8. J’ai envie de lire la Mort en Prime Time des éditions Le Masque, mais il n’est pas simple de se le procurer sauf en y mettant un peu plus que le prix d’origine. Je verrai après le salon 😉

    Aimé par 2 people

  9. Merci pour l’interview et pour ce retour sur l’Apéro Polar avec Jean-Luc Bizien et Ian Manook ! Je devrais les voir ce week-end ! 😉

    Aimé par 1 personne

  10. wow quel magnifique travail de retranscription et de rendu de l’ambiance ! Je te connais et pourtant je suis bluffé, bravo mon ami ! passionnant !
    C’est comme si on y était, vraiment (le goût de la bière en moins)

    Aimé par 1 personne

  11. Super, j’avais l’impression de te voir arriver en retard !! J’en sais un peu plus sur le roman que j’ai lu, ça fait du bien… je reviendrai un jour à la suite, même si le premier m’avait laissé un petit goût de déception pour certaines choses. Mais le portrait de la Corée du Nord était saisissant !!

    Aimé par 1 personne

  12. A reblogué ceci sur Les Motordus d'Anne-Juet a ajouté:
    Hello les tordus,
    Parce que je suis en mode « loque » aujourd’hui et que je n’ai pas le courage de reprendre l’enregistrement de cette rencontre, je rebloge avec plaisir le compte-rendu de mon ami David.

    Il va vous parler de cet apéro polar organisé par Geneviève du blog Collectif Polar, à la bibliothèque Parmentier Paris 11ème.

    Le thème étant la Corée, Jean-Luc Bizien était l’auteur idéal pour cet apéro.

    Un auteur que je n’ai encore jamais lu mais chose qui sera vite réparée.

    L’écouter c’est un plaisir.

    Ensuite, je me suis rendue avec certains lecteurs présents et auteurs à un dîner où les fous rires et les belles rencontres étaient en RDV.

    Mais lisez l’article en entier de David, il le retranscrit très bien.

    Pour info, vous ne verrez qu’un aperçu sur mon blog, vous devez cliquer sur le lien pour lire l’article en entier.

    Santé !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Des chroniques en direct de la banquise

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, ateliers d'écriture, quelques écrits .

EmOtionS - Blog littéraire et musical

Chroniques et avis, interviews, salons, classements... Romans noirs, thrillers, polars, SF...

notes bleues pour nuits noires

Blog littéraire et bien plus avec affinités, cinéma, théâtre et autres sorties culturelles

%d blogueurs aiment cette page :