News on fire

« Dehors les chiens » de Michael Mention – La chronique à 6 coups !

🎵I’m a poor Lonesome cowboy 🎶 

S’il est un roman que vous devez absolument vous procurer c’est celui-ci. Dépaysement garanti ! À vous les chevauchées vers le Grand Ouest, les duels au pistolet et autres gunfights, les indiens furieux, les chariots dont les roues secouent poussières et cailloux arides, les shérifs pas nets, les chercheurs d’or, les blondes au grand cœur et à la cuisse légère dans les saloons enfumés.

BANG BANG !

Sauf que ce n’est pas si simple, vous êtes dans un roman de Michaël Mention, ce sera donc beaucoup plus riche, ambitieux et rugueux qu’il n’y paraît. On n’est pas dans le Western à papa mais dans l’anti-western, celui de Sergio Leone et de Tarantino. C’est sale, ça pue et les espoirs finissent souvent étouffés dans l’œuf. Un dédale boueux nommé le rêve américain. Car Michael Mention en profite pour faire passer ses messages en y ajoutant à son épopée un volet social grinçant et réaliste. Non ce n’était pas si sympa de vivre l’aventure américaine au XIXème siècle bien au contraire. Vies fugaces, morts rapides, pendaisons arbitraires, racisme, patriarcat, emprise libérale… un vrai éden dites donc… L’American way of life est pouilleux et boiteux et surtout il se construit sur les cadavres des indigènes et des pauvres hères qui errent hantés par la promesse d’une vie meilleure. Ça n’a pas beaucoup changé me direz-vous.

BANG BANG !

Mention crée le Polar de l’Ouest ! Ne vous y méprenez pas, il y a des meurtres et il y a une enquête. Sauf que les commissaires sont des shérifs et les voitures sont des chariots. Juste rafraichissant et exaltant. Alternant les styles et les points de vue, Mention révolutionne votre façon de vivre un roman. Loin d’être linéaire, il construit son intrigue en brouillant les pistes, oscille entre scènes d’action et pauses contemplatives.

Avec son principal protagoniste, Crimson Dyke, agent du gouvernement, il réinvente la figure du fonctionnaire d’état à laquelle il donne une dimension christique et expiatoire teintée de chamanisme. Il se paie même le luxe d’y ajouter une petite touche Steampunk (à la manière des Mystères de l’Ouest – Remember James West & Artemus Gordon) qui frétille les rétines.

BANG BANG !

La grande réussite du livre en plus de son univers incroyablement foisonnant est sans contexte les personnages. Qu’ils soient féminins ou masculins, ils sont sculptés au cordeau, avec passion et empathie. De plus, Michael Mention nous gâte et nous régale de ses bad guys iconiques dont les descriptions hyper visuelles font saliver.

Une fois de plus, Mention n’est pas là où on l’attend, il invente et réinvente les styles et les époques grâce à une plume inimitable. Se renouvelant à chaque roman, c’est probablement l’un des auteurs les plus inventifs de sa génération, un Zola des temps modernes doublé d’un amateur de musique chevronné. D’ailleurs, comme à son habitude, il émaille ses textes de lyrics rock donnant une patine particulière à la lecture ainsi qu’une puissance folle à ses descriptions et ses atmosphères.

ZUT MON BARILLET EST VIDE…

Vous l’aurez compris, ce roman est enthousiasmant, frais et original. La bonne nouvelle est que si vous en faites un succès, une saga des errances de Crimson Dyke verra le jour. Alors les ami.e.s, foncez donc vous procurer ce moment de bonheur suspendu dans le temps. Vendu à 7,80€ en poche chez 10/18, il n’y a aucune raison de s’en priver !

4ème de Couv’ :

Californie, juin 1866. Crimson Dyke, agent des services secrets, sillonne l’Ouest et traque les faux-monnayeurs pour les livrer à la justice. Tandis qu’il est de passage dans une ville, un cadavre atrocement mutilé est découvert. Crimson intervient et se heurte aux autorités locales. Mais lorsque d’autres crimes sont commis, ce sont les superstitions et les haines qui se réveillent. Crimson décide alors d’enquêter, traqué à son tour par les shérifs véreux et les chasseurs de primes. Sueur, misère et violence : Dehors les chiens réinvente le western avec réalisme, sans mythe ni pitié.

Retrouvez l’interview de Michael Mention dans le numéro 11 de LA FRINGALE CULTURELLE. Pour vous le procurer, cliquez ici !

About Smadj (1112 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

8 Comments on « Dehors les chiens » de Michael Mention – La chronique à 6 coups !

  1. Bang bang ! Voilà qui est bien dit !
    Ça fait plaisir de te lire à nouveau !

    Aimé par 2 personnes

  2. Coucou toi qui revient au galop pour nous tirer dessus 😆 Je suis entrée dans le livre ce matin et j’adore déjà ! Le personnage principal n’a rien non plus d’un John Wayne vertueux et j’aime ça, c’est plus réaliste.

    Je me doute qu’avec Mention, on ne va pas se diriger vers une ambiance « petite maison dans la prairie », ou alors, dans une version où la gamine tombe parce qu’on lui a tiré dans le dos ! 😀 Ok, je sors…

    ZUT MON BARILLET EST VIDE… ?? Voilà ce qui arrive quand on tire à tort et à travers !!! 😆 Faut toujours avoir des munitions en prime, parce qu’il n’y a que dans les films que les mecs tirent 5 balles avec leur révolver 😀

    PS : contente de te relire, cow-boy !

    J'aime

  3. Non puisque je tiens mes promesses 😂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Aude Bouquine

Blog littéraire, chroniques, sorties, bilans lecture : passionnée de polars, thrillers et romans noirs mais pas seulement !

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, poésie, théâtre, polar, mauvais genre

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Blog littéraire - Chroniques de thrillers et polars

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Ju lit les mots

Polars, thrillers, mais pas que...

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

juneandcie.wordpress.com/

Eventually everything connects

Petit Pingouin Vert

Ici je vous raconte ma vie et parfois je parle bouquins aussi ( parfois)

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, mes romans.

%d blogueurs aiment cette page :