News on fire

« Vendetta » de R.J. Ellory – la chronique assassine !

Vendetta - RJ Ellory

Vendetta – RJ Ellory

david_picto_4

Le début de ce roman fait peur !
C’est long, c’est chiant, c’est poussif !
« Ah bon ! », s’exclame le lecteur averti. « Mais pourtant tu lui as mis 4 étoiles » me dit-il, cet effronté de lecteur averti.

Hé oui, ami lecteur, je lui ai mis 4 étoiles et pourtant cet Ellory est un escroc, un roublard, un bonimenteur de fête foraine même. Il nous prend, il nous retourne et il disparaît. Bon après 650 pages quand même. Donc avec lenteur et douceur. Un vicieux en plus.

Il nous blouse mais avec un talent d’écriture faramineux et une puissance d’évocation magistrale.

Même si à l’image d’Ernesto Perez, son « héros » mafieux, il cherche à nous en mettre plein la vue. Sûrement trop d’ailleurs. La plus grosse contradiction étant qu’Ernesto Perez, nous est présenté comme un mafieux cubain sans éducation. Mais au fil de son récit, on le découvre riche d’une culture générale très pointue. Très très pointue même. Il a du apprendre ça entre deux dessoudages. C’est étrange ce décalage. Pratique pour l’auteur car la narration est précieuse et finement écrite. Mais perturbant pour le lecteur.

Un roman somme cependant qui nous conte 50 années de violence et de vérités mafieuses.
À la manière des « Affranchis » auquel le livre fait beaucoup penser et surtout à « American Tabloïd » (et ses 2 suites) de James Ellroy.
Alors le niveau n’est pas le même. Il y a du cynisme et du nihilisme mordant, nerveux et rageur chez Ellroy. C’est beaucoup plus doux chez Ellory.
Ellory n’est pas l’anagramme d’Ellroy pour rien.

Certes ce bouquin est loin d’être parfait, certaines des intrigues ou des situations sont tirées par les cheveux et peu crédibles mais résolument nécessaires pour faire tenir le château de cartes et donner du souffle.

Car de souffle, il ne manque pas. De tour de main non plus, d’où la grande baffe magistrale des dernières pages. Le coup de force du bouquin !

Une mécanique à la précision diabolique. Ellory nous manipule comme les aiguilles d’une horloge, avançant et reculant pour mieux nous perdre.
Si c’était une boussole, jamais nous ne trouverions le Nord. Jusqu’à ce que d’un claquement de doigts, il nous remette sur le droit chemin. Le fourbe, vous dis-je !

4ème DE COUV´
2006, La Nouvelle-Orléans. Catherine, fille du gouverneur de Louisiane, est enlevée. Son garde du corps est assassiné. L’enquête est confiée au FBI. Très vite, le kidnappeur, Ernesto Perez, se livre aux autorités… Il veut s’entretenir avec Ray Hartmann, un obscur fonctionnaire qui travaille à Washington dans une unité chargée de la lutte contre le crime organisé. C’est le début d’une longue confrontation entre les deux hommes jusqu’à l’étonnant coup de théâtre final.

About Smadj (987 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

55 Comments on « Vendetta » de R.J. Ellory – la chronique assassine !

  1. un des rares Ellory sur lequel j’avais fais l’impasse à l’époque , je crois me souvenir que les critiques n’étaient pas unanime sur celui ci, mais très tranchés ( ou très bon, ou très déçu). Pour ma part je n’ai jamais été déçu par un bouquin de cet auteur. J’attends d’ailleurs son prochain qui va bientôt sortir et dont on me dit déjà qu’il s’annonce pas mal du tout ! A voir.Amitiés

    Aimé par 3 people

    • Oui tu as raison Petite Souris et moi-même j’ai eu du mal sur les 100 premières pages et sur certains retournements de situation un peu pratiques mais la puissance du bouquin contraste avec ces petits soucis 🙂

      J'aime

  2. « Il nous prend, il nous retourne »… pas de commentaire sur cette position scabreuse ! Un peu de pommade pour les douleurs, mon grand ?? 😀

    Oui, le début est long et poussif, j’ai failli arrêter, mais j’ai continué et j’ai adoré le final !

    Aimé par 1 personne

  3. Tu m’as fait peur avec ton titre, j’ai cru que tu allais assassiner ce bouquin ! Ouf ce n’est pas le cas 😉
    Par contre tu vas fâcher Ellory avec cette histoire de nom comparé avec Ellroy… C’est son vrai nom, c’est pas de sa faute !! 😉

    Aimé par 2 people

  4. Tu m’as fait peur avec ton titre, j’ai cru que tu allais assassiner ce bouquin ! Ouf ce n’est pas le cas 😉
    Par contre tu vas fâcher Ellory avec cette histoire de nom comparé avec Ellroy… C’est son vrai nom, c’est pas de sa faute !!! 😉

    Aimé par 1 personne

  5. Contrairement à Yvan je ne suis pas une grande fan d’Ellory, et je crois que ce 3e roman a sonné la fin de mon admiration sans borne à cet auteur qui m’avais fait prendre mon pied avec ses deux premiers titres. Depuis, je vais presque de déception en déception. Son tout dernier retrouve grâce à mes yeux, mais bon.
    Et du coup je comprend tes réticences, j’ai eu les mêmes.
    En plus, tu me fais d’autant plus plaisir puis-qu’aucune intimidation ne te fera trembler 😉

    Aimé par 1 personne

  6. Je sais pas pourquoi mais celui ci ne me branche pas trop…..Je tenterai bien un jour, car j’aime beaucoup son écriture ……

    Aimé par 1 personne

  7. Arf. .. Quand je pense que je n’ai jamais lu un Ellory. ..
    Oui je sais, grosse lacune!
    C’est pas faute d’en Avoir dans ma pal.
    Putain t’es bon même pour les chroniques assassines toi! 🙂

    Aimé par 1 personne

  8. Ah ah ! Excellente chronique, pleine d’humour, qui résume parfaitement mon sentiment sur ce roman – au début lent à se mettre en place, et puis à la fin, tu te rends compte qu’Ellory t’a emmené tranquillou exactement où il voulait, sans que tu le voies venir… Il est fort ce Roger 🙂
    Mon troisième préféré du monsieur, après « Seul le silence » et « Mauvaise étoile ». Un peu moins aimé les autres, mais bon, c’est relatif, le gars plane sans se forcer au-dessus d’une bonne partie de la concurrence 😉

    Aimé par 1 personne

  9. Dans ta lecture, tu perds ton souffle, je suis inquiète…
    J’espère que tu l’as vite repris….
    Un 4/5, c’est une bonne note.
    Cet auteur est déjà gâté car juste avoir une chronique de Smadj,
    c’est déjà un cadeau en soi !
    C’est une chronique habillée, intrigante et raffinée !
    C’est bien analysé avec aisance et tu émerveilles tout lecteur qui le lit
    Tentante…
    Charmante…
    Amusante…
    C’est du bon Smadj comme toujours 🙂

    Aimé par 1 personne

  10. Oh ! J’ai le droit à un rhooo de toi….
    Je me sens timide… c’est sincère et ça vient du coeur David !
    J’apprécie notre échange et notre belle amitié !
    Je suis toujours là pour toi ! Je te fais la promesse !

    Aimé par 1 personne

  11. Purée ! Je l’avais inscrit dans mes trucs à lire assez rapidement, mais là, franchement tu me vaccines, ce qui est grave, car on doit être contaminé…je ne t’en veux pas, la critique est bonne 😤

    Aimé par 1 personne

  12. Ce n’est pas mon préféré d’Ellory… J’avais préféré « Seul le silence ». Vendetta et Les anonymes me paraissent un ton en dessous… avant de tutoyer le très bon avec Mauvaise étoile et Les 9 cercles… Mis bon, ça reste quand même du bon bouquin, hein?

    Aimé par 1 personne

  13. Francois-xavier Manson // 3 juin 2015 à 20 h 05 min // Réponse

    Un petit polar de supermarché , d’un auteur quelconque . 4 c’est gentil , très gentil même . J’aurais mis 0 pour ma part …….

    Aimé par 1 personne

  14. Francois-xavier Manson // 8 juin 2015 à 22 h 40 min // Réponse

    Le contraire m’aurait surpris ! 😀 Je l’ai pris au départ pour ma belle , qui ne l’as pas finie , je l’ai lu apres elle , et je dois dire qu’autant je peux comprendre ceux qui aiment Dan Brown , voir même Crichton , mais la j’ai failli ne pas aller au bout …. Et bien sur , c’est toujours le nouveau livre qui va faire des nuits blanches à répétition …. Ellory n’arrivera jamais à la cheville de Ellroy , Lehane , Burke , Bunker , Hillerman , ect …. Ou même Izzo et Manchette …. Un vrai bon polar : Mygale de Thierry Jonquet , un pur bijou . 😊

    Aimé par 1 personne

    • En même temps ce n’est pas son meilleur et si tu veux te régaler, lis donc « Seul le Silence ». Va voir la chronique sur le site. Je pense qu’on pourra trouver un point d’entente 😉

      J'aime

  15. Francois-xavier Manson // 8 juin 2015 à 22 h 44 min // Réponse

    Curieusement ici j’ai apprécié ce que vous n’avez pas aimer , le début ! 😊. Je le dis , je suis un martien . 😀

    Aimé par 1 personne

  16. Francois-xavier Manson // 9 juin 2015 à 9 h 08 min // Réponse

    J’ai lu Seul le silence , très très très moyen ……. Ma belle est fan de ce type de livres , je feuillette quand elle a finie .

    Aimé par 1 personne

  17. Francois-xavier Manson // 9 juin 2015 à 12 h 34 min // Réponse

    Trop formate a mon goût . Je ne le trouve pas différent des autres « polars ou thrillers du siècle  » , qui ne sont que des produits de grande consommation .
    Peut être suis je trop exigeant …..
    Mes filles c’est encore pire en matière d’exigence !!!! 😂😀

    Aimé par 1 personne

1 Trackback / Pingback

  1. « Les Anonymes  de R.J. Ellory – La chronique qui ne va pas le rester ! | Cest Contagieux! «

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photo Noir & Blanc (récent)

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Le webzine en direct de la banquise

%d blogueurs aiment cette page :