News on fire

« 7/13 » de Jacques Saussey – La chronique qui fait les comptes !

7_13_jacques_saussey_contagieux

7/13 de Jacques Saussey

Un mystère qui subjugue, des mots qui le conjuguent et un scénario qui ne fait pas de fugue, le nouveau thriller de Jacques Saussey envoie la sauce !

7/13 n’est pas la note attribuée au livre (!) mais un nom de code dont la résolution éclairera (ou pas) un mystère historique tout droit issu de la seconde guerre mondiale. D’histoire dans l’Histoire il sera donc question et c’est un des grands atouts de ce roman.

Atout car il permet à l’auteur d’emmener son histoire de meurtres plus loin, de lui donner consistance et résonance historique.

Dur de ne pas spoiler cette partie sans vous gâcher le plaisir de la découverte mais c’est amené originalement et avec beaucoup de subtilité.

Reprenant quasiment où le précédent roman « Ne prononcez jamais leurs noms » s’était achevé, c’est une équipe en perdition que l’on découvre. Une équipe qui lèche encore ses plaies et panse les coups reçus lors de la précédente enquête. Faut dire qu’ils ont l’air d’avoir pris cher ! Ce Jacques n’est pas un tendre. Je te rassure lectrice dubitative et toi aussi lecteur désarçonné, nul besoin de l’avoir lu pour pénétrer la mansion 7/13 car ses marches ne sont pas hautes pour qui ne connaît pas le chemin et je les ai gravi sans peine car l’auteur est un bon terrassier.

Le second atout, vraie réussite du bouquin est le traitement réservé aux personnages récurrents, que l’auteur tente de recoudre tout déchirés qu’ils sont. Ces scènes sont le pic émotionnel qu’il te faudra escalader non armé d’un piolet mais plutôt d’une boîte de Kleenex tant Saussey les manipule avec délicatesse et pudeur. Donner de la substance est un exercice parfois compliqué que Saussey exécute haut la main, alternant les points de vue d’un chapitre à l’autre.

Jacques Saussey n’hésite cependant pas à prendre des risques avec certains de ses personnages. Il adjoint à son équipe récurrente de flics un duo bigarré très atypique. Un peu fatigants à la longue mais diablement attachants. Ils ajoutent une dose d’humour Keatonesque/burlesque à l’ensemble. Il faut un talent maîtrisé pour avoir le courage de se lancer dans cette initiative.

7/13 n’est pas qu’un thriller, il prend aussi le temps de se poser sur notre société et ses brûlants sujets d’actualité. Jacques Saussey y aborde notamment le sujet des migrants, ses implications dans notre monde en mouvement, sous un jour différent de « Entre deux mondes », le poignant roman d’Olivier Norek qui signe d’ailleurs la préface de 7/13. La boucle est bouclée. Si la question des migrants ne constitue pas l’arc central du roman, Saussey l’habille néanmoins d’une palette émotionnelle l’ancrant dans notre réalité avec un humanisme qui n’appartient qu’à lui.

david_picto_3.5

4ème DE COUV’ :

Hiver 2015. Durant l’absence prolongée des propriétaires, une villa de la banlieue parisienne est le théâtre d’un crime atroce. Lorsqu’il arrive sur les  lieux, le capitaine Magne découvre avec effroi que le corps n’est plus reconnaissable. Pas de vêtements, pas de papiers : l’identification s’annonce compliquée. Décembre 1944. Londres. Un officier américain scrute avec inquiétude le brouillard qui plombe le ciel de  l’Angleterre. Il projette de traverser la Manche au plus vite pour  rejoindre la France où il doit préparer l’arrivée prochaine de ses hommes. Le mauvais temps s’éternise mais bientôt, une proposition inattendue va faire basculer son destin. Soixante-dix ans plus tard, elle confrontera les enquêteurs du quai des Orfèvres à l’un des mystères les plus stupéfiants qu’ils aient jamais rencontrés.

About Smadj (1075 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

23 Comments on « 7/13 » de Jacques Saussey – La chronique qui fait les comptes !

  1. Après une chronique pareille comment résister à l’envie de lire ce 7/13. Merci

    Aimé par 2 personnes

  2. pas facile ne ne pas trop en dire sur ce livre, hein ? 😉
    Franchement, une chouette histoire, bien menée

    Aimé par 2 personnes

  3. Je ne l’avais pas dit, mais j’adore ta photo !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photos Noir & Blanc

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, essais, poésie, polar, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Blog littéraire - Chroniques de thrillers et polars

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

Petit Pingouin Vert

Ici je vous raconte ma vie et parfois je parle bouquins aussi ( parfois)

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

%d blogueurs aiment cette page :