News on fire

« Le Rasoir d’Ockham » de Henri Loevenbruck – La Chronique Barbante !

le_rasoir-dockham_loevenbruck

Le Rasoir d’Ockham – Henri Loevenbruck

Premier volet des aventures d’Ari Mackenzie (c’est une trilogie), « Le Rasoir d’Ockham » possède une intrigue affûtée et prend le mors-aux-dents tant il trépide. Il trépide, il trépide mais il ne rase pas gratis. C’est une chance !

Il est toujours intéressant de replacer un livre dans le contexte de son époque. Publié en 2006, à l’époque où le « Da Vinci Code » de Dan Brown cartonnait et ouvrait la route aux intrigues à énigmes religieuses et autres romans « ésotériques », ce roman était complètement en phase avec son temps. En 2016, la vraie question est : a-t-il bien vieilli ? A-t-il toujours les atouts pour séduire ?

Mettons de suite de côté les sujets qui fâchent : il n’a pas la perfection absolue d’un Da Vinci Code et ce n’est pas l’intrigue centrale qui est vraiment séduisante ici quand on referme le livre. Non, elle est un peu flat, te diras-tu arrivé aux dernières pages. Et elle ne sera pas même résolue dans ce tome puisqu’un gros « à suivre… » le clôture. Espérons qu’elle le sera dans le suivant, « Les Cathédrales du Vide ».

Cela ne veut pas dire que l’intrigue ne te tient pas en haleine mais son cheminement est un peu décevant. Mais tu t’en fous en fait. Car une fois de plus, là n’est pas le plus important.

Primo, ce livre est un très bon roman de vacances. Son pouvoir de détente est puissant comme un sort lancé par un Djinn sorti de sa lampe. Il te tient accroché du début à la fin par un rythme haletant. A cela se mêle une jolie histoire d’amour. Si tu as aussi un coeur de midinette, fais comme moi, lève le doigt !

Deuxio, le casting est plutôt réussi. Loevenbruck a le don de créer des personnages attachants et/ou iconoclastes. Tu trouveras ici une tueuse sadique et sexy, un garde du corps goguenard, une libraire tatouée qui fera chavirer ton coeur…
Le plus intéressant reste évidemment le personnage d’Ari Mackenzie, le héros du livre. En voilà un personnage atypique. Un mâle pur et dur au coeur d’artichaut. Amoureux mais ne l’assumant pas. Un trentenaire mal à l’aise dans son époque, réfractaire aux nouvelles technologies, un peu anar, stakhanoviste, une tête brûlée. Vous l’aurez compris ce garçon est plein de paradoxes et c’est ce qui en fait le sel du livre. Tour à tour attachant et exaspérant. Frondeur et tête à claques. Capable du pire et du meilleur. Un vrai beau caractère. Magnifiquement humain…

Tertio, ce type de roman est une mine d’infos historiques. Apprendre en se divertissant, n’est-ce pas tout bonnement délicieux ?

Quattro, la plume tranchante et incisive d’Henri Loevenbruck. Celle qui te cisaille et ne fait pas de quartier. Celle qui râle, celle qui se fait douce, celle qui t’écorche les oreilles et vient se pelotonner contre toi pour se faire pardonner.
david_picto_3.5

4eme DE COUV’
Des meurtres en série. Une secte sanguinaire surgie du passé. Six pages mystérieusement disparues d’un célèbre manuscrit du XIIIe siècle. Ari Mackenzie, analyste atypique et controversé des Renseignements généraux, est confronté à la plus extraordinaire et la plus violente affaire de sa carrière. Dans l’ombre, un groupe occulte est prêt à tout pour redécouvrir le secret des pages manquantes du célèbre carnet de Villard de Honnecourt. Ari saura-t-il arrêter ces fanatiques sans scrupule avant qu’ils ne mettent en place leur sinistre dessein ?

AUTRES ROMANS CHRONIQUÉS DU MEME AUTEUR :

Le Syndrome Copernic

Nous rêvions juste de Liberté 

About Smadj (970 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

43 Comments on « Le Rasoir d’Ockham » de Henri Loevenbruck – La Chronique Barbante !

  1. J’aime bien les aventures Ari Mackenzie. Ce héros m’a bien plu. Mais Loevenbruck, je l’ai d’abord découvert avec ses bouquins de fantasy chez Bragelonne comme La Moïra ou encore Gallica…Mais c’était, houuuu, il y a déjà 15 ans !
    Bon allez, j’arrête de faire ma vieille rabat-joie 😉

    Aimé par 2 people

  2. Et bien moi, il traine dans ma PAL depuis des lustres, et avec ta chronique tu m’as bien tentée!!!;) Affaire à suivre…..;)

    Aimé par 2 people

  3. delph la bibliovore // 3 août 2016 à 9 h 26 min // Réponse

    je vais le retenter david car ton billet est superbe

    Aimé par 1 personne

  4. J’ai Gallica dans ma PAL Geneviève. Et j’ai les cathédrales du vide… si je comprends bien faut que je me trouve celui-ci pour le lire avant… 😉

    Aimé par 1 personne

  5. Je l’ai lu il y a quelques temps déjà. J’avais bien aimé.

    Aimé par 1 personne

  6. Encore jamais lu cet auteur… J’en entends dire beaucoup de bien, surtout avec le dernier « Nous rêvions juste de liberté ». Il va bien falloir que je me fasse mon idée…

    Aimé par 1 personne

  7. Je ne partage pas ton enthousiasme pour le Da Vinci Code, du coup je lui donnerais bien sa chance exprès, na ! ;-p

    Aimé par 1 personne

  8. Mais non ta chronique n’est pas barbante, mon chou ! Lu ce livre en 2011, je pense bien, et bien plu aussi, mais je n’en garde pas un souvenir impérissable, sauf pour le combat au bâton à un moment donné ! 😀

    Aimé par 1 personne

  9. Un cœur de Midinette toi ? Ça ne me surprend pas! lol
    Je me suis tellement gavée de romans ésotériques à l’époque du Da Vinci Code que je m’en suis complètement dégoutée…Même Loevenbruck et ta chronique ne m’y feront pas revenir, c’est dire ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photo Noir & Blanc (récent)

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Le webzine en direct de la banquise

%d blogueurs aiment cette page :