News on fire

« Mr Mercedes » de Stephen King

mr_mercedes

Mr Mercedes – Stephen King

Alors quoi Stephen King se lancerait dans le polar ?!?! Quelle drôle d’idée, quelle riche idée !

Étant une groupie de l’auteur, c’est plein d’enthousiasme que je voulais le voir parcourir les sentiers verdoyants du thriller, les allées sombres du roman noir, les avenues délabrées du roman policier. J’étais prêt à tous les sacrifices, tous les rites pour lui porter bonheur et demander aux Dieux de l’écriture de lui envoyer un peu de souffle magique de bonne inspiration. Pas besoin d’imagination leur ai-je précisé, le King en déborde.

Ah mais pourquoi ai-je si peu demandé ? Tant qu’à faire des prières, autant demander le maximum ! Hé bien, à prière minimum, service minimum…

En effet, l’enquête proposée ici est d’un classicisme inattendu et l’intrigue ne créera pas l’addiction. Un sentiment de déjà-lu et de trop peu animera le lecteur exalté mais aguerri. L’intérêt d’un polar vu par le King aurait forcément du être le traitement. Une vision différente, une approche originale. Bref, un point de vue ! Ah bah, non ! Y a pas ça ici. Comme dirait une vieille pub Eram des années 80 « ben ils se sont pas foulés ce coup-ci ». Alors, certes je n’y connais rien en chaussures mais il va falloir admettre que le bouquin a été écrit en mode pantoufles.

Et même si la critique sociale est évidente, incisive, salvatrice et juste, elle ne suffit pas à masquer le manque de rythme et d’idées neuves.

Après il faut reconnaître que le bouquin en lui-même n’est pas mauvais. Loin de là. Mais il n’a rien d’extraordinaire. Et le problème est là. Il serait même aisé de se dire que si le livre n’était pas signé Stephen King, il rencontrerait beaucoup moins d’échos, surtout aussi positifs. Qui en parlerait ? Franchement ?

Et surtout, on regrettera l’absence de magie, de souffle merveilleux dans ses mots. L’écriture est moins riche qu’à l’accoutumée, plus plaquée. Pas ou peu d’envolées lyriques comme dans « Docteur Sleep », pas de pitch grandiose ni d’atmosphère merveilleuse à la 22/11/1963. Ce n’est pas impossible, Ellory le fait très bien.

En revanche, et parce que ce bouquin n’est évidemment pas mauvais, il y a aussi du tout bon !
Ben oui quand même c’est le King les amis.
Bon, ami lecteur, tu peux aller te servir un verre et trinquer à ça.
Prends du bon, prends du cher et paie ton coup au King.

La vraie force du King et ce n’est pas différent ici, c’est de créer des personnages crédibles, réalistes, attachants, avec une épaisseur incroyable, tellement bien écrits que le moindre de leur cheveu qui tombe provoque aussitôt une crise de larme inextinguible chez le lecteur, que le souffle sur le cou d’une amante se transforme en feu de la passion dans le ventre. Que les rires sont contagieux. Qu’une lumière venue d’on ne sait où transforme vos chrysalides internes en armée de papillons.
Les personnages ont une âme, une vie propre, on peut les toucher du doigt.
C’est donc avec un plaisir jouissif que l’on va assister, ici, à la guerre psychologique que vont se livrer Bill Hodges et Mr Mercedes. Un remake virtuel de « Duel dans le Pacifique ».
L’exploration introspective de leurs psychés est jubilatoire.

On les entend réfléchir, peser, penser, mesurer, se rendre coup pour cous, faire volte-face, pester, s’insulter comme lors une partie d’échecs viscérale, jouée à distance, aux pions meurtriers.

De plus, le livre est empli de petites merveilles et autres Easter Eggs. King se faisant de plus en plus de clins d’œil appuyés dans ses derniers bouquins. On n’y coupe pas ici « Christine », « Ça », « Joyland » pour ne citer que ceux-là. Forcément c’est très agréable pour le lecteur et on ne va pas bouder son plaisir mais ça ne sera pas suffisant pour rehausser l’ensemble.

Du plaisir oui, pour l’orgasme, il faudra repasser.david_picto_3

About Smadj (934 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

5 Comments on « Mr Mercedes » de Stephen King

  1. De la magie ?? Il aurait dû appeler son jeune aidant : Harry Potter 😀 Je sors de suite parce que tu parles de magie dans les mots (mais tu me connais, hein).

    J’ai bien aimé le pitch, les personnages, mais c’est vrai, pas de souffle merveilleux dans sa plume comme auparavant. Malgré tout, un bon moment de lecture et un méchant qui m’a fait plaisir !

    J'aime

  2. Je suis totalement et entièrement en phase avec ton analyse et pourtant nous n’avons pas eu le même ressenti au final ;-). Oui le traitement fait par King est très classique mais je pense que c’est une volonté et j’ai vu ça comme une sorte d’hommage et de challenge qu’il s’est lancé. Genre : je peux faire dans le classique, mais toujours mes personnages et mon histoires sembleront + réalistes que chez n’importe qui ;-). pour moi ce challenge est réussi

    Aimé par 1 personne

  3. Si nous sommes totalement alignés sur le traitement des personnages car c’est clair que c’est le meilleur sur ce point, hé bien je te rejoins moins sur le côté « classique » car on attend du King autre chose que du classique, non ? Cependant, on peut supposer qu’il cherchait ses marques et que ls prochain sera forcément meilleur 🙂
    En tous cas, un grand merci d’avoir réagi. C’est précieux pour moi 🙂

    J'aime

1 Trackback / Pingback

  1. « Carnets Noirs » de Stephen King – La chronique blanche comme neige ! – Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Des chroniques en direct de la banquise

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, ateliers d'écriture, quelques écrits .

EmOtionS - Blog littéraire et musical

Chroniques et avis, interviews, salons, classements... Romans noirs, thrillers, polars, SF...

notes bleues pour nuits noires

Blog littéraire et bien plus avec affinités, cinéma, théâtre et autres sorties culturelles

%d blogueurs aiment cette page :