News on fire

« Surtensions » d’Olivier Norek – La chronique qui se ronge les ongles…

surtensions

Surtensions – Olivier Norek

Avec un titre pareil, c’est surtendu qu’on ouvre le livre et commence à se plonger dans les premières pages. Et le prologue met le ton direct. Tu vas pas mourir de rire. Et en plus tu vas vouloir savoir pourquoi. Ça tombe bien Olivier Norek va avoir 500 pages pour te le marteler dans ta tête !

 

Après les chiffres truqués de la délinquance dans « Code 93 », la paix sociale achetée aux caïds des cités dans « Territoires », c’est au tour du système carcéral et de ses défaillances d’être dénoncés par l’auteur. Sauf que Norek décide d’aller plus loin et de nous montrer les conséquences que peuvent avoir ces défaillances à travers 5 destins de détenus tous très différents.

Du coup, dans « Surtensions », plusieurs intrigues se chevauchent pour mieux se retrouver. Classique me direz-vous. N’empêche que le Norek te tient en haleine et les pages glissent entre tes doigts. L’auteur s’amuse donc à démultiplier les situations pour enrichir et gonfler son intrigue. Il mélange les genres et les agite dans une mosaïque habile et fragile.

Une fois de plus, les dialogues sont vifs, percutants, réalistes et surtout actuels. C’est la magie de Norek que de te plonger au cœur de l’action, te mettre la gueule sur du bitume et de la défoncer avec la portière du fourgon de police. Son autre force, c’est cette description de moulins à vents contre lesquels ces flics se battent tels des Don Quichotte désenchantés. La délinquance, que ce soit celle de la rue ou celle des cols blancs, est comme une hydre, tu coupes une tête et trois repoussent. Un combat désespéré et perdu d’avance. Comme appliquer un cautère sur une jambe de bois.

Ce qui n’a pas changé, c’est l’aspect profondément humain, intrinsèquement incarné et donc crédible de ses personnages. L’auteur a créé depuis « Code 93 », une team de flics attachante et efficace. Les voir évoluer entre eux est un réel délice. Complices, partenaires, amis, les relations sont suramplifiés de par la nature et la dangerosité de leur quotidien.

Ce que Norek gagne en climax et en efficacité, il le perd en densité et profondeur. Norek s’éparpille un peu dans les intrigues et perd de sa pugnacité. Le roman est bon mais on y perd en patine sociale. C’est vrai que réitérer « Territoires » (qui reste son plus puissant) point par point serait redondant mais il manque cette voix de chroniqueur des banlieues qui me paraissait unique sur le marché. Cette véracité des faits hurlée au micro. En revanche, c’est sur le matériau brut de l’émotionnel que l’auteur va sculpter son intrigue et se transcender. Tranchante, incisive, il plonge sa lame dans le lard et dégraisse son style au minimum pour gagner un maximum d’efficacité. Ça percute, ça chatoie, ça brise sec, ça ne laisse pas indifférent.

C’est d’ailleurs la gorge serrée que l’on referme le livre. Norek met le paquet, dégoupille une grenade lacrymo et explose les barrières de la retenue du lecteur pour le mettre K.O.

david_picto_4

Pour lire la chronique de « Code 93 », cliquez ici !

Pour lire la chronique de « Territoires », cliquez là !

 

4ème DE COUV’

Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de la prison la plus dangereuse de France ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui ont fait irruption dans sa maison et qui comptent y rester ? Comment cinq criminels – un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur – se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ? Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance… Pour cette nouvelle enquête du capitaine Coste, Olivier Norek pousse ses personnages jusqu’à leur point de rupture. Et lorsqu’on menace un membre de son équipe, Coste embrasse ses démons. 

About Smadj (934 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

63 Comments on « Surtensions » d’Olivier Norek – La chronique qui se ronge les ongles…

  1. j’ai entendu dans une interview de lui sur Le déblogeurs qu’il avait mis l’intrigue en retrait au profit des personnages, à la différence des deux premiers. Ça confirme ce que tu dis.
    Ce qui fait que je suis encore plus curieux de mon futur ressenti, moi qui met tant d’importance concernant les intrigues justement
    Merci David pour cet avis très intéressant !

    Aimé par 4 people

  2. Ta chronique est top !! Je partage totalement ton avis sur le côté émotionnel.

    Aimé par 2 people

  3. J’ai aimé « code 93 » , « Territoires » m’avait laissé sur le ….
    j’attendais avec impatience ce troisième opus. Chouette 😉

    Aimé par 3 people

  4. Merci pour cette belle chronique qui donne envie. Je n’ai lu aucun roman de cet auteur, mais désormais je sais à peu près à quoi m’attendre 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Alors moi je ne suis pas d’accord quand tu dis « perd de sa pugnacité. Le roman est bon mais on y perd en patine sociale » il ne te parle pas des cités mais il faut avouer que la prison ce n’est pas non plus de tout repos ! Une mini-cité…..Par contre le côté humain n’est pas pour me déplaire bien au contraire !! Pour moi c’est son meilleur 🙂

    Aimé par 2 people

    • Oui mais je trouve qu’on enfonce des portes ouvertes en disant la prison c’est pas bien. Tu vois dans l’approche le vol 2 de W3 m’a paru bien plus réaliste et pousser plus loin le message.

      Aimé par 1 personne

      • stef eleane // 28 mars 2016 à 16 h 51 min //

        J’ai pas lu encore W3 …. oui je sais je viens de m’auto-flageller en live sur le blog d’Yvan !!! Donc il m’est difficile de te dire quoique se soit par rapport à ce livre…Et je comprends ton point de vue, pour ma part toutes les portes n’étaient pas ouvertes ..ou alors je me mets de œillères (ce qui est possible aussi !). Bises mon David !!! Tu sais ce que j’aime, c’est quand on est pas toujours d’accord avec moi car cela permet de voir les choses d’un œil différent ! Et je m’enrichie de ça !! Merci 🙂

        Aimé par 2 people

      • Bises ma Stef ! Pas de soucis moi aussi j’aime bien discuter de nos accords et désaccords ma bichette. Je te propose qu’on s’en parle aux QDP. De vive voix ce sera plus sympa 😊

        J'aime

    • Le côté humain ne me déplaît pas au contraire et je le dis dans la chronique 😊

      J'aime

  6. juliesuitsonfil // 28 mars 2016 à 9 h 34 min // Réponse

    Hâte de découvrir cet auteur! J’ai du retard mais je vais vite me rattraper 😉

    Aimé par 3 people

  7. Moi j’ai trouvé que l’intrigue renouvelait la trilogie et que justement, NOrek avait eu l’intelligence de présenter autre chose. J’ai beaucoup aimé les différences de ce troisième opus 🙂

    Aimé par 3 people

  8. Je n’ai jamais lu cet auteur, mais je n’en ai entendu que du bien. Faut-il lire ses oeuvres dans l’ordre ?

    Aimé par 1 personne

  9. Grand fan de Norek depuis le début, j’attends « Surtensions » avec impatience, et ce n’est pas ta chronique qui va me calmer. Putain d’article, excuse-moi de te le dire comme ça, mais je ne trouve pas d’autre mot !
    Pour moi, il a placé la barre tellement haut avec « Territoires » que je ne l’imagine pas reproduire pareil exploit. Mais s’il a fait un peu autrement, avec toujours autant d’énergie et de puissance, ça me va 😉

    Aimé par 3 people

  10. Celui là, je me le réserve pour le QDP!!!!!Ce weekend, j’espère rentrer avec une dédicace!!!!!^^ Merci pour cet avis qui confirme mon choix!!!!;)

    Aimé par 3 people

  11. Grâce à cette chronique alléchante,je vais mettre ce roman dans ma pal.J’aime beaucoup cet auteur.

    Aimé par 1 personne

  12. C’est mon prochain achat, j’ai adoré ces 2 premiers romans, j’suis fan !

    Aimé par 1 personne

  13. Je n’ai pas encore lu les 2 premiers qui sont dans ma bibliothèque, j’attends la sortie par France Loisirs (pour avoir la même édition) et je vais les attaquer direct. 🙂

    Aimé par 1 personne

  14. J’aime beaucoup , et je crois que je vais me jeter dessus à la médiathèque 😀, bises et bon week-end

    Aimé par 1 personne

  15. Ah, ça donne bien envie tout ça, surtout que je compte lire plein de thrillers en avril… Mais sachant que je ne connais pas les personnages, il vaut vraiment mieux que je lise Code 93 en premier ?

    Aimé par 2 people

  16. « te mettre la gueule sur du bitume et de la défoncer avec la portière du fourgon de police »… putain, tu y vas fort avec la métaphore !! 😀

    Territoire était top délire fort super, comme si j’étais dans un micro-onde et que je me faisais éclater… j’étais sur le cul, ça me fera du bien de rester sur ma chaise… 😀

    Aimé par 1 personne

  17. Je le prends le 10 en live 😀 Et je vais commencer la lecture du premier incessamment sous peu.

    Aimé par 2 people

  18. Une de mes lectures actuelles.
    Il va falloir que je prenne le temps de le finir.
    Il semblerai que la fin soit retournante, si j’en crois tes mots !

    Aimé par 1 personne

  19. Ah moi je suis comme toi. Territoires m’a laissé KO, mais pas celui-là.

    Aimé par 1 personne

  20. Bonjour David, j’ai aimé Code 93,j’ai adoré Territoires et j’ai commandé Surtensions du coup je m’attend à encore mieux, vu les bon retour il y a. En tout cas merci David car c’est toi qui m’a fait découvrir Olivier Norek.

    Aimé par 1 personne

  21. Cet auteur, je ne l’ai pas encore lu mais le voilà noté dans un coin de ma tête (de lecture…), surtout donc avec « Territoires ». C’est grâce aux recommandations de blogs polar que j’ai découvert avec grand plaisir Michael Mention et Nicolas Lebel, je continuerais bien dans cette si bonne lignée d’auteurs français (par contre, un peu déçue par Paul Colize).

    Aimé par 1 personne

    • Ah avec Norek Lebel et Mention tu pars fort 😊
      Je comprends ton retour sur Colize mais ça dépend du roman que tu as lu de lui. J’ai eu d’excellents échos sur son « Back up » par exemple.
      Et pour en revenir à Norek, c’est évidemment Territoires que je te conseille pour démarrer 😊

      Aimé par 1 personne

  22. Ah Davis, en fait je suis d’accord avec toi.
    C’est tout à fait ça !
    Je suis un peu déçue de ne pas avoir retrouver la même intensité que dans Territoire.
    Il me manque ce coté social dans ce troisième opus, que j’ai perçu tout au long de la première parti, celle de la prison. Après j’ai été perdue par toutes ces péripéties.
    Et puis j’aimais le coté solaire de Coste, là, il est déprimé et déprimant du coup.
    Pour autant, tu as raison ça reste une bonne lecture qui devrait plaire à de nombreu(x)ses lectrices de thriller.
    Moi j’attendais sans doute du pur noir !!!

    Aimé par 1 personne

  23. Ludovic GRIGNION // 19 avril 2016 à 13 h 39 min // Réponse

    J’ai plus vu une critique de la procédure, de la (In)Justice que de l’univers carcéral.
    Assurément le roman est très très intéressant, même si les rebondissements suivent une logique que l’on peut desceller dés la première scène où Coste apparait et en s’appuyant sur les éléments donnés par le prologue.
    La patine sociale, pour moi elle est toujours là, on parle toujours des banlieues, sans doute plus de l’influence des cols blancs sur les banlieues (le personnage du pédophile en est le parfait exemple).

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ce retour Ludovic 😊
      Je suis d’accord avec toi, ce roman est très intéressant.
      J’ai l’impression d’être l’un des seuls à avoir eu ce manque quand je lis les autres chroniques ou avis. Ça doit donc m’être spécifique de par mon vécu.
      Mais ce n’est grave en rien tant ce roman procure à tous un excellent moment. Son
      Succès est mérité et le livre est réussi 😊

      J'aime

  24. J’ai aimé Surtensions, même si il est un peu différent et il est vrai qu’avec Territoires Olivier avait mis la barre très haute. Il n’empêche que j’ai passé de très bons moments à lire Surtensions et ça donne un aperçu du monde carcéral. Bravo à Olivier et j’attends le prochain avec impatience. Bonne journée David. Bises

    Aimé par 1 personne

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Quais du Polar 2016 : Compte-rendu du 2 et 3 avril 2016 – Part 1/2 – Cest Contagieux!
  2. Saint-Maur en Poche 2017 – Compte-rendu du samedi 24/06/17 : De l’amour, juste de l’amour, mais beaucoup d’amour ! – Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Des chroniques en direct de la banquise

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, ateliers d'écriture, quelques écrits .

EmOtionS - Blog littéraire et musical

Chroniques et avis, interviews, salons, classements... Romans noirs, thrillers, polars, SF...

notes bleues pour nuits noires

Blog littéraire et bien plus avec affinités, cinéma, théâtre et autres sorties culturelles

%d blogueurs aiment cette page :