News on fire

« Les Rois du Pétrole » de Tore Renberg – La chronique qui roule au Diesel !

les_rois_du_petrole

Les Rois du Pétrole – Tore Renberg

La Norvège a Jo Nesbø. La veinarde. Va-t-elle aussi se la péter avec Tore Renberg ?

Affreux, sales et méchants !

Du pétrole c’est ce qu’ont du boire certains des protagonistes du livre tellement ils sont perchés.
Une vraie bande de doux dingues.
Les dialogues au premier abord sont excellents ! Bravo au traducteur. Ça n’a pas dû être qu’un moment de plaisir. Car ça jacte beaucoup dans « Les Rois du Pétrole ». Ça jacte, ça jacte, ça jacte… Et au final ça jacte de trop.

Dès le début, l’écriture est électrique, fait dresser les poils des avant-bras avec son énergie statique. Mais les fait retomber aussi vite par un verbiage incessant et répétitif  qui alourdit l’ensemble. En fait, 600 pages pour raconter aussi peu de choses, ça fait beaucoup. L’action est étalée sur trois journées. Et elles sont vraiment très longues ces 3 journées. Sans fin… De ce genre de moment que tu passes chez le dentiste parce que tu as une carie qui t’assassine et que le bruit de sa fraise de maniaque résonne dans ton oreille, s’approche de ta bouche et qu’il t’hurle « mais ouvrez grand la bouche mon vieux ! ». Hé bien 600 pages ici c’est comme avoir une palanquée de caries à soigner. C’est presque interminable.

« Trop de sucre gâte les dents », disait grand-maman !

C’est dommage parce que ce livre à des atouts. Et on sent un réel talent d’écriture chez ce garçon.

Les chapitres sont très courts et changent de personnage principal systématiquement ; l’auteur nous propose de vivre une même situation avec différents regards selon les protagonistes.
Ça dynamise l’ensemble et ça permet aussi de faire avancer des situations en parallèle mais qui se recouperont ensuite évidemment.  En point positif, ce roman est truffé de références et de morceaux Rock avec de grosses œillades à Motorhead, Aerosmith, Led Zeppelin, Nick Cave, Metallica entre autres. Et il faut avouer que ça fait pétarader l’ensemble. La musicalité des dialogues semblent s’en inspirer. Ce mélange de paroles de chansons et de tchatche hardcore est du miel pour les oreilles. Mais à petite dose. Pas au détriment d’une bonne intrigue.

Petit aparté cochon : Ça parle beaucoup de chattes, de bites et de culs. Ça baise beaucoup aussi. On referme l’aparté. Bon en même temps, tout est bon dans le cochon.

Les personnages sont des rêveurs inconscients, insatisfaits, tous abîmés, losers, et sans repères. Ils sont écrits au vitriol et le bouquin est vraiment amusant par moment. « Les filles c’est de la dynamite. On ne peut pas leur faire confiance, elles vous poussent à commettre les pires bêtises, L’héroïne ? Le terrorisme ? Ce n’est rien à côté des filles. Les filles dominent le monde et elles le savent. Elles tiennent le gouvernail. »

Mais sur la durée, ces personnages deviennent balourds, prévisibles et moins intéressants.

Et quand arrive le climax, le grand final, le lecteur se surprendra à penser au bout de 600 pages : tout ça pour ça !!! Non mais sérieux !

Ouf la Norvège est sauvée, elle a quand même Jo Nesbø !

david_picto_2.5

ps : un grand merci néanmoins à Babelio et aux Editions Presses de la Cité pour l’envoi de ce roman dans le cadre de ses opérations Masse Critique. Si c’est pas sur celui-là, ce sera sur le prochain les amis… 😉

4ème DE COUV’

Fraîchement divorcé, avec deux filles à charge, Pål, la quarantaine, est un joueur endetté jusqu’au cou. Acculé par ses créanciers, il ne voit bientôt plus qu’une issue : faire appel à Rudi, de la bande à Jani. Et la solution ne se fait pas attendre. Une bonne vieille arnaque à l’assurance, qui dit mieux ? Pourtant, rien ne va se passer comme prévu ; car en matière d’escroquerie il est préférable de ne pas avoir recours à un gangster en pleine crise existentielle et, surtout, d’éviter les témoins. Manque de bol, les jeunes amoureux Daniel et Sandra ont aperçu le petit groupe comploter dans la forêt. En ces jours de septembre, de nombreux destins vont basculer à Stavanger, ville portuaire du sud-ouest de la Norvège…

About Smadj (954 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

24 Comments on « Les Rois du Pétrole » de Tore Renberg – La chronique qui roule au Diesel !

  1. Déjà c’est bien de mettre à l’honneur le travail du traducteur, je t’en remercie, c’est important.
    Pour le reste, trop de blabla ça ne fait pas un tabac.

    Aimé par 2 people

  2. Je crois que tout ce que je vais retenir « des rois du pétrole » que je ne lirai pas. C’est l’excellent moment que j’ai passé à lire ta chronique. Et mention spéciale pour ton aparté ! 😉

    Aimé par 1 personne

  3. ah et bien merci car il me faisait de l’œil ….. je ne répondrai pas à ses avances à celui-ci !!! d’autant plus si c’est un cochon !!!! Suis pas une fille facile moi !!!! Non mais 😉

    Aimé par 1 personne

  4. bon, ben voilà une bonne économie de faite ! 🙂 va pitet falloir te déclarer d’utilité publique ! 🙂

    Aimé par 2 people

  5. Merci pour cette chronique, mais non merci pour cette lecture 😉
    Je crois que y’a rien pour moi dedans!

    Aimé par 1 personne

  6. Francois-xavier Manson // 6 juin 2015 à 13 h 36 min // Réponse

    Merci de m’avoir fait passer l’envie de le lire . J’ai horreur du grivois dans les livres . 😊

    Aimé par 1 personne

  7. Si le cochon n’est pas brillant, c’est vulgaire et moi je n’aime pas, encore un auteur atomisé pour faute de goût , tu as raison💣

    Aimé par 1 personne

  8. C’est vrai qu’on a le pouvoir, certaines le savent bien. ..hé hé hé. ..
    Merci pour les économies, il ne m’aurait pas tenté de toute façon 🙂

    Aimé par 1 personne

  9. Je connais po; mais si tu ne lui mets que la moyenne, alors je vais pas le retenir même s’il est bien traduit 😉

    Aimé par 1 personne

  10. La couverture est trop belle !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Des chroniques en direct de la banquise

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, mes romans.

EmOtionS - Blog littéraire et musical

Chroniques et avis, interviews, salons, classements... Romans noirs, thrillers, polars, SF...

%d blogueurs aiment cette page :