News on fire

« Star Wars Les Derniers Jedi » de Rian Johnson – La chronique à bout de Force… 100% spoil !

star_wars_les_derniers_jedi

Star_Wars_Les_Derniers_Jedi_luke

Hé bien, hé bien… quelques jours après avoir vu le film sur grand écran, l’heure est au bilan. Je vous préviens au cas où le titre de cette chronique vous aurait échappé, ici ça va spoiler grave. Si vous ne l’avez pas encore vu,  fuyez cet article pauvres fous !

Vous avez déjà du voir ou lire nombre de retours contrastés de spectateurs oscillant entre chef-d’œuvre et navet, admiratifs de ce « reboot » de la franchise ou hurlant à l’hérésie voire au quasi-crime contre l’humanité. Où se situe la vérité ? Eh bien il n’y en a pas. Simplement des faits que l’on va agréger ou pas.

La première bonne nouvelle est qu’on ne s’ennuie pas à la vision du métrage, pourtant le plus long de la saga. Déjà un bon point.

La deuxième est que cet opus délivre de sacrés belles scènes d’actions qui feront saliver les plus sceptiques.

La troisième est une réalisation qui a certains instants frôle le sublime par ses plans savamment travaillés ou par son esthétique qui ravira les mirettes.

La quatrième est la volonté de renouveler le contenu, à la différence de l’épisode VII, et de secouer la franchise. Risqué mais louable.

Voilà pour le positif. Non pas que le reste de la chronique soit forcément négative, elle est juste étonnée de certains parti-pris du réalisateur, Rian Johnson (ou plus vraisemblablement des studios Disney). Bon ok, elle s’énerve carrément à la fin !

star_wars_les_derniers_jedi

Star Wars Les Derniers Jedis

Que la farce soit avec vous !

Le premier point qui fâche est l’humour potache et les gags gras qui parsèment le film de leur lourdeur convenue. Ce qui serait sans doute bienvenue dans un spin-off (et pourquoi pas ?) ne trouve pas sa place dans les épisodes « officiels » de la saga. Pour deux raisons : D’abord parce que cela désamorce toutes tensions et affadit les enjeux, ensuite parce que cela désacralise le propos. Ce qui fait l’esprit d’un Star Wars est justement le côté un peu solennel. Il y avait certes quelques touches d’humour dans la première trilogie mais là on se croirait au cirque Pinder ou chez Jim Carrey (cf le réveil de Finn de son coma). À un moment, c’est juste gênant ce sentiment de visionner « La folle histoire de l’Espace » de Mel Brooks, comédie datant des années 80 pastichant la saga.

la_folle_histoire_de_lespace_mel_brooks

La folle histoire de l’Espace de Mel Brooks

Tres étonnant ce choix de la part du réalisateur de « Looper », son précédent et excellent film qui pourtant ne prêtait franchement pas à rire. C’est typiquement là qu’avoir Disney aux commandes de la saga Star Wars devient un problème (et risque d’en devenir un plus gros avec le rachat de la Fox). Même Lucas n’aurait pas osé ce déferlement de gags assez stupides. Et donc, les 15/20 premières minutes sont une torture, un crève-cœur pour le fan. Ça démarre dès la (pourtant superbe) scène d’ouverture où Dameron Poe moque Hux, le général des armées du Premier Ordre.
Ce postulat dynamite toutes les scènes qui vont suivre où le spectateur se posera tout du long systématiquement la question : « C’est une blague ou bien ? »

Star_Wars_Les_Derniers_Jedi_luke

Star Wars Les Derniers Jedis

Ensuite penchons nous sur le cas de Luke Skywalker. L’épisode 7 (voir la chronique ici !) se terminait sur Rey rendant le sabre-laser à Luke. Celui-ci l’accueillait les yeux trempés d’émotion supposément parce qu’il a ressenti la mort de Han Solo, du moins ce qu’on nous laisse imaginer. Évidemment chacun était libre de supposer que l’émotion pouvait aussi être dû à ses retrouvailles avec sa fille, Rey. Rêve de fan, après tout, pourquoi pas ? Mais pas du tout, j’y reviendrai ensuite.

Luke la main froide

Donc Luke non seulement n’a pas ressenti la mort de Han (heu la force ce n’est plus ce que c’était) mais son premier geste est de balancer le sabre-laser dans une falaise (c’est une blague ou bien ?). Malaise chez le spectateur déjà saoulé de blagues lourdingues. Et tout le long, Luke n’aura de cesse de pérorer contre l’ordre des Jedi, sa présumée inutilité, et contre le culte de la Force alors qu’il en est le gardien (!) avec des créatures très étranges, sorte de nonnes extra-terrestres venues d’on ne sait où et visiblement pas à la hauteur pour préserver le patrimoine des Jedi.

Alors que Luke doute de la Force, cela n’est guère surprenant ni nouveau (cf son apprentissage durant « L’Empire contre-attaque ») mais dans ce cas que fait-il sur cette île à en préserver les vestiges ? À part râler, Luke qu’on attendait furieux et revanchard contre le Premier Ordre se perd dans les méandres de son désespoir laissant Rey repartir, seule et non formée, se battre contre Snoke et Kylo Ren. Le spectateur averti se dit alors « mouais on connaît le truc et on sait que Luke va revenir vers la fin botter du cul de vilains ». Pas faux. Et le moment attendu arrive bien vers la fin. Ce que l’on s’attend à être le pinacle du film, le combat de légende dont les fans parleront dix générations durant s’avère n’être qu’un pétard mouillé. Car d’affrontement il n’y a pas. Luke, tel un Mélenchon de l’espace, projette une version hologramme de sa personne rendant le combat contre Kylo Ren virtuellement impossible. Ah mais grâce à ce non-combat qui détourne l’attention de TOUTES les forces armées du Premier Ordre, les rebelles survivants parviennent à s’enfuir. Vraiment ?

Retour sur L’île où l’on retrouve un Luke agonisant et finissant par rendre l’âme comme un con sur son rocher insulaire (c’est une blague ou bien ?). Luke meurt à cause de………. hé bien on ne sait pas ! La lassitude après avoir maté le film en entier certainement.

Des kilos de rien pour Kylo Ren

En voilà une façon étrange de gérer le « Dark Vador » de cette nouvelle trilogie. Le point positif ici est que le personnage est beaucoup plus développé que dans l’épisode précédent. Il devient de ce fait plus intéressant. On le voit sans cesse tiraillé entre le côté obscur et celui lumineux de la Force, on y découvre ses failles, ses faiblesses, son attirance pour Rey. Il apparaît à la fois effrayant pour ses subalternes et traité par Snoke comme un sale gamin paumé et pas sage .

star_wars_les_derniers_jedi

Star Wars Les Derniers Jedis

Le point d’orgue et le vrai moment où le film aurait pu basculer dans le sublime ou en tous cas nous proposer une nouvelle et excitante variation de notre Space-Opera préféré est indéniablement celui ou Kylo après avoir occis très facilement Snoke (c’est une blague ou bien ?) propose à Rey de s’allier et d’envoyer bouler les Jedi, les Sith, le Premier Ordre et la rébellion et de fonder un nouveau monde ensemble. Là dans la salle, tu retiens ton souffle puis tu cries de joie de tant de culot, un retournement qui remettrait en cause TOUT l’équilibre des pouvoirs présenté jusqu’ici dans la saga. En voilà une nouvelle direction fascinante et excitante !

star_wars_les_derniers_jedi_rey

Star Wars Les Derniers Jedis

Que nenni (c’est mon cri du cœur jeune et moderne, merci à toi Macron de l’avoir remis au goût du jour !) !

Non faut pas déconner quand même. Donc, évidemment Rey refuse, se barre rejoindre la résistance pour perpétuer le combat, un peu stérile et redondant à force, des gentils rebelles contre les méchants du Premier Ordre. Le huitième épisode, c’est beaucoup de prises de risques…

star_wars_les_derniers_jedi_vanity_fair

star_wars_les_derniers_jedi – Vanity Fair

Prises de risques ? Vous voulez dire la mort de Poe, celle de Leia, celle de Finn, celle de Rey ? Ah bah non aucun d’entre eux ne passe de vie à trépas affichant même une indestructibilité à toute épreuve. Leia vole dans l’espace et Yoda (au design raté) envoie des éclairs, serait-on dans un film Marvel ? Faire n’importe quoi ne veut pas dire prise de risque, ça veut juste dire que tu fais n’importe quoi.
Prise de risques ? Ah au fait Rey, tes parents sont juste des ferrailleurs très nuls qui t’ont vendu quand tu étais gamine. Voilà c’est tout. C’est juste le summum du néant ou un ersatz de la Nouvelle Vague française 50 ans plus tard. C’est Star Wars, faites-nous rêver les gars !

J’vous passe la shampouineuse siliconée : « Allo ? Non, mais Allo quoi ? Tu maîtrises le pouvoir de la Force instinctivement et sans entraînement et t’as même pas de parents Jedi ? Non, mais allo quoi ? »
C’était la pub Head&Shoulders pour financer cette chronique. Je fais du placement de produit car les temps sont difficiles, la chronique longue et c’est la (Jedi)sette en ce moment.

star_wars_les_derniers_jedi_red

Pour conclure, et comme précisé au début de la chronique, le plus paradoxal dans tout ça est que l’on ne s’ennuie aucunement pendant la séance. C’est même plutôt un bon film si on veut être honnête. Mais c’est un mauvais Star Wars… d’où la note oscillant entre 1 et 3 selon qu’on soit attaché à la saga ou simple spectateur à la recherche d’un film distrayant et familial.

Peut-être que le temps fera son oeuvre et lui donnera une patine qui lui fait cruellement défaut. C’est clairement une deuxième voire une troisième vision espacée dans le temps qu’il mérite, une fois que les passions se seront apaisées.

Il est évident que parti comme il est, et au vu de l’attente démesurée qu’il a provoqué dans le monde, le film devrait battre des records au box-office et remplir de milliards les caisses d’oncle Picsou (c’est bien parti comme il est indiqué ici !) ; MAIS c’est un pari à court terme que fait Disney en s’aliénant une majeure partie de son public à chaque nouvel épisode qui sort. D’autant que l’ambition avérée de la souris aux grandes oreilles est d’en sortir un par an. Juste de quoi tuer le mythe, la poule aux œufs d’or si les scénarios continuent à décevoir. Gageons que l’épisode IX va avoir du mal à exploser les compteurs. On s’en reparle dans deux ans !

david_picto_3david_picto_1

About Smadj (1071 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

26 Comments on « Star Wars Les Derniers Jedi » de Rian Johnson – La chronique à bout de Force… 100% spoil !

  1. Bon ben, je n’irai pas le voir au cinéma.
    Mais en vieille fan de Star War, j’attendrai le DVD pour mater tout de même cet épisode 8.
    Quitte à être déçue !
    Pas grave, il ne m’en coûtera rien sauf peut-être à garder mes yeux d’enfant et à être émerveillée.
    Va savoir mon ami !

    Aimé par 1 personne

  2. Voilà une chronique qui m’a fait me bidonner de bon matin ^^ . Je n’avais pas tellement envie d’aller le voir mais là c’est sur, j’irai pas. Ce que devient Star Wars au fil des épisodes me déçoit alors là, que nenni mon ami, cet épisode pour moi n’est pas 😉

    Aimé par 1 personne

    • Hihi ^^ trop content que la chronique t’ait amusé 😉
      C’est vrai que le seul risque que Disney prend c’est que les spectateurs se lassent 😃
      Je te conseille néanmoins l’expérience au cinéma, ça reste agréable à regarder .

      J'aime

  3. Jamais trop aimé Star wars- Je m’étais promis d’essayer de lire tous les romans sortis, et puis Disney est passé par là (put…. J’allais y arriver!) et à jouer les Georges Orwell … (A la place de Han et Leia ont des jumeaux écrire Kylo)
    Le concept du reboot m’a toujours gonflé (ni plus ni moins que pour capter de nouveaux consommateurs – Tony Stark a fait la Corée bordel! Et pourquoi pas un PSider-man noir? Ah oui ils l’ont fait!) – soit dit en passant cela n’en est pas un puisque c’est la suite de la première trilogie (on a juste effacé les milliers de pages inspirées des films originaux et qui racontaient la suite- Les personnages n’ont pas rajeunis c’est la force et la faiblesse du truc)
    Est ce que j’irai le voir? Bêêêê oui… On va emmener les enfants…

    Aimé par 1 personne

    • Vive les enfants alors. Peut être que dans 20 ans ils considèreront les épisodes 7,8,9 comme des chefs-d’œuvre et râleront en emmenant leurs propres enfants voir les 22,23 et 24 😝😜😂😂

      J'aime

  4. Jamais trop aimé Star wars- Je m’étais promis d’essayer de lire tous les romans sortis, et puis Disney est passé par là (put…. J’allais y arriver!) et à jouer les Georges Orwell … (A la place de Han et Leia ont des jumeaux écrire Kylo)
    Le concept du reboot m’a toujours gonflé (ni plus ni moins que pour capter de nouveaux consommateurs – Tony Stark a fait la Corée bordel! Et pourquoi pas un PSider-man noir? Ah oui ils l’ont fait!) – soit dit en passant cela n’en est pas un puisque c’est la suite de la première trilogie (on a juste effacé les milliers de pages inspirées des films originaux et qui racontaient la suite- Les personnages n’ont pas rajeunis c’est la force et la faiblesse du truc)
    Est ce que j’irai le voir? Bêêêê oui… On va emmener les enfants…

    Aimé par 1 personne

  5. Mais quel retour formidable et en tant que non fan de la saga, je suis pourtant totalement d’accord avec toi. Tu as su exprimer parfaitement mon sentiment après visionnage. L’humour et « c’est une blague ou bien », le design de Yoda, la déception quand Rey n’accepte pas la proposition de Kylo, pour Luke etc. Le visuel étant très réussi je trouve, même si l’effet rouge sur du blanc du côté de la Force me gêne un peu. J’ai pensé à Crimson Peak d’ailleurs 😉 Les renards de glace font très Pokémon 😛 Bref, tu excelles mon ami contagieux ! La « déception » te va bien. Les critiques négatives inspirent plus et intriguent. Suis ultra fan de cette chronique ❤ TOP !

    Aimé par 1 personne

    • Oh que c’est gentil ça ❤ Merci ma Mélie et je suis ravi que tu aies ressenti les mêmes choses que moi au sujet du film. On est passé à côté d'un grand film. En fait, il manquait pas grand chose. Une petit impulsion de la Force probablement 😉
      Encore mille mercis !!!!!!!!!!!!!

      Aimé par 1 personne

  6. pinaise quel pied j’ai pris à te lire!! tellement mais tellement d’accord avec tout ça! un bon film un mauvais SW tout est dit!

    Aimé par 2 personnes

  7. J’ai pas regardé Star Wars depuis qu’il est passé chez Disney, je voulais le faire, puis j’ai fait autre chose, et ça ne m’a pas manqué. :/

    Aimé par 1 personne

  8. Salut David, je l’ai vu car je fais partie de ceux qui ont vu le premier sur grand écran et Dolby stereo ! bon, que dire ? j’avais posté mon avis le jour où je l’ai vu : Affligeant. j’ai reçu une volée de bois vert, limite d’insultes. Mon avis n’a pas évolué, je suis sur que beaucoup vont aimer. Mais je n’y ai rien trouvé à retenir. Aussi vite vu, aussi vite oublié. Il y a bien de belles scènes mais le scenario est du grand n’importe quoi, les acteurs gavés à la marmelade (je suis le seul à avoir remarqué que Rey a pris 10 kilos ?) et les acteurs en font des tonnes comme du temps du cinéma muet. Bref, j’irai voir le 9 … mais je m’arrêterai là. Disney a décidé de tuer la licence Star Wars en la confiant à des incompétents irrespectueux. Je te souhaite une bonne année 2018 mon grand.

    Aimé par 1 personne

    • Hihihi tu l’envoies pas dire mon Pierre ! Et tu as raison ! C’est parti en roue libre sans réelle direction et je comprends pas la volée de bois vert que tu as reçu !!! Ou puis je lire ton avis ?
      Bon réveillon à toi mon ami ❤️

      J'aime

  9. Ben moi j’ai succombé au charme, essentiellement parce que c’est mon moment du 25 décembre avec mon fiston. Mais j’ai bien ri à ton article et force (LA force, la seule et l’unique) est de constater que tu n’as pas tort sur les couacs que tu relèves…

    Aimé par 1 personne

  10. Ce film était nuuuuuul

    J'aime

10 Trackbacks / Pingbacks

  1. Box-Office US du 17/12/17 : « Star Wars » désintègre le box-office ! – Cest Contagieux!
  2. Box-Office US du 24/12/17 : « Les Derniers Jedi » seront les premiers au royaume des Dollars ! – Cest Contagieux!
  3. Box-office US du 31/12/17 : « Star Wars » qui rit et Hugh Jackman qui pleure… – Cest Contagieux!
  4. Box-Office US du 14/01/18 : « Jumanji » c’est la jungle s’exclame Spielberg ! – Cest Contagieux!
  5. Box-Office US du 04/03/18 : « Black Panther » fait la guerre aux étoiles ! – Cest Contagieux!
  6. Box-Office US du 11/03/18 : 1 milliard de raisons de rugir pour « Black Panther » ! – Cest Contagieux!
  7. Box-Office US du 06/05/18 : Les Avengers déclarent la guerre aux étoiles ! – Cest Contagieux!
  8. Box-Office US du 20/05/18 : « Deadpool » déboule en tête du pool ! – Cest Contagieux!
  9. « Solo – A Star Wars Story » de Ron Howard – La chronique à lire à plusieurs ! – Cest Contagieux!
  10. Box-Office US du 27/05/18 : « Solo » aussi bien à l’écran que dans les salles ! – Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photos Noir & Blanc

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, essais, poésie, polar, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Blog littéraire - Chroniques de thrillers et polars

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Ici je vous raconte ma vie et parfois je parle bouquins aussi ( parfois)

%d blogueurs aiment cette page :