News on fire

« Seul à savoir » de Patrick Bauwen – La chronique qui pète la forme !

 
seul_a_savoir

Seul à Savoir – Patrick Bauwen

 
Comme à son habitude, Patrick Bauwen sait installer dans ses romans une intrigue haletante dont toi, lecteur avide, tu vas vouloir tourner les pages désespérément pour connaître la fin. Langueur et impatience, voilà les deux mamelles qui vont t’alimenter tout au long de ta lecture. Et tu vas téter cher lecteur, je te le dis.

Car en effet, ce roman est rythmé. Il t’entraine au pas de course au sommet de la colline, en empruntant des chemins détournés pour tenter de te semer, et te la fait ensuite dévaler pour mieux te faire perdre haleine.

STOP ! On se pose deux minutes. J’sais pas vous mais moi je suis essoufflé…

Patrick Bauwen, a un joujou extra qui fait crac boum hue : le mojo de la page qui tourne ! Certaines personnes te font tourner la tête, lui te fait tourner les pages. Et qu’ça tourne, et qu’ça tourne, c’est pire que le Space Mountain son truc !

Dans son roman, très contemporain pour le coup, Bauwen utilise notre addiction aux réseaux sociaux pour tisser son intrigue. C’est donc sur la toile que vont se déclencher et évoluer les évènements du roman. Une excellente idée qui va te permettre aussi, lecteur connecté, de t’interroger sur tes propres usages du web. À quel moment celui-ci passe-t-il de l’outil ludique que tu contrôles à celui de Maitre de tes destinées ? Vaste question…

S’égrène alors un compte à rebours pétaradant mêlant recherches médicales révolutionnaires, love story, jeux de piste et machinations gouvernementales.

Le personnage de Marion March, frêle et forte est la réussite et le point noir du livre. On va la coller au corps cette journaliste, on va la suivre jusqu’au bout du monde dans son enquête pour retrouver son Roméo d’antan. On va la voir évoluer, petit canard noir se transformant en cygne majestueux.

Frondeuse et fonceuse, elle ne s’en laisse pas compter. Cependant, ses atermoiements constants freinent le plaisir de lecture. Sans dévoiler l’intrigue, certains de ses choix passés paraissent peu vraisemblables à moins d’être une sainte sanctifiée par l’Episcopat.

De plus, après nous avoir régalé tout au long du roman avec ses tours de passe-passe dignes des plus grands maîtres du Thriller, Patrick Bauwen, débordant de générosité, nous propose une fin à multiples dénouements mélangeant les réussites et les ratés. Certaines révélations sonnent too much quand même…

Ah décidément, Patrick Bauwen est un sale gosse qui te tend des sucreries mais te fait des grimaces malicieuses quand tu t’aperçois, avec stupéfaction, qu’elles sont poivrées.

Comme à son habitude, l’auteur régale ses lecteurs fidèles d’Easter Eggs (des trésors cachés) dans ce livre : une fois de plus, tel un Hitchcock du thriller, Patrick Bauwen fait une apparition dans le livre sous les traits d’un médecin simplement nommé P.B., les initiales de l’auteur ; un caméo de l’auteur à la manière d’un Stan Lee qui vient toujours amoureusement saluer ses créations.

On y trouvera aussi des références à ses deux précédents romans : « L’œil de Caine » et « Monster ». Où comment se constituer un univers cohérent et englobant.

Et pour terminer, on retrouve un clin d’œil au premier nom dont s’était affublée la Ligue de l’Imaginaire : les Marmottes Exhibitionnistes (p182 de l’édition poche). Il faut savoir qu’en 2009, chacun des membres devaient placer ce nom dans son livre. N’hésitez pas à nous signaler si vous en avez repéré d’autres.

  
4eme DE COUV’

Marion March, une jeune étudiante, tombe follement amoureuse d’un chirurgien. Mais celui-ci disparaît brutalement. Quinze ans plus tard, Marion, devenue journaliste, n’a pas oublié cet homme. Un internaute la contacte et lui transmet une vidéo de son chirurgien, blessé et prisonnier. Marion se lance à sa recherche dans un jeu de piste à travers les États-Unis.

About Smadj (988 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

43 Comments on « Seul à savoir » de Patrick Bauwen – La chronique qui pète la forme !

  1. J’ai lu tout les Bauwen et tous aimés…celui-ci ,et pour toutes raisons que tu évoques , est peut-être un poil derrière les autres , mais reste un très bon divertissement facile à lire.

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne connais pas encore cet auteur…Il faudra que je teste si c’est un aussi bon page turner….;)

    Aimé par 2 people

  3. Tu me fais décidément rien, espèce de sale gosse de la chronique ;-).
    Je ne l’ai pas lu celui-ci, ça semble sympa mais moins profond que son magnifique dernier roman

    Aimé par 3 people

  4. J’avais bien aimé ce roman, mais à mon avis, un ton au dessous de « Monster » et de « L’oeil de Caine ».

    Aimé par 1 personne

  5. Bon, puisque ce monsieur a ♪ un piège tabou, un joujou extra ♫ je m’en vais de ce pas me mettre en quête d’une marmotte exhibitionniste, ça devrait plaire à mon côté Belette 😉

    Aimé par 1 personne

  6. Je m’étais fait avoir par son premier, j’avais apprécié son deuxième, et son dernier en date, « Les fantômes d’Eden », est une pure merveille. Mais celui-ci, même s’il est effectivement très efficace, je l’ai quand même trouvé raté. Et assez mal écrit, un peu bâclé de ce point de vue.
    C’est sans doute pour ça que « Les fantômes d’Eden » m’a autant plu… C’est tout le contraire, maîtrisé de bout en bout, émouvant et joliment écrit !!! A croire que ce n’est pas le même homme qui manie la plume – ou qu’il a simplement davantage soigné le boulot depuis… et tant mieux 😉

    Aimé par 1 personne

    • Alors je suis totalement aligné sur ton retour. C’est marrant on a eu le même ressenti sur chacun de ces bouquins et comme toi, les fantômes d’eden m’a énormément plu. C’est son plus beau livre à date et j’espère que le suivant arrivera vite 🙂

      Aimé par 1 personne

  7. Une chronique qui tape l’oeil, ça oui, surtout de smadja 🙂
    Honte à moi, je n’ai pas encore lu cet auteur et je sais qu’il est très bon dans son genre.
    Ma liste est longue… je n’y arriverai jamais.
    Tu tentes encore le lecteur, c’est un autre univers à découvrir… Je verrai…
    J’aime lire tes ressentis et découvrir d’autres auteurs en ta présence si vive.
    C’est toujours du bon Smadja !

    Aimé par 1 personne

  8. J’ai lu Monster. ..mais je ne m’en rappelle pas. ..
    C’est grave docteur? ?

    Aimé par 1 personne

  9. Je me souviens l’avoir lu car il avait eu une bonne presse. Notamment dans Elle.
    Le problème c’est que je ne m’en souvenait plus.
    Maintenant un peu plus puisque tu en reparles 😉

    Aimé par 1 personne

  10. pas lu ce roman !! Par contre j’aime beaucoup l’auteur 🙂 Merci encore un à lire …

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photos Noir & Blanc

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Le webzine en direct de la banquise

%d blogueurs aiment cette page :