News on fire

 « Samhain » de Kate Dolan – La chronique sabbat…ique !

Le Pitch : C’est la semaine précédant Halloween et la mère de Char, Angela, a inexplicablement disparu. Tout ce qui reste, c’est sa voiture abandonnée. Lorsqu’elle revient chez elle sans explication le soir suivant, Char et sa grand-mère, Rita, comprennent que quelque chose ne va pas. Elle a beau avoir la même apparence et la même voix, le comportement d’Angela est de plus en plus effrayant, comme si elle avait été remplacée par une force malveillante. Lorsqu’arrive Halloween, une nuit imprégnée de mythes et de légendes anciennes, Char réalise qu’elle est la seule à pouvoir la sauver, même si elle risque de la perdre à jamais.

Avant d’être abreuvés jusqu’à plus soif de contes de Noël, que diriez-vous d’un petit conte horrifique d’Halloween ? Bon ok, Halloween est déjà passé mais vous voyez l’idée… Et si on se laissait aller à frissonner allégrement, transportés par un film d’horreur irlandais. Films irlandais trop rares à l’écran donc précieux alors ouvrez vos chakras et laissez-vous bercer par « Samhain »…

Bercer ? Pas trop en fait. Ou alors un bercement grinçant, crissant comme de la craie blanche sur un tableau.

Samhain est une pastille envoûtante, captivante, subtile. On frissonne parfois, on s’inquiète beaucoup et surtout on tente de se rassurer comme on peut.

Allo ? Win !

Prix du jury à Gérardmer et premier long-métrage de sa réalisatrice Kate Dolan, « Samhain » arrive sur les écrans auréolé d’un bouche-à-oreilles élogieux. Pour la petite note culture, « Samhain » (littéralement Novembre en Irlandais) est une fête celtique qui se situe la nuit du 31 octobre au 1er novembre (oui comme Halloween). C’est une fête de transition — le passage d’une année à l’autre — et d’ouverture vers l’Autre Monde, celui des dieux et des esprits.

« Samhain » est ce qu’on appelle généralement un « coming to age » (une histoire de passage de l’adolescence à l’âge adulte), un film de transition donc où l’on suit Char (sublimement interprétée par Hazel Doupe), adolescente réservée, harcelée par ses camarades de classe, dont les relations familiales avec sa mère (excellente Carolyn Bracken) sont douloureuses et qui va devoir s’affirmer et se dépasser pour protéger sa famille de l’emprise de forces surnaturelles.

Kate Dorval installe son ambiance angoissante savamment, à pas feutrés. Lentement les ténèbres vous aspirent. Et puisqu’on parle d’ambiance, la réalisatrice a fait le choix d’un film sombre, parfois crépusculaire où la lumière est distillée au compte-gouttes, les nappes de respiration quasi-inexistantes. 

Clairement le métrage prend son temps pour s’installer et paradoxalement, malgré une caméra très statique, souvent figée, au près du visage de ses comédiens, on est comme happé par la situation et les personnages. Le visage de Char est une toile blanche sur lequel Kate Dolan, la réalisatrice, vient apposer ses touches de noirceur et de couleurs ocre, et y peindre détresse et passions.

063_ANGELA (Carolyn Bracken) House (Int.)_Cait Fahey
Carolyn Bracken

Après tout n’est pas parfait. Le film n’évite pas quelques longueurs et clichés et reste trop en surface lorsqu’il s’agit d’horreur. On aurait aimé en savoir plus sur ces rites païens, sur la sorcellerie et son hérédité sororale. On s’attendait à plus de noirceur encore, peut-être plus de cruauté dans le conte. C’est dommage car dès lors qu’il creuse un peu les veines du surnaturel, les plaies s’ouvrent béantes et viennent entailler avec tranchant le confort relatif du spectateur. 

Reste néanmoins une impression de langueur hypnotique qui ne manque pas de charmes et confère à ce film un parfum vénéneux de reviens-y.

Merci à Mensch Agency et à Star Invest Film France pour la projection privée du film.

About Smadj (1119 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

7 Comments on  « Samhain » de Kate Dolan – La chronique sabbat…ique !

  1. Direct, je suis venu aux nouvelles et je ne suis pas étonné que toi qui aimes ce genre de films au pitch qui te rétame les rétines, je savais bien que je te retrouverais à prendre Sahmain et l’emmener faire un tour dans ta roulotte à critiques…

    Fondées, il va de soi…

    Comme quoi, déjà, le budget du film a été mal agencé puisque la Bande annonce est rêveuse et alléchante. Au regard de ton billet, au final, on se retrouve avec un film sous exploité, comme tu sembles l’indiquer…

    Vivement un autre donc…

    Bien sûr que tu as passé du bon temps, mais il manque un truc, comme tu le pointes et si c’est pour sortir d’une séance à douze boules pour se dire : Tout ça pour juste ça… Mon budget nanard a déjà été vidé… Bref, vivement le prochain…

    Aimé par 1 personne

    • Je vois ce que tu veux dire. Maintenant il y a des séances à 7€ le matin ou bien tu peux avoir des cartes ciné donc le coût est pas le principal problème sur ce type de films. Évidemment si tu ne vas qu’une fois par an au ciné voir le blockbusters du moment – je précise que ce n’est pas péjoratif puisque je vais les voir aussi – . « Samhain » n’est pas le film à choisir. Cependant il est plein d’indéniables qualités et c’est à public plus cinéphile qu’il s’adresse car il vaut largement le coup d’œil. Ça change des films d’horreur pour ados habituels et je trouve que c’est déjà une qualité 😝

      J’aime

  2. Brrr, de quoi frissonner ! 🙂 Content de te lire, mon vieux !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Aude Bouquine

BLOG LITTÉRAIRE

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, poésie, théâtre, polar, mauvais genre

Je suis un gameur.com

Le meilleur du jeu vidéo proposé par un site 100 % indépendant animé par des chroniqueurs engagés et passionnés !

Blog littéraire - Chroniques de thrillers et polars

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Ju lit les mots

Blog littéraire

Once Upon A Dream Girl

Livres - Séries - Cinéma - Escapades

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

Eventually everything connects

Petit Pingouin Vert

Ici je vous raconte ma vie et parfois je parle bouquins aussi ( parfois)

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, mes romans.

EmOtionS, blog littéraire

Romans noirs, Imaginaire, fiction. Chroniques, interviews

%d blogueurs aiment cette page :