News on fire

« Et le Mal viendra » de Jérôme Camut et Nathalie Hug – La chronique qui est venu qui a vu et qui a été vaincue ! COUP DE FOUDRE !

et_le_mal_viendra_camut_hug_contagieux

Il y va des livres comme de l’amour, des livres dont tu tombes instantanément amoureux – un lecteur/une lectrice, ça a un petit cœur d’artichaut tu sais – et qui vont continuer à t’accompagner sur une bonne partie de ton chemin de vie. Des livres « coups de foudre ».
picto_super_contagieux

SUPER CONTAGIEUX !

« Et le mal viendra » en fait assurément partie. Il est composé de phéromones tenaces. Ta dernière pensée est pour lui quand tu te couches et la première chose qui imprègne ton esprit au petit matin est une nouvelle pensée pour lui, fugace ou pas.

Pour vous mettre dans l’ambiance, voici comment le roman démarre : « L’Afrique tu te la prends dans la gueule et tu l’aimes ou alors tu remontes dans le premier coucou et tu te casses le plus loin possible ».

Effectivement, on se le prend dans la gueule ce roman !

C’est rare qu’un thriller dégage autant d’émotions contradictoires. La force des Camhug (contraction de Jérôme Camut et Nathalie Hug), c’est de parler à tes tripes et à ton cœur avec la même énergie alternant les moments d’une beauté à couper le souffle, chargés de poésie et de silences, et les scènes d’action époustouflantes dignes des plus grands films d’action. Certaines scènes sont si magnifiquement découpées que tu te vois transporté dedans, une immersion en zone littéraire addictive.

« Et le mal viendra » est un roman populaire (avec toute la noblesse du terme), un blockbuster sociétal, une épopée à la Jules Verne mâtinée d’un thriller épique, un passeport pour l’aventure. Mais quel souffle ! L’action saute aisément d’un continent à l’autre entre Europe et Afrique, une vadrouille entre terres inconnues et polar urbain. Et non seulement cette dichotomie fonctionne mais en plus elle lustre le bouquin d’un vernis précieux.

Ce livre est d’une richesse phénoménale et d’une ambition folle. Que ce soit dans la démesure vertigineuse de l’intrique ou dans le soin et la finition apportés aux personnages. Un vrai travail d’orfèvre tant les ciselures et les déchirures de chacun y sont admirablement dépeintes. Les personnages sont si contrastés, jamais noir ou blanc, que l’identification et l’empathie fonctionnent à plein régime.

LES YEUX GRANDS OUVERTS

Les sujets traités sociétales et politiques (l’éco-terrorisme, la radicalisation, la raréfaction de l’eau…) font mouche. Les Camhug tutoient l’époque et en démontent les rouages. Leur constat est implacable et fait dresser les cheveux sur la tête ; les événements décrits dans ce roman paraissent si réels et si crédibles qu’ils en deviendraient possibles dans notre réalité.

L’acuité des auteurs à comprendre la Société et à nous la recracher en pleine gueule est tout simplement bluffante. D’ailleurs, l’une des idées centrales du livre est de montrer comment, insidieusement, se construisent et se propagent les idées extrémistes. Cela peut partir d’une idée noble voire altruiste et pourtant finir dans le drame le plus absolu. L’enfer est pavé de bonnes intentions mais ses marches sont glissantes. Comme à chacun de leur roman, les Camhug se paient le luxe de susciter la réflexion sans jamais sacrifier au dynamisme puissant du thriller.

LE DERNIER ARGUMENT DES ROIS

Impossible de terminer cette chronique sans saluer la fin du roman qui touche à la perfection. C’est tellement rare une fin aussi ultime et aussi réussie. Combien de romans avec-vous kiffé tout du long avant d’être déçu et frustré par la fin, un goût amer dans la bouche ? Ce ne sera pas le cas ici, vous l’aurez compris. Au contraire, elle vous hantera de nombreux jours durant une fois le livre refermé. La marque d’une GRANDE œuvre.

Je vous parlais  de coup de foudre en début de chronique mais comment ne pas avoir de crush pour un bouquin qui t’étreint avec autant de passion et de grâce ?

david_picto_5

4ème DE COUV’

On vous a alertés sur la préciosité de l’eau, vous n’avez pas voulu voir. Alors on vous a assoiffés, et vous vous êtes entretués. Va-t-il falloir que l’on entasse six mille cadavres d’enfants devant vos portes pour que vous réagissiez enfin ?

About Smadj (1098 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

16 Comments on « Et le Mal viendra » de Jérôme Camut et Nathalie Hug – La chronique qui est venu qui a vu et qui a été vaincue ! COUP DE FOUDRE !

  1. Je crois bien que tu as aimé ;-).
    Un roman unique pour plein de raisons. On n’en lit pas beaucoup des romans aussi foisonnants.

    Aimé par 2 personnes

  2. Sylviane Renaud Schultz // 28 mars 2019 à 12 h 29 min // Réponse

    J doreeeee

    Aimé par 1 personne

  3. Ah oui, carrément un 5 !!! Argument choc ! Le poids de tes mots et le choc de ta photo tout décoiffé ! 😆

    C’est toi le mâle qui viendra ?

    Aimé par 1 personne

  4. Lu « Et le mal viendra » qui me fait découvrir Jérôme Camut et Nathalie Hug, et bien aimé.
    J’ai moi-aussi relevé l’incipit, qui donne le ton. Par contre, j’ai trouvé quelques passages un peu compliqués, à cause des personnages que j’avais du mal à identifier, peut-être est-ce parce que ces personnages pré-existent au livre ? Il faudra que je me procure « Islanova », et d’autres peut-être…
    Tiens, et en voyant le comm au-dessus, je me dis « et je n’ai rien lu de Lebel encore ». Il y a tant à lire !

    Aimé par 1 personne

    • Content que tu aies aimé, ce sont vraiment des cadors du thriller et leur imagination n’a pas de limites. Tu as compris je suis fan 😉
      Tu vas te régaler aussi si tu te mets sur du Lebel ! Tant à lire pour les passionnés que nous sommes 😊

      J'aime

  5. Comme toi, je trouve ce livre parfait ! Et pis c’est tout !!! 😉 😛
    Bisous

    Aimé par 1 personne

1 Trackback / Pingback

  1. Et le mal viendra de Jérôme Camut et Nathalie Hug | blacknovel1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Aude Bouquine

Blog littéraire, chroniques, sorties, bilans lecture : passionnée de polars, thrillers et romans noirs mais pas seulement !

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, poésie, théâtre, polar, mauvais genre

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Blog littéraire - Chroniques de thrillers et polars

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

julitlesmots.wordpress.com/

Polars, Thrillers, Romans Noirs, horreurs et encore d'autres choses bien sombres...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

juneandcie.wordpress.com/

Eventually everything connects

Petit Pingouin Vert

Ici je vous raconte ma vie et parfois je parle bouquins aussi ( parfois)

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

%d blogueurs aiment cette page :