News on fire

« Le Vide » de Patrick Senécal – La chronique au bord du gouffre…

 

le_vide

Le Vide – Patrick Senécal

Ce livre est tellement impressionnant qu’il ne fallait pas moins de 2 blogueurs pour en faire le tour. C’est pour cela que je me suis associé à la délicieuse Mélie, co-fondatrice du pétulant et dynamique blog « The Love Book » pour vous en donner une vision plus complète. L’exercice fut divin, les discussions enflammées, et je vous conseille vivement de vous abonner à son blog, petite pépite du net !

Avec « Le Vide », on se sent happé dans un univers tourbillonnant, un abysse sans fond. C’est une expérience aux confins de la folie que nous délivre un Patrick Senécal qui pète la forme.

« Le Vide », c’est tout d’abord une intrigue très originale dans l’approche, encore plus quand on sait qu’elle a été écrite en 2006. C’est aussi un roman visionnaire.

Pas simplement parce qu’il parle de l’abrutissement des masses qui regardent des programmes mornes, putassiers et sans intérêt (mais je ne serai pas celui qui jette la première pierre, ça m’arrive aussi) mais surtout pour le chaos et la violence qu’il décrit et qui renvoient à des faits d’actualités qui ont marqué ces derniers mois au fer rouge. C’est bluffant !

Un vrai phénomène de société décrypté et annoncé tel une pythie moderne par l’écrivain inspiré.

C’est ensuite un style enflammé, puissant, hypnotique qui nourrit un besoin de beauté absolue. Avant l’histoire, ce sont les mots qui secouent le lecteur. Qu’ils soient drus, qu’ils soient crus. Car en plus d’aligner de jolies phrases, quand il parle de cul, et il en parle, Senécal appelle un chat un chat et une bite une bite. Oui… Et c’est chaud !

« Le Vide » est une (dé)construction hallucinante, un vertige vers le néant qui s’esquissent sous nos yeux. L’auteur renforce la désorientation du lecteur avec un chapitrage qui paraît aléatoire (évidemment, ce n’est pas le cas), en démarrant par le chapitre 21, et dont les numéros résonnent comme une perte des sens troublante.

Ce sont des personnages qui sortent de l’ordinaire, en souffrance, scarifiés de fêlures disgracieuses, qui suffoquent. Peut-être un peu trop d’ailleurs…

Mais c’est avant tout un récit captivant qui va t’embarquer. Toi, puis toi et toi aussi là-bas, te planque pas. On t’a vu ! Il va t’embarquer aussi ! Y a pas de raison ! Fais pas le malin !

Après, le roman n’est pas exempt de défauts. Certaines scènes et certains personnages sont assez répétitifs, la dépression suinte dans les pages et est très (trop ?) communicative. À ne pas lire si tu viens de te faire plaquer ou de perdre ton boulot.

Cependant, il est à recommander parce que ne pas le lire, ce serait louper une expérience livresque hors du commun, ce serait passer à côté d’un grand auteur, ce serait se priver d’un moment inédit. Et ça, c’est pas possible les ami(e)s.

david_picto_3.5

Le commentaire de Mélie suite à la chronique de David : J’adore le titre de ta chronique parce qu’il est vraiment représentatif de l’émotion que l’on ressent tout au long de cette lecture, « putassier » je plussoie, ah l’histoire du chat-bite j’ai failli la mettre aussi, exactement comme toi (enfin j’aurai dit pénis mais c’est parce que je suis une fille 🙂 ). J’adore quand tu t’adresses au lecteur c’est vraiment très plaisant et on se sent totalement en harmonie avec toi.

melie_wolff_nerriere

Mélie – The Love Book

Ce livre a atterri dans ma PAL suite à la chronique de Kris et a été sorti rapidement pour la lecture commune avec David. C’était vraiment une super LC, j’ai beaucoup aimé en discuter avec lui au fur et à mesure de notre avancée et nous étions vraiment raccord tout du long… un peu moins d’enthousiasme de mon côté à un moment donné mais nous avons eu les mêmes sentiments la plupart du temps.

Ce livre était fait pour nous car il abordait des sujets très crus, durs mais si bien écrits.

L’histoire commence par un quadruple meurtre, le chapitre suivant est tout à son opposé mais les deux sont orgiaques, d’entrée on se prend une claque phénoménale, un ascenseur émotionnel nous embarque.

L’auteur a une plume très libérée, il parle sans limite, sans langue de bois et c’est quelque chose que j’apprécie. Les pointes d’humour pour nous français amenées par les termes québécois confère une atmosphère plaisante mais aussi plus légère et contrebalance la dureté des scènes.

Autre fait intéressant, le livre est structuré de manière originale, les chapitres ne sont pas ordonnés pour la simple et bonne raison que nous avons trois protagonistes et que les histoires s’alternent. Il y a la possibilité de lire selon l’ordre des pages (qui est la meilleure façon d’aborder le livre pour une première lecture pour ne pas avoir la révélation de l’intrigue de suite) et la possibilité de lire selon l’ordre des chapitres pour suivre l’évolution naturelle de chacun des personnages (à préconiser pour une relecture).

Pour autant c’était une lecture en dent de scie et autant le départ m’a enthousiasmé, autant le reste a été plutôt decrescendo jusqu’à un regain d’intérêt 50 pages avant la fin pour retomber comme un soufflé lors de la révélation finale trop prévisible pour moi.

J’ai largement préféré le fait d’en parler avec David que la lecture en elle-même. Ce qui a fait défaut je pense c’est le côté déprimant qui s’amplifiait et le côté trop extrême finalement, ce que j’ai apprécié dès le départ a été bien trop utilisé par l’auteur et m’a perdue.

Mais je dois dire que l’on tient une histoire vraiment originale et remarquable, pas un coup de coeur ni une lecture que je recommande mais une qui ne m’aura pas laissée indifférente.

Ma Note : 3/5

Le commentaire de David suite à la chronique de Mélie : Une fois de plus, tu as les mots justes et le sens de la formule. Le côté orgiaque et claque phénoménale –> Je prends ! Je suis d’accord avec toi : les deux premiers chapitres clashent si haut qu’on peut regretter cette intensité que l’on ne retrouvera qu’épars dans le reste de cet impressionnant roman. J’ai plus accroché que toi semble-t-il, même si je n’ai pas eu le coup de cœur. Neanmoins, Patrick Senécal vient de gagner un fan dans sa besace !

LIEN POUR THE LOVE BOOK : cliquez là !

4ème DE COUV’

Diane Nadeau tue son ex, sa nouvelle femme et leurs jumeaux au fusil de chasse. Elle essaie ensuite de se donner la mort, mais un policier la stoppe à temps. Interrogée, elle refuse de parler et réclame qu’on la laisse en finir. Frédéric Ferland est psy. Blasé, rongé par l ’ennui, il recherche l’excitation par tous les moyens mis à sa disposition, légaux ou pas… Mais invariablement, la lassitude le rattrape. Max Lavoie était le P-DG d’une très grande entreprise héritée de son père. Il a un jour décidé de tout plaquer. Depuis, il se consacre à une émission de télé aussi racoleuse que populaire, «Vivre au max», qui propose à ses candidats de réaliser leur rêve ultime : expériences sexuelles hors normes, défis physiques insensés, revanches personnelles ou, beaucoup plus rarement, gestes philanthropiques… Le point commun entre ces trois individus ? Tous sont prisonniers, consciemment ou inconsciemment, d’un même lien tragique et implacable : le vide qui peu à peu s’ouvre sous leurs pieds…

 

About Smadj (957 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

30 Comments on « Le Vide » de Patrick Senécal – La chronique au bord du gouffre…

  1. auteur incontournable ! je crois qu’il sera à nouveau à Quai du Polar où c’est moi qui me fait un film?

    Aimé par 1 personne

  2. C’est clair, sans doute le roman le plus déprimant que j’ai lu depuis très longtemps, je confirme.
    Pour moi, ce n’est pas un défaut en tout cas, sans doute parce que je trouve sa vision du monde très juste. Ce qui fait que j’ai adoré de la première à la dernière ligne.
    J’adore vous lire en binôme tous les deux, c’est super intéressant et vraiment complémentaire !

    Aimé par 2 people

  3. Ce roman m’a foutu une putain de claque !
    C’est très intéressant de lire vos avis différents, ça permet de se rendre compte de ce qu’un livre dégage pour des personnes différentes.

    Aimé par 2 people

  4. Merci Yvan et Nathalie, touchée 😀 Bruno je tenterai un autre livre, il est vraiment intéressant et unique !

    Aimé par 1 personne

  5. Judicieuse idée cette chro à 4 mains ! Je lis rarement les chros, sauf si c’est un livre que j’ai apprécié et devinez … 😉 Donc je disais judicieuse et réussie … Chacun a votre façon, avec un ressenti un peu différent, c’est ce qui fait le charme, vous livrez une analyse aux « petits oignons » ! Moi, Mélie, je t’ai donné envie de le lire ? Tu flattes mon ego là ! Bref on ne ressort pas indemne de ce bouquin ! Continuez à nous régaler !!

    Aimé par 1 personne

  6. Superbe chronique. Supetberbe duo. Bravo. Je ne donne pas mon avis sur le livre, car pas encore lu… Un de plus mais ça c’est habituel. Je vais finir par arrêter de bosser, j n’arrive plus à suivre le rythme. 😉

    Aimé par 2 people

  7. Oui Kris ne sois pas étonnée, j’avais adoré ta chronique, le livre avait atterri direct dans ma wish et peu de temps après dans ma PAL 🙂 Merci

    Aimé par 1 personne

  8. Bon, si vous insistez tous, je vais devoir me le faire… le roman, pas l’auteur, Foumette me tuerais !

    Je prends note aussi de ne pas le lire un soir de déprime pour ne pas finir pendue comme un cochon au plafond…

    Sympa la chronique à deux !! ❤

    J'aime

  9. Vos chroniques sont vraiment excellentes et inspirés ! Je reconnais à travers elles mon propre sentiment de lecture sur ce roman , à savoir un sujet choc et intense , le fil du suspense étiré au maximum (peut-être un peu trop) et cela créait un creux d’intérêt mais qui finit ,heureusement , dans un total pétage de plomb absolument jouissif.

    Aimé par 1 personne

  10. De rien Mélie , du même auteur ,je ne peux que conseiller « Hell.com » , mon préféré , subversif et dérengeant .

    Aimé par 1 personne

  11. Sympa ces deux chroniques et vos impressions en imbriquées!!!!
    Moi il m’attends dans ma PAL bien sagement, j’espère lui trouver une petite place un de ses jours!!!!!;)

    Aimé par 1 personne

  12. Ce livre est une bombe…qui nous explose à la tronche!!!! Comme tout le monde le sait je suis très fan de Patrick…et ce livre est pour moi un chef d’oeuvre!!!! Bon j’aurai mis 5/5 moi hihihih

    Aimé par 1 personne

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. « Le Loup Peint » – Jacques Saussey – La chronique qui hurle à la lune ! – Cest Contagieux!
  2. Quai du Polar 2016 : Compte-rendu du 2 et 3 avril 2016 – Part 2/2 – Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Le webzine en direct de la banquise

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, mes romans.

EmOtionS - Blog littéraire et musical

Chroniques et avis, interviews, salons, classements... Romans noirs, thrillers, polars, SF...

%d blogueurs aiment cette page :