News on fire

« Daddy Cool » de Maxime Govare – la chronique Boney M !

daddy_cool_maxime_govare

Daddy Cool de Maxime Govare

Le Pitch : Adrien, 40 ans et totalement immature, se fait larguer par Maude, 35 ans, désireuse d’enfin fonder une famille. Pour tenter de reconquérir l’amour de sa vie, Adrien décide de monter dans le futur ex-appartement conjugal: une crèche à domicile… Le début, d’une improbable expérience éducative…

Une excellente comédie pleine de tendresse et d’émotions qui te glissera même une petite larmoyette au coin de l’œil. Mais ça c’est seulement si tu es une midinette comme moi. Non pas toi ? Ok, j’assume !
daddy_cool_vincent_elbaz

Daddy Cool – Vincent Elbaz

Mené tambour battant sans temps mort, le tempo réglé au millimètre, « Daddy Cool » est la comédie la plus bordeliquement carrée de l’année.
Barrée mais romantique, cette comédie assume son statut, ne prétend pas à autre chose et fournit au spectateur une dose de bonheur distillée en tube.
Le pitch ? Adrien (Vincent Elbaz), disquaire sur le déclin et quadra immature décide de se lancer dans la crèche à domicile dans une tentative désespérée de reconquérir Maude (Laurence Arné), sa moitié qui vient de le plaquer.

daddy_cool

Daddy Cool – Laurence Arné

Vincent Elbaz est ici au sommet de son art comique, pas très loin de son rôle dans « Tel père, telle fille » (l’adaptation de « Teen Spirit » de Virginie Despentes) mais puissance 1000. Oui, Elbaz est énorme en quadra rocker qui met un point d’orgue à rester le même pour se prouver que le temps ne le change pas s’enfermant dans une sorte de purisme punk qui l’empêche d’avancer. Succulent.

Il est d’autant meilleur que sa partenaire, Laurence Arné, est époustouflante aussi. À eux deux, ils créent une vraie ambiance de table de ping-pong se renvoyant réplique sur réplique au visage. Et c’est un régal.

daddy_cool_laurence_arne

Daddy Cool – Laurence Arné

D’autant qu’ils sont appuyés par un casting tout bonnement excellent. Les seconds rôles jubilatoires, de Jean-François Cayrey à Bernard Le Coq en passant par Laurent Mouton et Vanessa Demouy en maman chaudasse (fantasme nineties Check !), pimentent le film de manière exquise. À cette joyeuse troupe s’ajoute un caméo de Michel Leeb assez émouvant, à minima inattendu.

daddy_cool

Daddy Cool

Les enfants sont extraordinaires mais restent des enfants avec des réactions et des réflexions d’enfants. Le réalisateur ne cherche pas à les faire paraître « cool » ou plus matures que leurs aînés comme d’autres comédies tentent vainement de le faire. C’est du coup la bonne idée, saine et salvatrice. Une vraie tendresse et une fraîcheur jamais feinte émergent du film grâce à cet apport.

Certes, certains gags tournent autour du pipi-caca mais dans une histoire de crèche avec des enfants cela prend toute sa saveur et ne donne jamais dans le lourdingue.

daddy_cool_vincent_elbaz

Daddy Cool – Vincent Elbaz

Le réalisateur, Maxime Govare, chose rare, n’a pas peur d’être trash et ose le politiquement incorrect ce qui ajoute au plaisir coupable que l’on prend à voir Vincent Elbaz maltraiter ces gamins. Ça n’aurait choqué personne dans les seventies mais en 2017 ses répliques et son attitude envoient du lourd !

daddy_cool_elbaz

Daddy Cool – Vincent Elbaz

Intelligente, vive et primesautière, cette comédie épatante et généreuse transpire l’amour du genre. On rit beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup… vous avez compris l’idée 😉

4

4/5

About Smadj (970 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

5 Comments on « Daddy Cool » de Maxime Govare – la chronique Boney M !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photo Noir & Blanc (récent)

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Le webzine en direct de la banquise

%d blogueurs aiment cette page :