News on fire

« Nous rêvions juste de Liberté » de Henri Loevenbruck – La Chronique en larmes !

nous_revions_juste_de_liberte

Nous rêvions juste de Liberté – Henri Loevenbruck

COUP DE COEUR !

COUP DE COEUR !

Comment retenir ses larmes ? Comment empêcher ces grosses gouttes de couler l’une après l’autre, de s’écraser lourdement sur la dernière page de ce roman bouleversant ? Comment ne pas laisser l’émotion te submerger, le nœud dans la gorge se resserrer, la boule au ventre alourdir ton estomac ?
Comment encore rire, respirer, y croire ? 
Comment ce putain de bouquin te fout une mandale !

Les mots viennent, s’agitent, butent et culbutent dans ma caboche.
Putain, mais c’est quand la dernière fois qu’un bouquin t’a procuré autant d’émotions ?

« J’espérais qu’avec la nuit il voyait pas ces putains de larmes, ces salopes toutes salées qui coulaient encore sur mes joues. »

Henri Loevenbruck signe un sublissime roman, un de ceux qu’on emporterait avec soi sur une île déserte, qu’on essaierait inutilement de préserver de l’usure et des ravages du temps mais dont on gâterait le papier de nos doigts gourds jusqu’à l’usure de nos relectures.

Ses mots sont comme de l’encre sur le bitume, puisé de la gomme de ses pneus, la route étant le papier où il y grave l’histoire.

Ce livre est évidemment une ode à la liberté, un « Sur la Route » survitaminée et motorisée, un Jack London des routes goudronnées, un Hemingway de l’asphalte.

L’histoire d’Hugo est intemporelle et pourtant marquée dans le temps. La vraie question posée dans le livre est cette définition personnelle que chacun a de la liberté.
Comment la faire sienne ? Pourquoi la refusons-nous finalement le plus souvent ? Peut-elle durer ? Est-elle accessible dans ce monde de règles et de contraintes ? La fuite en avant peut-elle être le rempart contre l’immobilisme ? On peut se poser plein de questions, y apporter autant de solutions, mais ce n’est que dans les vibrations de son cœur que chacun y trouvera le moteur de SA réponse.

« Dans la vie, je crois qu’il vaut mieux montrer ses vrais défauts que ses fausses qualités. Vaut mieux surprendre que décevoir. » 

Henri ! Qu’on dresse sur le champ un mausolée à Hugo et ses potes ! Un lieu de recueillement où l’on se rendra à chaque fois que l’on laissera la paresse et les habitudes de la vie quotidienne ronger notre liberté.

Qu’on les envie, le Hugo et sa bande de potes. Qu’on envie leur rencontre, leur amitié, leurs joies, leurs peines, leurs victoires, leurs défaites, leur bonheur, leurs déchirures, leurs insouciances,

Roman d’excès, de brûlure de vivre, de soif de jouir, de rage au ventre et de cœurs meurtris, ce bouquin fait bouillonner notre sang.
Oui, ça se drogue, ça se castagne, ça baise, ça s’échange, ça se mélange, ça vibre, ça vit. Oui ça vit. Tout simplement.

Putain qu’on lui file le Goncourt et qu’on arrête de nous bassiner avec des auteurs chiants ! Ce roman donne l’envie de se lever, de monter sur la table, de porter un toast et de hurler à s’en vider ses poumons à l’amitié indéfectible et éternelle !

« La vie. faut la provoquer un peu, sinon ça colle. »
Putain Henri, t’as réussi ton pari. Nous désarçonner, nous faire poser le pied à terre, nous chambouler et nous faire rentrer dans la bande souriante, complice et grandissante de ceux qui t’ont lu. Peut-on rêver meilleure compagnie ?

Les rugissements des moteurs martèlent dans mes oreilles. Me rappellent à l’ordre. Je tourne la tête, Je regarde mes potes qui me sourient. Une dernière fois avant le grand voyage.
Attendez-moi les gars !

david_picto_5

4ème DE COUV’

« Nous avions à peine vingt ans, et nous rêvions juste de liberté. » Ce rêve, la bande d’Hugo va l’exaucer en fuyant la petite ville de Providence pour traverser le pays à moto. Ensemble, ils vont former un clan où l’indépendance et l’amitié règnent en maîtres. Ensemble ils vont, pour le meilleur et pour le pire, découvrir que la liberté se paye cher.
Nous rêvions juste de liberté réussit le tour de force d’être à la fois un roman initiatique, une fable sur l’amitié en même temps que le récit d’une aventure. Avec ce livre d’un nouveau genre, Henri Lœvenbruck met toute la vitalité de son écriture au service de ce road movie fraternel et exalté.

About Smadj (957 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

90 Comments on « Nous rêvions juste de Liberté » de Henri Loevenbruck – La Chronique en larmes !

  1. Oh que je l’attendais cette chronique !
    Qu’est ce que j’aime quand tu es ainsi lyrique et émotionnellement impliqué ! Comment veux-tu que je ne lise pas ce bouquin après ça, rien qu’avec ton avis on a envie de chialer 😉

    Aimé par 3 people

  2. Je le sens d’ici ce coup de cœur….Je pense qu’il peut faire echo chez mo aussi, donc je vais courir l’acheter, qu’est-ce que tu veux que je te dise!!!!;)
    Merci de ce joli partage!!!!;)

    Aimé par 2 people

  3. Ô oui quelle belle chronique !! Il est ,du coup, dans mes priorités de lecture.

    Aimé par 2 people

  4. Quelle belle chronique enthousiaste!!!! Ce roman ne peut que rejoindre ma PaL. Merci

    Aimé par 1 personne

  5. 2morduesdelecture // 18 juin 2015 à 8 h 10 min // Réponse

    Une chronique dès plus sympa à lire. Comme tu l’auras deviné, je le rajoute sur dans ma PAL ! Et oui, encore 1 ! Mais je sais que celui-là vaut le coup donc c’est avec grand plaisir que je lirai très bientôt. Encore merci pour ta plume 😉

    Aimé par 2 people

  6. zut mon écran de PC est inondé de tes larmes, je fais comment moi?
    PS: best « chronique » ever 🙂

    Aimé par 2 people

  7. Je pense que tu as aimé ce livre hein!!!hihihi Je vais le lire c’est certain!!! Bravo pour ta magnifique chronique!

    Aimé par 1 personne

  8. Laurent GERARD // 18 juin 2015 à 13 h 01 min // Réponse

    Déjà qu’il me donnait forcément envie, mais avec ta caution en plus…Le problème est réglé pour cet été : Bernard et Henri dans la valoche !

    Aimé par 1 personne

  9. Emmanuelle Chauvignet // 18 juin 2015 à 14 h 49 min // Réponse

    Autant j’aurais pu comprendre ton enthousiasme pour ce livre , que je ne partage pas forcément , mais qui est d’une honnête facture , sans génie , qui se laisse lire .
    Ce n’est pas le roman du siècle non plus .
    On a lu beaucoup mieux , dans le même genre .
    Mais bon si il te plait tant que çela , pourquoi pas ?
    Ce qui me gêne beaucoup c’est ta sortie sur les auteurs à qui le Goncourt est attribué .
    Je retrouve dans tes propos la vision pardon pour le terme mais je ne peux faire autrement : simpliste , pour ne pas dire populaire , par rapport à des auteurs qui ont le mérite d’élever le niveau général .
    Tu me déçois sur ce coup la .
    Dire que des auteurs sont  » chiants  » , c’est digne du comptoir de bistrot .
    Ce n’est pas parce que tu ne peux lire leurs livres que çes auteurs sont « chiants.  »
    En as tu seulement lu un ?
    As tu lu Les bienveillantes , La carte et le territoire , Pas pleurer le superbe roman de Lydie Salvayre , Le sermon sur la chute de Rome , L’art français de la guerre , ect ?
    Je ne crois pas . Tu me déçois , parce que je retrouve un discours bien trop souvent entendu , un discours hyper réducteur , qui envoie paître et jette le discrédit sur des œuvres de qualité et méritantes .
    Avant de jeter un jugement définitif et lapidaire sur des œuvres , on fait l’effort d’en lire une au moins.
    Que ta vision de la lecture soit comblée avec ce livre , tant mieux pour toi , pour ma part je le trouve trop facile et assez redondant , tel La vérité sur l’affaire Harry Quebert , mais je ne critique pas ton opinion , je la respecte .
    Toi en traitant les auteurs de  » chiants  » , tu manque de respect a ceux qui aiment çes auteurs , tu dis entre les lignes qu’ils n’on aucun goût , parce que toi tu n’aimes pas .
    Ce n’est pas correct de s’exprimer ainsi .
    Tu me déçois beaucoup , j’ai horreur des jugements lapidaires , que Platon aurait mis dans la partie la plus profonde de la Caverne .
    Si tu efface ce post , libre à toi , c’est le dernier que je dépose .
    Je trouverai la sortie toute seule .

    J'aime

    • Alors j’ai lu les bienveillantes, j’ai lu la carte et le territoire… Et j’en passe.
      Comme tu aurais pu t’en douter je suis sous l’angle de la formule. Je ne critique aucun des lecteurs. Ce n’est que mon avis. Je n’ai pas écrit les lecteurs de ces auteurs sont chiants il me semble. Tout comme je ne me permettrai pas plus de juger les lecteurs de Levy et de Musso et j’espère vu tes propos que tu es d’accord sur ce principe.
      Mais pour être clair, j’ai créé ce webzine pour m’exprimer comme je l’entends et sans censure. Dont acte. Le système des Goncourt en l’état ne me convient pas, ce n’est que mon opinion. Je le trouve utile mais élitiste. La culture ne doit pas l’être et c’est mon propos ici.
      De plus, j’encourage fréquemment les gens a ne pas être d’accord, d’où mes conversations fréquentes avec FX. Je ne te censurerai pas. Ce nest pas mon genre et en te lisant j’espère quand même que ce n’est pas le tien.
      Il est dommage que sur une chronique, tu ne retiennes que quelques mots qui ne parlent pas du livre en plus. Et vu le nombre de gens qui aiment ce roman, je ne te trouve pas plus respectueuse que moi quand je lis ce que tu écris sur Loevenbruck. Et je vois que tu as retenu tes leçons de philo de première avec la caverne de Platon. Tu m’en vois ravi…

      Aimé par 2 people

      • Purée ça barde ! Tous aux abris…j’aime ta réponse à cette polémique et j’apprécie que tu laisses tout en ligne, j’aime ton impertinence , le ton décalé de tes chroniques et que tu ne te prennes pas la tête et surtout que tu apprécies aussi les choses que je lis , même si ce n’est pas ta tasse de thé. La littérature est un art vivant et polymorphe. J’ai un collegue qui est titulaire de trois doctorats, docteur au cube comme on l’appelle, qui adore la Fantasy pour Young adults , les sagas divergentes et compagnie….et ce livre dont tu parles, j’ai envie de le mettre dans ma wishlist . Il faut sortir de sa zone de confort pour faire des découvertes intéressantes tu ne trouves pas? Sinon courage , continue ! On adore te lire 😈

        Aimé par 2 people

      • Un grand merci â toi Titania. Je suis évidemment en phase avec chacune de tes paroles 🙂
        Je suis surtout ravi que la chronique te plaise et te donne envie de lire ce merveilleux bouquin. Bien sûr qu’il faut s’aventurer sur tous les territoires proposés. Une fois encore ce n’est pas le genre qui compte mais la qualité et les émotions convoquées 🙂
        Des bises !

        J'aime

    • Mais pourquoi tant de haine Emmanuelle,
      Je n’ai pas trouvé la chronique de David simpliste mais enthousiasme.
      Et puis je lui suis reconnaissante de défendre la littérature populaire et de le faire avec la verve et l’humour qu’on lui connais.
      Aussi, même si je n’ai pas le m^me avis que David sur ce titre, je respecte son avis.
      Et si lors de son euphorie , il a eu quelques mots malheureux, rien ne me permet de le descendre lui et le livre qu’il nous présente aussi violemment.
      Si quelqu’un porte un jugement lapidaire ici, c’est bien vous chère Emmanuelle.

      Aimé par 1 personne

  10. renaud sylviane // 18 juin 2015 à 15 h 08 min // Réponse

    Ce livre me tente je vais l acheter !!

    Aimé par 1 personne

  11. Francois-Xavier Manson // 18 juin 2015 à 15 h 20 min // Réponse

    La rouquine s’est fâchée , je comprends .
    Quand je vois çes mots , la moutarde me monte au nez .
    Çela veut dire en gros : toi pauvre c.. qui aime lire les auteurs  » chiants  » , tu n’as aucun goût , tu est juste un pédant qui se la joue , et qui ne connaît rien a la Litterature.
    Le discours typique des gens qui parce qu’ils ne sont pas capables de lire des œuvres recherchées , se permettent de descendre en flammes ceux qui font l’effort de les lire çes œuvres , parce que oui , il y a des c… qui lisent çes livres .
    Pour vous , quand l’on pose un œil sur un livre qui a le Goncourt , on est un être imbu de soi meme , de sa culture ….
    On voit ici la différence entre les lecteurs ouverts d’esprit , et ceux qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez .
    Je n’ai pas lu le livre en question , mais une chose est certaine , si l’auteur a dans son panel de lecteurs nombre de personnes comme vous , il peut se faire du souci .
    Question : qui êtes vous pour dire que çes auteurs sont chiants , et par extension leurs lecteurs sont chiants ?
    Il faut quitter le monde de l’adulescence et prendre en compte que tout le monde ne pense pas à la manière d’amateurs de bistrot .

    J'aime

  12. Francois-Xavier Manson // 18 juin 2015 à 15 h 26 min // Réponse

    Attendez une seconde !! Vous dites que çes auteurs sont  » chiants  » , donc vous dites ceux qui lisent çes auteurs « chiants  » , sont eux meme  » chiants  » , et n’on aucun goût ! Alors que vous bien sur …… Eh oui , chaque phrase , chaque mot à sa signification ! Manu a exprimée une vision qui est celle des lecteurs et lectrices d’auteurs que vous traitez de  » chiants  » ! Et elle a était très correcte sur ce livre ! Quand l’on est fautif , on tente de rendre l’autre fautif n’est ce pas ? Eh oui ….

    J'aime

  13. Francois-Xavier Manson // 18 juin 2015 à 15 h 30 min // Réponse

    Ceux qui aiment ce livre ne sont certainement pas dans la même démarche que vous !
    Eh oui , quand on est habitué aux trucs légers qui ne demandent aucune réflexion , on ne peut qu’être enclin à sortir des trucs méchants et réducteurs comme c’est le cas ici .

    J'aime

  14. Francois-Xavier Manson // 18 juin 2015 à 15 h 33 min // Réponse

    La culture Marvel movies et blockbusters dans toute sa splendeur …… Fini pour moi ici . Je vous laisse entre détenteurs du bon goût !

    J'aime

    • J’ai déjà répondu à Emmanuelle et je vais donc éviter de me répéter.
      Ma réponse n’était en aucun cas une démarche d’excuse ou de rattrapage.

      Quand je vois le nombre de messages que tu as laissé sur ce site vilipendant ceux qui aiment le cinéma de genre disant à longueur de messages que ceux qui regardait ça étaient stupides au risque de choquer les autres lecteurs, je trouve ça ironique.

      Contrairement à toi, dans aucune de mes réponses à tes messages pourfendant tel film, tel auteur (Rappelle toi ce que tu as écrit sur Ellory quand même !), je n’ai été agressif.

      Je vois que ce n’est pas le cas chez les apôtres du bon goût.
      Je comprends donc que tu nous quittes. Merci d’avoir la gentillesse de nous laisser entre simples d’esprit. L’avantage quand on est pas intelligent comme toi, c’est qu’on ne s’aperçoit même pas de notre bêtise.
      Allez je te bise quand même 🙂

      Aimé par 1 personne

      • Combien de fois j’ai lu de la part de François-Xavier des mots comme “purge” ou “bouse” pour parler de certains films , ou dire qu’Ellory est un auteur de supermarché….je n’ai jamais rien dit car finalement il a bien le droit de penser ce qu’il veut.
        Mais le jour où toi (qui a toujours été correcte) utilise une formule peut-être pas très bien sentie mais pas scandaleuse non-plus , et bien tu as la cavalerie qui te tombe dessus , ce n’est tout simplement pas juste.
        Alors ,je ne te laisserai pas lui répondre seul car moi , je soutiens absolument ton blog , son contenu ,sa liberté de ton et ta personnalité qui transpire à travers chacune de tes chroniques.

        Aimé par 1 personne

      • Oui c’est très étonnant que FX ne s’applique pas ses propres conseils. Mais n’est-ce pas toujours ainsi… ?

        On peut insulter Ellory mais pas dire du mal sur l’attribution des Goncourts. Si c’est pas de l’ostracisme, ça…

        Je te remercie vivement pour ton soutien. Ca me touche beaucoup. J’ai créé ce webzine pour partager la passion et susciter l’envie. Et c’est bien ce que je vais continuer à faire 🙂
        Et tes mots ne font que m’y encourager 🙂 🙂 🙂

        Aimé par 1 personne

  15. Francois-Xavier Manson // 18 juin 2015 à 16 h 41 min // Réponse

    Je n’ai jamais manqué de respect a ceux qui aiment le cinéma de genre , qui a dis que Winter Sleep était chiant sans meme l’avoir vu ?
    Je n’ai pas lu le livre que vous citer ici , vais je dire qu’il est chiant ?
    Certainement pas, je ne parle que de ce que j’ai vu ou lu .
    Je reproche un manque d’ouverture d’esprit et un manque de curiosité intellectuelle , mais cela ne concerne pas les lecteurs ou les amateurs de cinéma de genre ou de Litterature de genre .
    Je respecte beaucoup Putters , qui malgré qu’il soit un amateur revendique de cinéma de genre , n’a JAMAIS manifesté le moindre manque d’ouverture d’esprit envers le cinéma d’auteur .
    Mais il y a une différence , que dire un monde d’écart entre lui et ceux de Mad Movies et ceux de L’écran fantastique , qui sont dans une logique de respect de l’avis d’autrui et qui font preuve d’OUVERTURE d’esprit envers ce qui n’est pas de leur univers de prédilection , et les adulescents qui sont dans une logique d’imposition de leurs goûts et de dénigrement de ce qui n’est pas de çet univers .
    Quand l’on dis que les auteurs sont  » chiants  » , c’est un manque de respect envers les lecteurs de çes auteurs .
    Et çela c’est une mentalité petite , un manque total d’ouverture d’esprit .
    En gros , n’est pas Putters ceux qui se revendiquent de lui , tout en trahissant son esprit .
    Vous auriez pu dire simplement : a quand le Goncourt pour un livre de ce style ?
    Et la je vous aurais dis d’accord , et je pense que Manu aurait fait de meme .
    Mais vous avez choisi d’être dans une démarche d’insulte , de dénigrement , et çela c’est très dommageable .
    J’y reviens encore une fois , mais Putters n’aurait JAMAIS tenu ces propos .
    L’auteur de ce livre qui est je n’en doute pas tout à fait estimable , ne mérite certainement pas que son œuvre soit défendue par quelqu’un qui manque de respect a d’autres auteurs .
    On ne dis pas , sauf dans les bistrots , qu’un auteur est chiant , on RESPECTE son lectorat , même si l’on parle de Musso , de Crichton , de Levy , ect .
    On doit respecter les auteurs bon sang !
    Sinon on est un Zemmour ou un Naulleau .
    Qui parle de censure ? Il aurait simplement fallu être RESPECTUEUX des auteurs et de leurs lecteurs .
    Je ne lis pas de comics , je ne vois presque pas de blockbusters , pour autant je respecte les créateurs , qui on mis d’eux meme pour aboutir à une œuvre .
    Vous , vous n’avez aucun respect pour les auteurs , qui sont « chiants » à vos yeux .
    Çela c’est petit .
    On peut être direct , mais correct !
    Je n’ai rien contre les adulescents , ils ne m’on rien fait , je respecte leurs univers , je dis juste qu’il faut aller un peu vers ce qui de prime abord ne nous parle pas.
    Mais il y a des gens qui sont tellement imbus d’eux meme qu’ils ne peuvent ouvrir les yeux sur d’autres aspects de la culture .
    Je lis des comics a l’occasion , je vais voir des blockbusters a l’occasion , je tente de m’ouvrir un minimum .
    Ellroy c’est du supermarché oui , mais je ne dis pas que c’est chiant !
    Contrairement à vous avec Winter sleep ,et avec les  » auteurs chiants  » .
    Je n’ai jamais dis que je suis intelligent , vous êtes dans l’insulte et le dénigrement , que c’est petit ……
    Je vous souhaite qu’un jour en direct l’on vous dise que vos goûts sont chiants , et vous verrez ce que çela fait .
    Je vous laisse à vos jugements d’une valeur toute relative , et à votre culture que vous ne donnez pas envie de connaître .

    J'aime

    • Je ne vois pas en quoi chiant est plus insultant qu’auteur de supermarché, je ne vois pas en quoi chiant est plus insultant que purge. Chiant veut simplement dire ennuyeux. C’est beaucoup moins violent que ce que tu écris finalement.
      Si tu n’as jamais lu ou vu Jean-Pierre Putters dire du mal d’un film, le traiter de bien pire que chiant, c’est qu’en fait tu n’as jamais lu Mad Movies O_o

      Je pense que le seul qui dénigre les autres c’est toi et je ne vais pas m’étaler plus. Je t’invite à en faire autant.

      Au fait, tu n’arrêtes pas de dire que tu vas me laisser mais tu reviens toujours, c’est normal ?
      C’est pour que je refasse une bise ? Ca y est, c’est fait ! Bise !

      Aimé par 2 people

  16. Quelle superbe chronique David! Je vais de ce pas lire le dernier Loevenbruck au bistro,peut être même au comptoir ;)))Tu déchaines les passions…
    Messieurs dames les lettrés un peu d’élégance,que diable! Et un peu d’humilité.

    Aimé par 3 people

  17. Superbe chronique David! Tout à fait d’accord avec ton commentaire sur les prix Goncourt. Tu as tout mon soutien. Continue !!!!!

    Aimé par 3 people

  18. Francois-Xavier Manson // 18 juin 2015 à 19 h 33 min // Réponse

    Pied2chien , tout d’abord bonsoir à vous . Il y a une différence notable entre dire qu’une œuvre est une purge et dire que les auteurs sont « chiants » . La différence c’est que le terme purge n’attaque pas l’auteur . Ellroy est un auteur de supermarché oui , comme Brown ou Crichton , que j’apprécie , ce n’est pas péjoratif , c’est une manière de dire que ce type de livre ne peut être comparé avec de la Litterature de niveau supérieur . Quand vous lisez que pour certains les auteurs sont  » chiants  » çela veut faire quoi ? Çela veut faire que c’est l’auteur lui même que l’on juge , que l’on critique . Et çela ce n’est pas correct . Je dis pour ma part qu’une œuvre est une purge , mais mon respect pour l’auteur est entier . Je ne suis pas Zemmour ou Naulleau . Je respecte le travail créatif , meme sur le truc le plus stupide . Toujours avoir le respect de l’auteur . La c’est une attaque contre l’auteur , et par extension contre çes lecteurs , selon vous çela est agréable ?
    Si on le dis au sujet d’un auteur que vous aimez , vous dites quoi en vous prenant çela en pleine tête ?
    Ko , c’est élégant selon vous de sortir un truc bourrin comme  » les auteurs chiants  » ??
    L’humilité je l’ai , a la différence de çelui qui sort cette phrase digne des Bidochon ou du bistrot oui .
    Le problème de çelui qui a écris çela , c’est qu’il est tellement imbu de lui meme , qu’il se pense en droit de snober l’intérêt d’autrui pour des auteurs .
    Quand a Putters , voyez donc a vous faire expliquer mon propos , oui je sis il faut réfléchir , et çela c’est très compliqué .

    J'aime

  19. Francois-Xavier Manson // 18 juin 2015 à 19 h 33 min // Réponse

    Ellroy pardon , pas Ellroy bien sur .

    J'aime

  20. Emmanuelle Chauvignet // 18 juin 2015 à 19 h 38 min // Réponse

    Laisse tomber Fx, il n’en vaut pas la peine que tu t’énerve .
    Le type il est content , il a sorti sa phrase pourrie , il montre bien son incapacité à lire un livre recherche , donc il dénigre , c’est du classique.
    Il veut avoir raison , fait lui l’honneur qu’on fait aux fous .
    Tu va discuter avec un fou toi ?
    Alors …. Sois plus intelligent que lui , ce à quoi tu n’auras pas de mal .

    J'aime

  21. Emmanuelle Chauvignet // 18 juin 2015 à 19 h 39 min // Réponse

    Et c’est Ellory Fx , tu vois , tu t’énerve …. laisse le dans son illusion de victoire .

    J'aime

  22. Je ne suis pas d’accord avec toi Fx , comme je n’imagine pas dire à un auteur que ce qu’il fait est chiant , je n’imagine pas lui dire non plus: « _ bon mon vieux , sache que j’ai beaucoup de respect pour toi , mais ce que tu fais c’est de la merde. »

    Emmanuelle et Fx , restons zen , ça ne sert à rien de s’énerver et il n’y a rien ici qui ne justifie cet échange de commentaires qui ne mènera nul part , il n’y a ni vainqueur ni perdant.

    Aimé par 2 people

  23. Hé ben ! Y’en a qui sont chauds bouillants par ici…
    Bon, peu importe. Moi je te dis juste : BRAVO pour cette belle chronique pleine de coeur et de sincérité, marque d’un enthousiasme authentique et personnel. C’est tout ce qui compte !

    Et, oui, ce nouveau Loevenbruck est un beau roman, qui doit pourtant s’apprivoiser, car quand on connaît l’oeuvre du bonhomme, on ne peut qu’être surpris au début par le style (volontairement fragile), le ton, l’univers… C’est pour mieux être séduit ensuite, jusqu’à être totalement retourné au bout du compte par une fin bouleversante.

    Ce livre ne restera pourtant pas mon Loevenbruck préféré, la faute à mon sens à quelques petites longueurs et répétitions, mais rien que pour la fin, sacré uppercut d’émotion, et pour son ode à la liberté la plus sauvage, il mérite d’être lu.

    Aimé par 2 people

    • Ouah un grand merci à toi mon ami, je suis heureux que la chronique t’ait plu. J’y ai mis mes tripes et mon cœur pour faire résonner au mieux les sensations ressenties lors de la lecture et particulièrement cette fin qui te met littéralement à genoux.
      Je n’ai pas lu assez de Loevenbruck pour te répondre mais je te crois sur parole tant l’homme a du talent. A date je n’ai lu que le Syndrome Copernic que j’ai beaucoup aimé aussi et on m’a dit le plus grand bien des autres. Du coup, quel est ton préféré que je me le note ?

      Et je tenais à te dire que je trouve ton com merveilleusement écrit, ça me change de ceux postés plus hauts 😉

      Aimé par 1 personne

  24. Les plaisanteries les plus courtes étant les meilleures, on va arrêter là.
    Ce n’est pas un exutoire ni le divan d’un psy.
    A partir de ce post, tous les suivants qui seront insultants et qui ne concernent pas le merveilleux roman d’Henri Loevenbruck seront supprimés 🙂

    Aimé par 1 personne

  25. Merci David de nous épargner! :)))

    Aimé par 1 personne

  26. Quelle magnifique chronique! J’en veux des comme ça tous les jours au ptit dej 😉
    Je te soutiens à fond mon ptit pote. Éclate toi, prend ton pied à écrire, tu le fais extrêmement bien .
    Des gros bisous 🙂

    Aimé par 2 people

  27. Muriel Desmaries // 25 juin 2015 à 13 h 00 min // Réponse

    Eh bien ….
    C’est chaud ici ….
    Par rapport au point soulevé par çes personnes , je dirais juste que ce n’est pas un propos très malin par rapport aux lauréats du Goncourt .
    Par rapport à ce livre , il y a un tel phénomène de mode autour que je l’ai pris , j’aurais du attendre .
    Le principe est original , mais le traitement est très caricatural , il y a des longueurs , on s’ennuie un peu .
    Apres ce n’est qu’une opinion personnelle .

    J'aime

  28. Très beau billet, Smadj, merci. Je viens de finir le bouquin, c’est tout à fait ça. J’ai oublié plein de trucs dans mon billet, alors je mets un lien vers le tien, et hop ! 😉
    Ça semble se déchaîner au-dessus dans les comms, pas le courage/l’envie de tout regarder, d’autant que certains pratiquent le « vol au-dessus d’une pâquerette »… 😉

    Aimé par 2 people

    • Oh un grand grand merci Canel ! C’est très gentil de ta part, ça me touche beaucoup 🙂

      Oui ça s’est déchaîné mais ce n’est qu’une tempête dans un verre d’eau et ça ne parle pas du fabuleux roman d’Henri donc ça n’a aucun intérêt 😉

      Aimé par 1 personne

  29. Oh je ne savais qu’il y a avait eu la guerre par ici….
    Bref, juste pour dire que je lis enfin ce beau roman……;)

    Aimé par 1 personne

  30. C’est quoi cette histoire, il y a la vraie littérature et les autres.
    Il est temps que ces esprits étriqués arrêtent de penser qu’eux seuls savent mieux que tous les autres.
    Moi perso je trouve Proust chiant. Et oui, je n’ennuie en le lisant. Pour autant je pense pas mépriser les lecteurs et admirateurs de Proust. Alors pourquoi mépriser nos lectures,
    Perso j’aime toutes les littératures, pardon j’aime la littérature tout court.
    Alors merci à toi David pour ce beau billet et merci de faire partager ton enthousiasme et ton envie de partager, vraiment.
    J’adore ton intelligence et dans humour. J’adore aussi et surtout ton intelligence de coeur.
    Reste comme tu es et laisse glisser les pisses froids.

    Aimé par 1 personne

  31. Je rajouterai ceci on peut lire de la littérature classique comme c’est mon cas tout en aimant les polars ce n’est absolument pas antinomique tout comme aimer les films classiques et ceux qui font du bruit 😉 c’est ce qu on appelle tout simplement l’ouverture d’esprit….
    Ta chronique est très belle David et toi change pas pas on t aime comme t’es
    laisse bet les commentaires et les individus toujours prompts la méchanceté et à la censure…ton livre je l’ai et je compte bien le lire
    bisous

    Aimé par 1 personne

  32. Bon beh voila ,je viens de le terminer il y a quelques minutes . Je l’ai lu , dévoré en 2 jours et là ,tout de suite , je suis bouleversé ! Bouleversé par cette histoire ,par cet épilogue qui me fout une boule au ventre et me rempli les yeux .
    A chaud comme ça , je ne me souviens pas d’un tel ressenti de lecture. Et je comprend maintenant ta chronique et en quoi ce livre nous a chamboulé. Rien que pour ce que je ressens là maintenant , merci Henri Loevenbruck.

    Aimé par 1 personne

    • Yesssss je suis trop content que tu aies aimé Pierrick, tu comprends mon engouement et la chronique maintenant 😉
      Je réitère que ce livre mériterait le Goncourt tant il est bouleversant. Tu les comptes sur les doigts d’une main les livres comme ça 🙂

      Aimé par 1 personne

      • Ouais , Goncour ou Femina ou autre chose , et restant dans le ton du livre , j’en ai rien à foutre ! 😀 Ce qui compte c’est la réaction des lecteurs et sur ce livre elle est unanime .

        Moi, j’ai pas d’autres références , je crois que c’est le premier livre qui produit tant d’émotions chez moi (j’ai même eu du mal à trouver le sommeil 🙂 ). Si tu as d’autres romans avec la même décharge émotionnelle à me conseiller, je suis preneur 😉

        Aimé par 1 personne

      • C’est vrai qu’il est fort ce livre et on voudrait que tout le monde le lise tant la charge émotionnelle et la puissance de l’écriture te chamboulent 🙂

        J'aime

  33. Je commence donc aujourd’hui ce livre grâce à ta critique alléchante et aussi à l’enthousiasme de Pied2chien. C’est aussi mon premier livre de cet auteur et c’est l’occasion de m’y mettre. J’ai toujours aimé ce site car David dépose des chroniques pétillantes, il décrit bien ses ressentis. Il exprime bien ses opinions. C’est toujours fait avec respect et goût. David est aussi attentionné à ceux qui y mettent leurs commentaires. On dit que la lecture, c’est pour tous les goûts et on peut exprimer nos ressentis. Je crois que ça doit être fait dans le respect. Je n’ai jamais vu David dénigrer un auteur et ni un livre. C’est un passionné et il le fait avec respect. Je crois qu’on ne vient pas ici pour se défouler, dénigrer les opinions et rabaisser les autres sinon passe ton chemin. Il y a toujours une façon de s’exprimer, on peut ne pas être d’accord mais il y a toujours une manière de le dire.
    Ce site est pour moi un coup de coeur, une véritable pépite. Je trouve qu’il n’y a pas de place pour la méchanceté gratuite, la jalousie ou de la mal interprétation. Si tu n’es pas certaine de ce qu’il dit, vérifie. Le français peut être complexe.
    Je te remercie David pour ton site ensoleillé, pour tes opinions respectés et tu nous fais faire des belles découvertes. Je te reviens sur mes ressentis. À la fin, sous ordre de Pied2chien. 🙂
    Des bises, des câlins, Isabelle, xxx
    P.S : Ça me fait plaisir de voir du soleil, du soutien et de l’humanité ici ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Un énorme merci à toi Isabelle, tes mots me touchent beaucoup et effectivement le but ici c’est de partager la passion dans la bonne humeur 🙂
      Je suis ravi que le site te plaise, tu es la bienvenue autant qu’il te plaira 🙂

      J'aime

  34. Je te remercie d’être autant disponible pour nous, ce n’est pas tous les blogueurs qui prennent le temps. 🙂
    Oui, ton site est un coup de coeur et je me sens très à l’aise grâce à ton dynamique, ton côté chaleureux et à ton authenticité.
    Oui, je vais revenir faire mon tour un peu plus souvent, c’est une promesse. Et toi, ne lâche pas et continue de nous faire lire et découvrir des belles découvertes littéraires. 🙂

    Aimé par 1 personne

  35. Mélie Wolff Nerrière // 18 septembre 2015 à 17 h 08 min // Réponse

    Livre noté dans ma wish list suite à ta chronique, j’avais déjà l’envie de lire cet auteur après qu’une amie m’ait parlé de sa rencontre avec lui lors d’une dédicace.
    Mon premier Loevenbruck et je crois bien que ça pourrait être le seul, non pas que je n’ai pas aimé bien au contraire. Dans cette histoire Hugo alias Bohem nous parle de son amitié pour Freddy,pour Alex et Oscar. Il les aime comme des frères mais c’est Freddy qui sera toujours celui qui compte. Du coup j’ai le même sentiment que Bohem, je pourrai lire tous les autres livres de l’auteur mais mon Freddy ce sera toujours celui-là.
    Une histoire touchante, brute, dure parfois, qui nous met les tripes à l’air ! On sent des papillons dans le ventre, on sent la colère, on sent cette formidable amitié si viscérale que ça en devient douloureux.
    L’univers ne nous est pas forcément familier mais on se sent totalement en phase avec cette histoire, on vit ce livre littéralement. On a qu’une envie, prendre notre moto et rouler vers la liberté avec cette bande. Born to be Wild putain !
    Des références qui me parlent, surtout musicales… du Led Zeppelin mais surtout du Queen. Du Bohemian Rhapsody qui est une de mes chansons préférées et qui est totalement cohérente avec l’histoire.
    Après cette lecture je n’ai qu’une envie, voir l’auteur et le prendre dans mes bras, le remercier pour cette merveille, ce bijou. J’en ai pleuré. Un Archi coup de coeur et après ça quand on me demandera de citer mon livre préféré qui est le même depuis des années, celui là viendra s’y ajouter ! Ah oui carrément !!!
    Merci David, je t’aime et je te déteste pour ça, je suis dans un état lamentable

    Aimé par 1 personne

    • Je suis trop content de tes mots, je suis trop content que ce livre t’ait touché à ce point. C’est un livre fort, chargé d’émotions et qui ne laisse pas indifférente, marquant ton âme de son encre indélébile.
      Aime-moi et déteste-moi car je suis ravi de ton état 😉

      Aimé par 1 personne

  36. Et bien! Quel billet qui donne le frisson! Comment passer à côté d’un roman qui a provoqué un tel émoi chez beaucoup de lecteurs. Je le note et le surligne. Il sort en poche bientôt donc plus de raison de se priver.

    Aimé par 1 personne

7 Trackbacks / Pingbacks

  1. C’est Contagieux fête ses 4 mois ! Encore plus de contaminé(e)s ! MERCIIIIIIIIII ! | Cest Contagieux!
  2. Saint-Maur-En-Poche 2015 : Compte-rendu du Samedi 20/06/2015 – Episode 2 | Cest Contagieux!
  3. Nous rêvions juste de liberté, Henri Loevenbruck | *****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****
  4. Pour fêter ses 6 mois, C’est Contagieux organise un grand concours pour ses Contaminé(e)s ! | Cest Contagieux!
  5. Résultat du concours « C’est Contagieux  qui fêtait les 6 mois du site ! | «Cest Contagieux!
  6. Nous sommes 1000 ! Ah mais c’est fou ! – Cest Contagieux!
  7. « Le Rasoir d’Ockham » de Henri Loevenbruck – La Chronique Barbante ! – Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Le webzine en direct de la banquise

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, mes romans.

EmOtionS - Blog littéraire et musical

Chroniques et avis, interviews, salons, classements... Romans noirs, thrillers, polars, SF...

%d blogueurs aiment cette page :