News on fire

« Solo – A Star Wars Story » de Ron Howard – La chronique à lire à plusieurs !

solo_a_star_wars_story

Le Pitch : « Embarquez à bord du Faucon Millenium et laissez-vous entraîner dans une galaxie lointaine, très lointaine dans Solo : A Star Wars Story, une toute nouvelle aventure avec le bandit le plus aimé de la galaxie. A travers une série de d’escapades dans un monde criminel sombre et dangereux, Han Solo rencontre son puissant futur co-pilote Chewbacca et fait la connaissance du célèbre parieur Lando Calrissian, dans une aventure qui établira la destinée de l’un des héros les plus atypiques de la saga Star Wars. » 

Deuxième spin-off de la saga Star Wars à sortir après un « Rogue One » bien bâti mais inégal, « Solo » a tout du projet casse-gueule. En effet, outre les bouleversements qui ont agité sa production (le duo de réalisateurs Phil Lord et Christophe Miller – La Grande Aventure Lego & 21 Jump Street – virés, 80% des scènes retournées par un Ron Howard appelé à la rescousse, un acteur principal annoncé comme pas à niveau, des rumeurs faisant état du flip de Disney quant au flop de « Solo »…), l’attente suscitée chez les fans de la saga sur le personnage ultra-star de Han Solo était de toutes façons une gageure à contenter. Si à ça, on ajoute l’ÉNORME déception causée par l’épisode VIII qui divisé la fan-base de la saga des étoiles…

Il ne faut pas oublier à quel point la reprise de la franchise Star Wars par Disney est une suite de décisions hasardeuses et de (non)choix maladroits. Privilégier la quantité à la qualité et négliger à ce point d’avoir une vision de l’ensemble ne peut conduire qu’aux gâchis que nous connaissons actuellement, film après film. Nous l’avions évoqué lors de la chronique des « Derniers Jedis » : « c’est un pari à court terme que fait Disney en s’aliénant une majeure partie de son public à chaque nouvel épisode qui sort ». Au vu des premiers résultats au box-office, l’avenir nous donne (malheureusement) raison.

Mais « Solo – A Star Wars Story » est-il vraiment la daube annoncée ? On pouvait craindre le pire tant les mauvaises nouvelles s’empilaient comme un Tétris bancal.

Eh bien non ! Le métrage est ultra-regardable voire même jouissif par moment. On va cependant commencer par évacuer ce qui fâche :

La photographie désaturée est vraiment trop sombre, la lumière mal réglée, il est parfois carrément impossible de distinguer ce qu’il se passe sur certaines scènes tant l’obscurité l’emporte. Un comble sur une production de ce niveau ! De plus, le film n’évite pas certaines longueurs. Et pour finir, Alden Ehrenreich, l’acteur qui joue Han Solo jeune, n’a pas vraiment le charisme d’un Harrison Ford (on ne nous a pas pris en traître, ça se voyait dès la première bande-annonce !) mais on ne peut nier qu’il s’en sort bien. A sa décharge, la tâche était ardue…

Ça en fait du défaut me direz-vous ! Oui mais voilà, il y a aussi de bonnes nouvelles !

La première bonne nouvelle est l’espace accordé au personnage de Chewbacca. Jamais depuis la première trilogie, il n’avait pris une telle place dans un film. Sa scène d’introduction est d’ailleurs une des plus réussies du spin-off tant au niveau de l’enjeu, de la mise en scène que de sa caractérisation. Chewie reste l’une des pièces maîtresses du film comblant de sa présence le vide laissé parfois par Alden Ehrenreich. Et tant qu’à parler des personnages, Donald Glover incarne un Lando Calrissian éblouissant et moderne ; le duo qu’il forme avec sa droïde militante est le beurre de cacahuètes apposé sur la tartine ; Woody Harrelson est excellent en escroc sympatoche et Paul Bettany qui joue le bad guy est toujours d’un charisme absolu.

« Solo » est un hommage vibrant aux films de genre qu’il mélange allègrement et agréablement. Le space-opéra bien sûr et l’on sera gâté de prouesses virevoltantes dans l’espace avec des monstres tentaculaires et des courses poursuites entre vaisseaux spatiaux mais ce n’est pas tout. Pour bien donner le ton, le film démarre comme un film d’action des années 80, embraie sur le film de guerre (très seconde guerre mondiale dans l‘esprit) avant de se prolonger en film de braquage, de se poursuivre en western pour finir comme un film d’arnaque. Un vrai film d’aventures dans le plus pur esprit des productions eighties.

C’est old school dans le bon sens du terme, on sent la patte de Lawrence Kasdan au scénario avec le grand soin apporté au développement des personnages et une intrigue cohérente de bout en bout.

L’un des points positifs, c’est que le film ne force pas le trait de l’humour, ne cherche ni la blague à deux balles (Les Derniers Jedis) ni à jouer la surenchère vaseuse.

L’essentiel de la mythologie Soloesque est là, respectée, le cahier des charges est rempli. On nous en donne même un peu plus dans la scène de fin mais on vous laisse découvrir la surprise sur grand écran #nospoil

Solaire, fun et décomplexé.

S’il n’a effectivement pas l’urgence ou la noirceur d’un « Rogue One » ni la carrure d’un grand film, « Solo » est le Star Wars qui fait du bien, un film dont on ressort avec la banane et l’envie d’en (sa)voir plus. Après un épisode VIII pesant et apostolat (si, si, ah pose-toi là !), c’est avec délectation que l’on pose son cerveau à l’entrée de la salle pour juste kiffer la vibe baby !

david_picto_3

About Smadj (1063 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

3 Comments on « Solo – A Star Wars Story » de Ron Howard – La chronique à lire à plusieurs !

  1. En fana, je vais regarder, mais j’avoue que l’engouement est moins présent avec les dernières sorties et l’emprunte Disney me gonfle un peu 😉

    Aimé par 1 personne

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Box-Office US du 27/05/18 : « Solo » aussi bien à l’écran que dans les salles ! – Cest Contagieux!
  2. Box-Office US du 03/06/18 : Qui sauvera le soldat « Solo » du naufrage ? – Cest Contagieux!
  3. Box-Office US du 10/06/18 : 8 femmes braquent le box-office ! Dans le casse, personne ne vous entend crier ! – Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photos Noir & Blanc

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, essais, poésie, polar, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Blog littéraire - Chroniques de thrillers et polars

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Ici je vous raconte ma vie et parfois je parle bouquins aussi ( parfois)

%d blogueurs aiment cette page :