News on fire

Lausan’Noir 2017 : Un salon du polar aussi onctueux qu’un p’tit Suisse – Carnets de voyage 1/3

 

lausan_noir_2017_affiche

L’affiche du Salon

Je ne vous referai pas l’injure de vous expliquer pourquoi il faut venir dans les salons du livre. On va dire que je me répète. Mais quand on a la chance de se rendre dans un salon loin de chez soi, le supplément offert est l’excitation de nos âmes de voyageurs avides de découvrir d’autres contrées. Et c’est exactement le genre de sensations ressenties dans le cadre d’un salon comme Lausan’Noir.

Pour les incultes en géographie (je vous rassure, j’en fais malheureusement partie), Lausanne est située en Suisse Romande. Et c’était notre première incursion en terre helvète. Autant vous dire que la volumétrie de l’excitation était à son maximum !

D’autant que Lausan’Noir a une saveur particulière pour « C’est Contagieux! ». En effet, pour la première fois, j’ai été convié pour l’animation de tables rondes d’auteurs par l’équipe organisatrice du salon du livre de Genève. Je vous en parlerai dans les 2 articles suivants.

C’est donc l’instant des vifs remerciements. A tout(e) seigneur(e) tout honneur, je t’envoie mes plus enjoués remerciements, Valérie Dätwyler, pour m’avoir proposé de vivre une aventure hors du commun. Du mien en tous cas. Valérie est la patronne ultra-dynamique du Blog Sangpages qui délivre ses chroniques comme un confiseur ses bonbons. Enrobées et délicieuses 😉

fsn2017_koma

FSN 2017 – Valérie Dätwyler – Copyright KoMa

ET un grand merci à toute l’équipe organisatrice du salon, notamment Isabelle Falconnier, Laetitia Abdoolraman et Kevin Garcia pour leur sens de l’accueil et le bonheur dont il nous ont sevré pendant ce weekend !

VENDREDI 27 OCTOBRE 2017

La première chose qui frappe à Lausanne est la beauté de l’architecture et de la ville. A peine arrivé, on se retrouve plongé dans un autre univers d’une joliesse sur laquelle les ravages du temps n’ont pas prise. Quel dépaysement…

La ville est perclus de petits détails, de décorations atypiques comme, par exemple, le plafond de la gare avec tous ses petits drapeaux et silhouettes du monde. Ce côté international n’est pas un hasard, Lausanne est déclarée ville olympique puisqu’elle en héberge le CIO.

Mais on ne peut pas évoquer Lausanne sans parler du magnifique lac Léman. Qu’il est doux de se promener sur ses berges. Il s’en dégage une quiétude et un bien-être comme peu d’endroits dans le monde le proposent.

Lausanne est aussi une ville à l’offre culturelle riche. Nous avons profité de notre venue pour visiter Le Musée Cantonal des Beaux-Arts, haut-lieu de la Culture à Lausanne, et particulièrement l’exposition d’un artiste chinois nommé Ai Weiwei, provocateur de génie, célèbre pour les photos de son majeur brandi à toutes les institutions internationales, icônes et autres valeurs établies pour placer, via son doigt, l’individu au centre du monde. Punk le gars ! L’expo se poursuit jusqu’au 28 janvier 2018 alors n’hésitez pas.

Bon c’est pas tout ça, on est venu avant tout pour assister à un salon. Lausan’Noir nous attend. Alors rassemblement !

lausan_noir_2017

Lausan’Noir 2017 – Copyright KoMa

En avant donc pour l’inauguration du salon au Théâtre 2.21 ! Un lieu superbe, vraiment fait pour accueillir un salon du Polar. Et surtout une opportunité incroyable de mixer littérature et théâtre. Je vous en reparle plus bas.

lausan_noir_2017_datwyler

Lausan’Noir 2017 – Valérie Dätwyler – Copyright KoMa

Le lancement de la deuxième édition du salon sera donné par Grégoire Junod, le maire de Lausanne, Isabelle Falconnier, Directrice Artistique du Salon, Marc Fernandez (dont la nouvelle collection de Polar « Sang Neuf » publiée chez PLON est partenaire du salon) et la Présidente du jury de lecteurs décernant le 1er Prix du Polar Romand 2017, notre Valérie Dätwyler qui nous a annoncé le gagnant…

Ant the winner is… Roulements de Tambour… Joseph INCARDONA pour son roman « Chaleur » publié chez FINITUDE. Je publierai dans la 3ème partie l’interview en vidéo de Joseph Incardona où il vous parlera, entre autres, plus longuement de son roman incroyable, inspiré d’un fait divers survenu lors du championnat du monde de sauna. Oui, oui, ça a existé. Cocasse !

Cela donna lieu à un petit spectacle de Théâtre. 3 acteurs nous ont mis brillamment en scène le 1er chapitre de « Chaleur » et comme vous le constaterez sur la photo, l’ambiance était chaude.

lausan_noir_2017

Lausan’Noir 2017 – Copyright KoMa

Après les verbiages, le temps de la boisson est venue. Il est pas beau ce petit cocktail de cyanure ?

lausan_noir_2017

Lausan’Noir 2017 – Copyright KoMa

Ce cocktail nommé « Cyanure » en hommage au nouveau roman de Laurent Loison… Ah non, on m’informe que c’est en hommage à Agatha Christie… Patience, Laurent, nul doute que d’ici quelques décennies, tu auras effacé l’empreinte d’Agatha sur ce monde 😉

Ce cocktail donc ainsi que des dizaines d’autres ont été crées par l’écrivaine Anne Martinetti et mis en mots et en images dans son livre « Mortels Cocktails » publié aux éditions du Masque. Ah le Polar quand il est aussi bon, on se laisserait bien tenter par un deuxième.

Allez, Sire Cédric et moi on trinque avec vous ! Chut, c’est notre troisième…

lausan_noir_2017_sire_cedric

Lausan’Noir 2017 – Sire Cédric – Copyright KoMa

Rendez-vous pour la deuxième partie où nous vous montrerons d’autres belles images de Lausanne, les superbes photos de l’interview de Sire Cédric + d’autres surprises avec en bonus une table de ronde de blogueurs bloguant de blogs. C’est pas une blague ! Un blogueur sachant bloguer doit toujours savoir bloguer sans son blog… C’est ce qui se dit mais on n’est pas sûr…

Pour lire la deuxième partie, cliquez sur ce lien !

About Smadj (985 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

17 Comments on Lausan’Noir 2017 : Un salon du polar aussi onctueux qu’un p’tit Suisse – Carnets de voyage 1/3

  1. Merci pour cette mise en bouche ! Le cocktail Cyanure était mortel, effectivement 😉

    Aimé par 2 people

  2. Génial! Vivement la suite! LE cocktail a l’air d’enfer!

    Aimé par 2 people

  3. Oh merci David pour ce magnifique 1er article !
    T’es juste incroyable comme toujours ❤
    Vla que tu me fous la larme à l'œil…c'est malin !!!

    Aimé par 1 personne

  4. Merci, très sympa! passe une belle journée…

    Aimé par 1 personne

  5. Les salons… Comme tu dis, toujours de grands moments !

    Aimé par 1 personne

  6. Et il ne collait pas au papier ?? Parce que les Petits Suisses, ça collaient au papier, quand tu les démoulais !! 😀

    Ok, je sors et je vais boire un cocktail cyanure schtroumpfs !

    Aimé par 1 personne

1 Trackback / Pingback

  1. Lausan’Noir 2017 : Un salon du polar aussi gourmand qu’un Choco Suisse – Carnets de voyage 2/3 – Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photo Noir & Blanc (récent)

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Le webzine en direct de la banquise

%d blogueurs aiment cette page :