News on fire

« Papillon de Nuit » de RJ Ellory – la chronique qui s’est brûlée les ailes…

papillon_de_nuit

Papillon de Nuit – R.J. Ellory

« Papillon de nuit » est la pierre angulaire (c’est son premier roman publié) sur laquelle Ellory va construire son œuvre. On y retrouve ses tics et ses obsessions : le complot, les machinations, les trahisons, la noirceur de l’âme humaine et ses motivations souvent troubles.

Pour un premier roman donc, Ellory ne choisit pas la facilité et nous délivre un roman ambitieux. Il décortique les rouages d’une machinerie complexe, la société américaine, qui a broyé des générations et asservi avec violence les autres civilisations.

Des années 60 aux années 80, sous le regard expiatoire de son héros au parcours quasi-christique, Ellory va marteler à boulets rouges cette nation génitrice de rêves et d’espoirs que la cupidité, le racisme inextinguible et la soif de pouvoir va enfermer dans une dichotomie à la limite de l’aliénation. Et la machine de s’enrayer….

Ellory inscrit une autre de ses marques de fabrique avec ce premier roman : la qualité de ses personnages. Ils sont d’une profondeur et d’un réalisme fulgurant. L’auteur sonde leurs pensées et nous les livre comme directement issues de leur cerveau.

« Papillon de nuit », en plus d’être un roman noir de qualité, est surtout une quête absolue et vertigineuse de l’amour. Oui l’amour. Celui que cherche désespérément son personnage principal, Daniel Ford, qui tel un plongeur en apnée tente de respirer goulûment les dernières bouffées d’air frais avant de se noyer dans une mer d’indifférence et d’abandon. Les seules bouées qu’il trouvera seront Nathan Verney son ami d’enfance, et les deux femmes qui ont marqué sa vie qu’il convoque régulièrement tout au long du roman.

Publié en France 12 ans après sa sortie anglaise dans la collection Sonatine+ des Editions Sonatine, on retrouve dès ce premier ouvrage les prémices d’une plume magnifique qui va s’étoffer et se bonifier de livre en livre. C’est l’avantage de connaitre à l’avance les romans qui vont lui succéder et de constater avec bonheur et contentement son évolution. Car ce premier roman n’est pas parfait, accuse quelques longueurs et manque parfois de rythme.

Mais on est rarement déçu avec Ellory. Son talent de conteur a le regard et la voix hypnotiques du serpent Kaa du livre de la jungle. Une fois qu’il vous souffle ses mots à l’oreille, vous n’avez d’autres choix que de le suivre aveuglément.

david_picto_3.5

4ème DE COUV

Après l’assassinat de John Kennedy, tout a changé aux États-Unis. La société est devenue plus violente, la musique plus forte, les drogues plus puissantes que jamais. L’Amérique a compris qu’il n’y avait plus un chef, un leader du pouvoir exécutif, mais une puissance invisible. Et si celle-ci pouvait éliminer leur président en plein jour, c’est qu’elle avait tous les pouvoirs. C’est dans cette Amérique en crise que Daniel Ford a grandi. Et c’est là, en Caroline du Sud, qu’il a été accusé d’avoir tué Nathan Vernet, son meilleur ami. Nous sommes maintenant en 1982 et Daniel est dans le couloir de la mort. Quelques heures avant son exécution, un prêtre vient recueillir ses dernières confessions. Bien vite, il apparaît que les choses sont loin d’être aussi simples qu’elles en ont l’air. Et que la politique et l’histoire des sixties ne sont pas qu’une simple toile de fond dans la vie de Daniel, peut-être lui aussi victime de la folie de son temps.

About Smadj (1079 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

34 Comments on « Papillon de Nuit » de RJ Ellory – la chronique qui s’est brûlée les ailes…

  1. il semble bien que tu as été beaucoup moins touché que moi par cette lecture. Plusieurs mois après, j’en ai encore les larmes aux yeux et il m’a profondément marqué (davantage encore que d’autres livres de l’auteur, c’est dire).
    Mais je suis content de savoir que tu as plongé dans ces premiers mots d’un auteur incroyable 😉

    Aimé par 3 personnes

    • Oui ce n’est pas mon préféré, seul le silence reste mon favori mais pour un premier roman il est fabuleux !
      Il faut croire que j’y ai ete moins sensible que toi ce qui ne m’empêche pas d’en dire tout le bien que j’en pense dans ma chronique

      Aimé par 2 personnes

  2. je lirai celui dans ma PAL prochainement (j’espère 😛 ), Les Anonymes me semble-t’il ! Tiens tu pourras lire Chicagoland maintenant (seulement en numérique), j’avais beaucoup aimé. Bisous mon David.

    Aimé par 1 personne

  3. Mon préféré de l’auteur !!!!
    Je me suis laissée toucher par la grâce de son talent, mais c’est sur que Seul le silence lui colle de pas grand chose dans mon classement….;)

    Aimé par 3 personnes

  4. Il me drague depuis un moment. Je pense que je vais céder à ses avances 😉

    Aimé par 2 personnes

  5. Je le découvre bientôt 😉 une came qui devrait me transporter 😉

    Aimé par 1 personne

  6. Sylvie Guevel // 4 mars 2016 à 6 h 54 min // Réponse

    Tu en parles très bien et ça permettra à ceux qui ne l’ ont pas encore lu de sauter le pas 💕Je l’ ai lu ainsi que papillon de nuit . Et j’ aime vraiment beaucoup Ellory .

    Aimé par 1 personne

  7. Ah mon David, qu’il est beau ton papier…Mais car il y a un mais !
    Je ne suis pas d’accord avec toi.
    Perso, et tu le sais déjà je crois, j’ai de plus en plus de mal avec Ellory.
    Plus j’ai aimé Seul le silence et aussi les anonymes, plus de livre en livre je me suis lassée. Je n’ai pas retrouvé le choc que ces premiers m’avaient procuré.
    Et curieusement avec Papillon de nuit, j’ai enfin renoué avec l’auteur.
    J’ai retrouvé, l’Ellory que j’aime.
    J’ai même était émue.
    Alors peut-être justement parce que c’est son premier roman publié.*
    Peut-être parce que on y retrouve le souffle épique de l’auteur.
    Parce que il est vierge de toutes influences extérieures.
    Bon je m’arrête là !
    C’est tout ma chronique du bouquin que je te livre là, sinon 😉
    Bises mon ami 😀

    Aimé par 1 personne

  8. Que j’ai aimé ce roman. … je suis heureuse de voir que toi aussi même si c’est beaucoup plus nuancé 🙂

    Aimé par 2 personnes

  9. J’ai adoré ce roman, je lui ai mis un coup de coeur. Comme Yvan, il m’a ému aux larmes. Amitiés

    Aimé par 2 personnes

  10. Je ne dirai pas ici que j’ai pleuré, mais je veux bien avouer que j’ai eu les larmes aux yeux via MP ! 😀

    Un coup de ❤ monumental ! Moi, c'est avec "seul le silence" que j'ai eu le plus de mal pour le moment.

    Aimé par 1 personne

  11. Encore une fois, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire une de tes critiques.
    Je n’ai pas encore lu de livre de Ellory. Ce n’est pas faute d’en avoir envie pourtant mais plutôt un manque de temps et d’occasion. J’espère remédier à ça cette année.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photos Noir & Blanc

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, essais, poésie, polar, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Blog littéraire - Chroniques de thrillers et polars

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects"

Petit Pingouin Vert

Ici je vous raconte ma vie et parfois je parle bouquins aussi ( parfois)

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, mes romans.

%d blogueurs aiment cette page :