News on fire

Dernier LiveBlog Sire Cédric, Maud Mayeras interviewés par Yvan du blog Emotions lors du Festival sans Nom de Mulhouse

  

Q : Tous les deux, on peut dire que vous êtes dans le mélange des genres en explosant le cadre et les limites.
MM : C’est conscient et inconscient un mélange de mes influences et de moi-même. C’est plein d’influences cinématographiques, de films d’horreur Coréen, de littérature blanche, noire, d’auteurs comme Ellroy.

SC : Quand on écrit, on se fait plaisir avant tout. Certains auteurs ont changé notre vie. Stephen King a changé ma vie. Je suis comme un gamin, on me permet de distraire les lecteurs. J’écris le livre que j’aimerais lire. J’aime les histoires, les récits d’aventure. L’important est de trouver au fond de nous des choses à partager. Ce qui m’intéresse, c’est de provoquer des émotions fortes sur les lecteurs. 

Q : Sire Cédric, peux-tu nous parler de ton dernier livre ?
SC : c’est un moment important dans ma vie, j’ai changé d’éditeur. J’avais aussi envie de changer de personnages, d’atmosphère, d’en créer de plus humains. Le nouveau est une sorte de borne kilométrique dans ma carrière d’écrivain. Je suis allé sur le slasher, genre créé par Hitchcock dans « Psychose ». C’est un roman noir. je veux que le lecteur soit hypnotisé par l’histoire. 

Q : Vous arrive-t-il de vous surprendre vous-même ?
SC : Oui, par exemple, c’est la première fois que j’avais toute l’histoire dans la tête. Dans les romans précédents, j’avais le début et la fin mais je ne savais pas à l’avance comment y arriver. 

Je suis un enfant qui s’amuse, j’essaie de me surprendre pour le reproduire sur le lecteur. C’est le meilleur indicateur pour transmettre l’euphorie
MM : Mon 1er éditeur m’avait dit « la pire des choses est de prendre le lecteur pour un imbécile ». Il faut le surprendre. J’ai donc besoin de baliser le terrain avant et de me laisser aller ensuite pour arriver à mes fins. Quand l’idée de la fin t’arrive à 3h du matin. On se surprend. Et c’est excitant.

Le plus beau compliment qu’on puisse me faire : « c’est putain c’est pas possible ! » quand la fin arrive.
SC : L’inspiration vient d’association d’idées. De ce qu’on vit. De situations ordinaires. Que je vais chercher au fond de moi car on a tous les mêmes failles.

Q : Écrire c’est souffrir ?
MM : oui, c’est souffrir en ayant la possibilité de s’en extirper à tous moments. J’ai écris « Reflex » enceinte et ca a été une thérapie. J’ai posé sur papier le pire du pire pour que ça n’arrive pas. J’ai exorcisé une angoisse. 

Q : Parlez-nous de vos personnages féminins qui sont très importants dans vos œuvres respectives.
SC : Ils ont une grande place dans mes livres, le dernier n’y échappe pas. Les hommes font souvent du mal aux femmes, c’est une thématique que l’on retrouve dans mes livres. Cela me préoccupe et me fascine. J’essaie de renverser ces rapports de force et cela m’amuse.
MM : je suis une femme et j’ai du mal à me mettre dans la peau d’un homme. La femme a tellement de tiroirs, de tiroirs dans le tiroir, de névroses… J’ai besoin d’une complémentarité dans les emotions. Mes femmes ne sont pas dans la féminité, elles ne se maquillent pas et n’ont pas d’histoires d’amour.

  

About Smadj (1080 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

18 Comments on Dernier LiveBlog Sire Cédric, Maud Mayeras interviewés par Yvan du blog Emotions lors du Festival sans Nom de Mulhouse

  1. Dis-donc, notre ami Yvan a-t-il eu le temps de visiter le festival sans nom entre ses 36 interviews ?? mdr

    J'aime

  2. tu es top David ! je ne sais pas comment tu as fait pour réaliser cet exploit que sont tes live blogs ;-).
    Un sacré joli souvenir en tout cas, merci mon ami, merci

    Aimé par 1 personne

  3. Mais c’était crevant looool ^^

    Aimé par 1 personne

  4. Il est clair que de l’autre côté de l’écran , on peut ne pas se rendre du taf effectué et de l’énergie que cela demande , d’une part Yvan et ces interviews toutes plus intéressantes les unes que les autres , et d’autre part David avec tes post réactifs au point qu’on a l’impression d’y être. Bravo à vous 2 les gars !

    Aimé par 2 personnes

  5. Sacré boulot David! Comme toujours très exhaustif, et de qualité… Il me faudrait des journées de 48 heures pour suivre tous tes articles… 🙂

    Aimé par 1 personne

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Le festival sans nom 2015, salon du polar de Mulhouse – Compte-rendu 16-17-18 octobre 2015 | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Le festival sans nom 2015, salon du polar de Mulhouse – Mon samedi-17octobre 2015 | Collectif polar : chronique de nuit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photos Noir & Blanc

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, essais, poésie, polar, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Blog littéraire - Chroniques de thrillers et polars

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects"

Petit Pingouin Vert

Ici je vous raconte ma vie et parfois je parle bouquins aussi ( parfois)

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, mes romans.

%d blogueurs aiment cette page :