News on fire

« Deadpool » de Tim Miller – La chronique qui tue des poules !

deadpool_cover2

 

picto_super_contagieux

SUPER CONTAGIEUX !

 

Deadpool est une brise de fraîcheur dans le monde darkissime des films de super-héros. Un renouvellement de karma pour les spectateurs blasés qui n’en demandait pas tant. Un cookies plein de pépites de chocolat fondant et moelleux. C’est avec délice qu’on mord dedans et c’est avec gourmandise qu’on réclame le suivant…

La leçon « Gardiens de la Galaxie » a enfin été bien assimilée par la Fox qui doit soupirer d’aise après l’échec artistique et financier du « Fantastic Four » de sinistre mémoire et qui porte très bien son nom.

Là où Marvel Studio, pourtant créateur de ces susnommés « Gardiens de la Galaxie » s’est planté dans les grandes largeurs avec « Ant-Man » en ne laissant pas les rênes artistiques à Edgar Wright  (réalisateur entre autres de « Shaun Of The Dead »), qui avait pourtant le potentiel pour nous proposer un film fun et jusqu’au-boutiste, mais en l’écartant du projet pour au final nous sortir un produit standardisé et boursouflé, la Fox, elle, laisse les coudées franches à Ryan Reynolds pour proposer un film qui ne ressemble à aucun autre. Et c’est le mistral gagnant ! Et pas que sur les bancs !

Ryan Reynolds, parlons en, n’est pas un novice en matière de films de super-héros. Il a déjà à son actif 3 tentatives infructueuses : « Blade 3 », « Green Lantern » et le premier « Wolverine » où il jouait déjà un Deadpool muet et totalement raté. Un échec. Autant dire que Reynolds n’avait pas convaincu jusque là et que tout ce qu’il y avait gagné, c’est d’être conspué par les fans et moqué sur les réseaux sociaux. Avec « Deadpool », il jouait son ultime va-tout voire sa carrière.

Mais cette fois-ci, Reynolds a eu le lead total, un « petit » budget de 60 millions de dollars (vs 200 millions habituellement pour ce genre de films), le creative cut et surtout l’autorisation d’en faire un film Restricted (interdit aux moins de 17 ans non accompagnés aux US et aux moins de 12 ans chez nous). Du rarement vu pour un film de super-héros « mainstream » Et jamais pour un film Marvel. Même si c’est Tim Miller le réalisateur, le projet est bel et bien porté par Reynolds de bout en bout.

Du coup l’équation était posée : comment remplir les salles et convaincre les spectateurs de s’intéresser à un super-héros « bad ass », schizophrène, complètement défiguré et totalement inconnu du grand public ?

Grâce à une campagne marketing brûlante, irrévérencieuse, drôle, eye-catching… Bref, brillante.

Reynolds a réussi son pari, le monde entier attendait ce personnage complètement déjanté qui allait nous changer des films de super-héros à papa. Enfin surtout au tien, le mien est mega-cool top moumoute.

Et alors ? Et alors ? Tu nous gonfles avec tous tes détails là, il est bien le film ou pas ?

Eh bien mon cher ami, c’est les yeux fermés que tu peux ouvrir les portes de ton cinéma préféré, poser tes fesses délicates (si, si) dans un fauteuil de velours et assister à 1h40 de pur bonheur. Car oui, le film est une réussite. Le public ricain ne s’y est d’ailleurs pas trompé : 135 millions de dollars amassés en 3 jours ! Mieux qu’aucun des 5 X-Men Movies existant.

Bon ok mais c’est pas les dollars qui comptent et le public ricain, c’est pas une référence...

C’est vrai, alors je vais te dire pourquoi il fonctionne aussi bien !

Irrévérencieux, scatophile, porté sur la braguette, violent voire limite gore, « Deadpool » dynamite les codes du genre et propose un « ride » multicolore aux spectateurs. Qui en prennent plein les mirettes. Pas spécialement dans la surenchère d’actions, le budget ne le permettrait pas de toutes façons, mais en se permettant vannes et dérision, en jouant la connivence avec le public auquel il s’adresse directement, en n’étant pas dupe de son statut d’amuseur public, en restant fidèle à l’esprit du comics (même s’il ne va pas toujours aussi loin).

Le film est un gros coup de pied dans les co….. du genre. Il se positionne comme le  « Scream » des films de superhéros. A la fois ultra-référencé et accessible au commun des mortels.

scream

Scream – Wes Craven

Dès le générique (superbe d’ailleurs), le ton est donné. Ici, on ne se prend pas au sérieux. Ici, on va prendre du plaisir et s’amuser ensemble.

Le film est fun et décomplexé. La scène d’ouverture est magistrale, addictive, te prend dans ses bras, te smacke la bouche et t’attaches sur ton siège jusqu’à la fin.

En prime, on nous sort « Colossus » des X-Men et une jeune mutante keupon et vénère qui va tendre addict le plus récalcitrant.

Bref, vous l’aurez compris, Ryan Reynolds s’éclate et c’est hyper contagieux (j’dis ça, j’dis rien). Il joue à merveille ce personnage loufoque et haut en couleurs (heu rouge et noir en fait…). En prime, on a le droit à l’histoire d’amour la plus hot et la plus délurée jamais portée à l’écran. Oui, finalement « Deadpool » est le film de la Saint-Valentin. Déjà passée au moment où vous lirez ces lignes mais hey beaux/belles comme vous êtes, il y a fort à parier qu’avec vous, c’est la Saint-Valentin tous les jours !

Attention, il faut rester jusqu’à la toute fin, 2 scènes bonus : Deadpool plagie pour notre plus grand plaisir Ferris Bueller et surtout vous aurez droit, fan de comics, à une annonce ultra-réjouissante !

david_picto_4

About Smadj (988 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

35 Comments on « Deadpool » de Tim Miller – La chronique qui tue des poules !

  1.  » mega cool top moumoute » 😀😀😀irrévérencieux et décalé , j’adore…..mais elles sont où les 🐔🐔🐔?

    Aimé par 2 people

  2. 4 seulement ??? J’adore quand dans un film le personnage s’adresse au spectateur et là c’est fait avec brio, le comique de situation par excellence, la dérision, l’irrévérencieux comme tu dis, le goromique ricain. C’est poussif mais toujours juste, équilibré… là où un ours en peluche, un alien ou un geek ado qui fait mousser son spaghetti se sont cassés les dents Deadpool et son gros calibre assure un max. Il y a de l’amour avec un grand S (Bah comme Sexe quoi !), il y a beaucoup d’humour, de l’action et pourtant à petit budget mais tellement anthologique (le compte à rebours avec les bastos est juste génial). C’était The film attendu et il était au-delà de mes espérances, ce qui me rassure pour le deuxième (pour une fois) si cet équilibre et cette ligne scénaristique sont conservés ça va être encore meilleur ! Deadpool trop badass.

    J'aime

    • Oui 4 qui est une très bonne note ! J’ai hésiter avec 4,5 mais la partie sur l’origine du personnage est un peu poussive j’ai trouvé. Mais la chronique dit quand même que j’ai adoré il me semble et en plus il a pris un « SuperContagieux » 😉
      Mais j’adore ton retour que je trouve super juste ^^ Il est trop coooool ce Deadpool, ma poule 😛

      J'aime

  3. Mais fout la paix aux poules, sale renard !! 😀

    Ok, merci pour mes fesses délicates, mais tu n’as pas pensé à mes yeux délicats lorsque tu as inséré l’image d’un comic-book où Deadpool (et pas Dead-poule) fait cramer l’horrible casquette de Sherlock Holmes !!

    Aimé par 1 personne

  4. J’aime bien Marvel mais je ne suis ni érudit ni un fan absolu.
    Je n’ai pas les moyens de me taper toutes les sorties super-héros de l’année.
    Deadpool , je connais pas des masses ,mais là je dois dire que ta chronique (qui déchire) plus le retour super enthousiaste de Mélie dans les commentaires me donnent plus qu’envie de courir voir ça au ciné. 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Un p…. De film qui fait du bien, complètement déjanté humoristique brutale et j’en passe. A prendre en intraveineuse sans hésiter

    Aimé par 1 personne

  6. Je vais le voir ce soir 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. Ah que je suis content que tu aies aimé 😊

    J'aime

  8. un film complètement barré et jouissif, j’en ai pris plein la tronche

    Aimé par 1 personne

  9. Le film a finalement été diffusé dans ma ville et je l’ai vu hier après-midi.
    Et je me suis éclaté !! J’ai pris tellement de plaisir que j’ai mis le côté critique/analyse en standby et que j’ai simplement apprécié ce que je voyais.
    Deadpool est drôle , thrash , subversif ….Ryan Reynolds impeccable et il démontre de plus en plus à ces nombreux détracteurs que c’est un super acteur qui fait de meilleurs choix de carrières qu’à ces débuts (je pense à Buried, Voices,Captives). Spéciale coup de coeur pour Morena baccarin que je ne connaissais absolument et que je trouve d’une beauté extraordinaire.
    Vivement le 2 !!!

    Aimé par 1 personne

  10. Je l’ai ENFIN vu ! Une tuerie !!! Aussi génial que déjanté.
    Vivement le prochain s’ils restent dans le même esprit…

    Aimé par 1 personne

14 Trackbacks / Pingbacks

  1. Box-Office US du 21/02/16 : « Deadpool » coule la concurrence ! – Cest Contagieux!
  2. Box-office France du 24/02/16 : « Zootopie » et « Deadpool » cartonnent ! – Cest Contagieux!
  3. Box-Office US du 28/02/16 : Même les Dieux de l’Egypte ne peuvent battre « Deadpool » ! – Cest Contagieux!
  4. Box-Office France du 02/03/16 : « The Revenant » revient et il est très content ! – Cest Contagieux!
  5. Box-Office US du 06/03/16 : avec « Zootopie », Disney reprend du poil de la bête ! – Cest Contagieux!
  6. Box-Office France du 08/03/16 : « Zootopie » visité par 3 millions de spectateurs ! – Cest Contagieux!
  7. Box-office US du 13/03/16 : « 10 Cloverfield Lane » fait flipper le box-office ! – Cest Contagieux!
  8. Box-Office France du 15/03/16 : « Divergente 3 » va au-delà du mur et prend la 1ère place du box-office ! – Cest Contagieux!
  9. Box-Office US du 20/03/2016 : « Zootopie »met en cage « Divergente 3 » ! – Cest Contagieux!
  10. Box-office France du 22/03/16 : « Divergente 3 » toujours en tête mais « Zootopie » regagne des spectateurs ! – Cest Contagieux!
  11. Box-Office US du 27/03/16 : « Batman V Superman » explose les chiffres ! – Cest Contagieux!
  12. Box-Office France du 30/03/16 : « Batman V Superman » les 2 têtes couronnées de la semaine ! – Cest Contagieux!
  13. Box-Office US du 03/04/16 : « Batman V Superman » prennent un gadin ! – Cest Contagieux!
  14. Box-office US du 07/08/16 : « Suicide Squad » explose les records mais… – Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photos Noir & Blanc

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Le webzine en direct de la banquise

%d blogueurs aiment cette page :