News on fire

« The Program » de Stephen Frears – La chronique sous E.P.O. !

the_program

The Program – Stephen Frears

Inattendu de retrouver Stephen Frears aux commandes d’un biopic sur Lance Armstrong ? Pas tant que ça tant ce dernier est un personnage iconique à souhait comme pouvait l’être la reine d’Angleterre dans « The Queen » du même réalisateur.
De plus, Frears traite son personnage comme une rock-star et insuffle dynamisme et vélocité en usant de caméras virevoltantes et d’une B.O. ultra-vitaminée.

Ben Foster incarne à merveille Lance Armstrong ce « monstre » de froideur, cynique et solitaire.
L’affiche, sublime au demeurant, nous le présente en personnage christique. Un peu exagéré. Même s’il a du vaincre un cancer des testicules, perdre au passage celui de droite et subir une ablation de deux lésions cancéreuses au cerveau, Lance Armstrong est loin de l’amour judéo-chrétien et là où Jésus distribuait des pains, Armstrong a plutôt distribué des seringues d’EPO.

Le biopic démarre sur un Armstrong débutant, un coureur dans la moyenne et avec peu de chance de par son physique de concrétiser son rêve de gagner le tour de France.
Ce n’est que par sa soif de réussite implacable, sa volonté de survivre, de se dépasser qu’Armstrong sera prêt à user de tous les artifices et subterfuges pour devenir dans l’inconscient collectif de chacun une machine de guerre, le grand vainqueur sept fois du Tour de France.

Alors oui, l’histoire est connue. La fin aussi. Mais, on le comprend Stephen Frears, comment ne pas être fasciné par cet athlète hors du commun ?

Cet homme à la vie « Larger Than Life ». Pétri de contradictions, à la fois gangster du dopage et bienfaiteur des petits cancéreux. Égoïste mais capable de poussée d’altruisme au point de créer une fondation et d’investir dans la lutte contre le cancer. Mais quand même appeler sa fondation LiveStrong (Lance ArmSTRONG) ce qui dénote d’un égotisme forcené même dans sa générosité. C’est tout cela qui a attiré le réalisateur et qui ébahit le chaland. Les contradictions, les mensonges, les déclarations publiques droit dans les yeux. Un extraordinaire mélange d’auto-persuasion, d’aplomb, de mauvaise foi ; d’avoir tellement tutoyé les sommets au point de se sentir intouchable…

Les reste du casting est impeccable, à commencer par Chris O’Dowd qui joue le rôle de David Walsh, le journaliste qui contribuera à faire tomber Lance Armstrong de son piédestal, mais surtout Guillaume Canet nous délivre une fort belle performance dans le rôle du Dr Michele Ferrari, mentor d’Armstrong, fournisseur officieux de produits dopants du Tour de France. Pour en prendre la réelle mesure, on vous conseille d’ailleurs de voir le film en VOST.

La bande-son est top, entre pop-rock British, rock punk américain (hey y a les Ramones les gars !)

et un final avec la chanson de Léonard Cohen, « Everybody Knows » qui résume si bien la morale du film.

Oui tout le monde savait, les instances, les journalistes, la fédération, même le grand public se doutait. Mais comment ne pas succomber aux sirènes du show-business et des dollars ? Comment ne pas s’enthousiasmer sur les prodiges inhumains réalisés par ces jeunes hommes en short avides de reconnaissance et de sensations et prêt à tout sacrifier ? Quand il s’agit de spectacle, la sagesse n’a plus droit de cité…

david_picto_3.5

About Smadj (970 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

17 Comments on « The Program » de Stephen Frears – La chronique sous E.P.O. !

  1. Il me dit bien. Je pense aller le voir…rien que pour la performance de l’acteur aussi.

    Aimé par 1 personne

  2. Je devais le voir au cinéma mais je pense que mon emploi du temps ne va pas coller…

    Aimé par 1 personne

  3. Je vais m’en injecter une seringue ! J’ai adoré ce coureur… mais il a gagné le Tour 7 fois et pas septante… mdr (septante = 70 = soixante-dix)

    Aimé par 1 personne

  4. Je viens de voir enfin ce film ! J’ai été scotchée de l’admiration que les gens lui portaient. Je ne mettais pas rendue compte qu’il avait été idolâtré à ce point ! Le jeu de l’acteur est exceptionnel ! Pff dis donc il en a passé des heures sur son vélo ! La chute d’une idole !

    Aimé par 1 personne

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Box-Office France du 22/09/15 : « Marguerite  a une voix de tête et « N.W.A.  répand son flow ! | «Cest Contagieux!
  2. « Box-Office US du 27/09/2015 : « Hotel Transylvanie 2  a les crocs ! | Cest Contagieux! «
  3. Box-Office France du 29/09/15 : « Everest  s’envoie en l’air avec « Marguerite  ! | Cest Contagieux! «

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photo Noir & Blanc (récent)

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Le webzine en direct de la banquise

%d blogueurs aiment cette page :