News on fire

« La Maîtresse de Rome » de Kate Quinn : La Chronique décadente !

la_maitresse_de_rome

La Maîtresse de Rome – Kate Quinn

La Maîtresse de Rome est-elle un bon coup ?

Kate Quinn nous répond que oui !
Impétueuse, fougueuse, frondeuse, cette maîtresse de Rome saura vous enjôler pour mieux vous planter un couteau acéré entre les omoplates !
Car de quoi s’agit-il ici ? D’une pépite péplum. Avec le souffle épique de l’aventure aventureuse et amoureuse.

Vous voulez de l’amour ? Ouiiiii !!!
Vous voulez de la violence ? Ouiiii !!!
Vous voulez des orgies à la romaine ? Ouiiiii !!!
Vous voulez des combats âpres de gladiateurs ? Ouiiiii !!!
Vous voulez de la vilénie, de la trahison et des coups bas ? Ouiiii !!!
Ce bouquin est pour vous !
Oh bah chouette alors !

Du sang, de la sueur, un peu de sexe et pas de bonne humeur (ou si peu).
L’époque était féroce et ce bouquin l’est. Si ce n’est quelques baumes apaisants posés à même la plaie, on va souffrir de bout en bout ici. Mais par Jupiter, c’est délicieusement bon !

Ah quand la fiction se mêle a l’Histoire, l’épopée n’en est que plus enivrante.
On y retrouve tous les éléments grisants de « Rome » et de « Spartacus » (peut-être trop proches parfois d’ailleurs, seul petit bémol), le sexe hardcore en moins, car ici il est juste évoqué et très peu détaillé. Alors que les scènes de folie et de violence ne nous sont pas épargnées. le pragmatisme ricain. Non le puritanisme, me souffle-t-on.

Mais foin de plaintes inutiles, cela n’enlève rien à l’intensité tranchante du récit.
Une histoire d’amour, oui mais une histoire d’amour barbare et ça change tout. Car c’est dans le sang que les unions se feront et se déferont.

C’est magnétique la façon dont ce roman se joue de ses personnages en leur faisant endurer tortures, séparations, dilemmes cornéliens, et sacrifices incommensurables.
On aura d’ailleurs beaucoup de mal à quitter cette galerie de personnages fascinants. Et je vous défie, mesdames, de ne pas craquer sur le ténébreux Arius le barbare qui va déchaîner les passions et faire des ravages sur le casting féminin du bouquin. Il sent bon le sable chaud ce gladiateur…

Quant à l’écriture, elle est simple, fluide et efficace. Kate Quinn nous régale.

En plus de la narration classique, le récit se fait à deux voix, ce qui donne des visions différentes au possible de mêmes situations. D’un côté la douce et mystérieuse Théa et de l’autre une vision délirante et tronquée de la perfide et maléfique Lipida, la bombasse la plus chaude du 1er siècle de notre ère.

Alors La Maîtresse de Rome est-elle un bon coup ? Assurément !

david_picto_4

4ème de Couv’

Jeune esclave juive soumise aux caprices de l’arrogante Lepida Pollia, sa maîtresse, Thea connaît pour la première fois le bonheur dans les bras du gladiateur Arius le Barbare, la nouvelle coqueluche de Rome. Mais leur idylle attise la jalousie de Lepida, qui s’emploie de son mieux à les séparer. Cette dernière n’est pas le seul obstacle à se présenter sur la route des deux amants. Grâce à ses talents de musicienne, la belle Thea ne tarde pas à être remarquée de l’aristocratie romaine… et d’un dangereux admirateur : l’empereur Domitien, un homme brillant mais cruel qui en fait sa favorite. Devenue la femme la plus influente de Rome, Thea doit plus que jamais garder son amour pour Arius secret.

About Smadj (970 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

34 Comments on « La Maîtresse de Rome » de Kate Quinn : La Chronique décadente !

  1. tiens, tu lis ce genre de littérature toi ? 😉
    Pas du tout mon style, mais ce qui est certain c’est que je me suis bien éclaté à lire ta chronique !

    Aimé par 2 people

  2. C’est surprenant de te voir sur ce genre de titre, mais c’est une belle surprise. J’ai vu que ailleurs il était aussi recommandé, et ton 4 est encourageant, juste pour le dépaysement, je me le note! 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Chouette couv’ et je suis du même avis que gruznamur. Suis fan de Spartacus, mais je n’ai jamais lu de livre du genre. Mais ta chronique est top, je pourrais bien aller vérifier 🙂

    Aimé par 2 people

  4. Donnez leur du pain et des jeux. …
    Bon, tu donnes envie mais c’est pas trop mon truc ce style de littérature.
    je passe mon tour 🙂

    Aimé par 2 people

  5. Whaou, tu mets un 4. Ce titre doit valoir drôlement le coup, dis moi ?
    Je vais regarder ça de plus prêt, surtout si il y a un petit coté Spartacus.
    Tu titilles ma curiosité là !

    Aimé par 1 personne

  6. Moi, ce n’est pas Spartacus ma référence antique mais la série de HBO « Rome »….ou encore Russel Crow dans Gladiator…un péplum à lire…faut voir !

    Aimé par 1 personne

  7. Avec tout ces glaives tendus, ça devient chaud !! Je dois le lire aussi.

    Aimé par 1 personne

  8. J’ai bien aimé aussi mais sans plus pour moi …j’ai pas accroché avec l’héroïne ! Par contre c’est vraiment sympa l’histoire romaine

    Aimé par 1 personne

  9. Oui, j’avoue que de te voir lire ce genre de livre est surprenant. Mais en fait non, car tu es curieux et tout t’intéresse à tout. C’est une critique torride, très bien analysée et tout de suite le lecteur est attendri. Bon, je me le note. Une histoire d’amour, en Rome, oui pourquoi pas…
    et partir à la découverte d’un autre auteur…
    Ah ! Quand on écrit avec son coeur, difficile de résister pour les autres 🙂

    Aimé par 1 personne

  10. 2morduesdelecture // 16 juin 2015 à 13 h 03 min // Réponse

    Depuis le temps que je veux le lire, je suis ravie d’avoir eu un coup de coeur, confirmé par ton avis. Et je pense le dévorer cet été !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photo Noir & Blanc (récent)

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Le webzine en direct de la banquise

%d blogueurs aiment cette page :