News on fire

« VIVARIUM » de Lorcan Finnegan – La chronique mise sous clé !

Viviarum_Lorcan_Finnegan

Viviarum de Lorcan Finnegan

Le Pitch : À la recherche de leur première maison, un jeune couple effectue une visite en compagnie d’un mystérieux agent immobilier et se retrouve pris au piège dans un étrange lotissement…

Une fois n’est pas coutume, avant de parler du film, attardons-nous sur son titre. La définition de Vivarium est : « Espace vitré aménagé pour conserver et montrer de petits animaux vivants (insectes, reptiles, etc.) en reconstituant leur milieu naturel. »

C’est exactement l’expérience proposée par le réalisateur Lorcan Finnegan qui s’est posé en observateur de l’espace vitré dans laquelle la société nous a enfermés. Il l’a digéré pour sculpter sa réflexion et délivrer un métrage intelligent et effrayant. Teinté de fantastique, ce qui lui confère une dimension surréaliste de conte moderne, le film pose une loupe grossissante sur nos contradictions. Comme tout conte évidemment, en sortira une morale à laquelle on n’est pas obligé d’adhérer mais qui pose des questions pertinentes.

Imogen_Poots_Jesse_Eisenberg

Imogen Poots et Jesse,Eisenberg

Car le film se pose en critique acerbe et nihiliste de notre société de consommation, de notre alimentation (sous plastique) et de notre obsession à vouloir devenir propriétaire, quitte à s’endetter voire s’aliéner pendant des décennies. En résumé, on naît, on consomme, on enfante et on meurt. Oui, nihiliste. Et finalement, peu de plages de respirations entre les étapes.

Cependant, « Vivarium » n’est pas simplement un pamphlet acide et vain – c’est beaucoup plus subtil que ça – il amène surtout à réfléchir à nos ambitions et à nos attentes de la vie, par quoi passe vraiment notre épanouissement. C’est ce qui lui confère cette puissance, cette rage, son charme.

« Vivarium » est typiquement un film clivant que vous trouverez, selon vos attentes de cinéphiles, génial ou à vouer aux gémonies.

L’idée originale est de proposer un huis-clos dans un univers infini. Oui c’est une contradiction mais tout le film est porté par un symbolisme foisonnant et flamboyant. Chaque scène, chaque événement est sujet à interprétation et agite vivement les neurones. D’ailleurs, la qualité première du film est de vous hanter longtemps après le visionnage. Par flashs quotidiens, certaines scènes vous reviennent jusqu’à l’obsession, à vous retourner le cerveau.

Senan_Jennings

Senan Jennings

La faute à une réalisation clinique, statique, géométrique qui sert le film à merveille créant un climat oppressant, appuyé par un rythme langoureux et par un jeu d’acteurs épuré et subtil. Jesse Eisenberg et Imogen Poots y sont fabuleux, avec une mention spéciale pour le jeune Senan Jennings qui complète le trio dans un des rôles les plus dérangeants jamais vus sur un écran. La situation est décalée, cynique, définitivement pessimiste.

Imogen_Poots

Imogen Poots

De plus, la mythologie est riche et surprenante. Elle est malheureusement distillée au compte-gouttes ce qui restera un regret car il y avait matière à en dévoiler un peu plus. Un goût de pas assez quand le film se clôture. Volonté de l’auteur ou restrictions budgétaires ?

Pour finir, le film est pétri d’influences et de références. Si on en reste simplement au plan cinématographique, on peut citer « Cube », « La Quatrième Dimension » voire « Un jour sans fin » mais vous en trouverez plein d’autres.

En résumé, « Vivarium » est une mise en abîmes, un survival métaphysique, une expérience dont on ne sort pas indemne, un cercle sans fin à l’image du cycle de La Vie.

« Vivarium » a obtenu le Grand Prix à l’Etrange Festival 2019.

Merci à The Jokers Films et à Mensch Agency pour l’invitation à la projection privée.

Photos : |Copyright The Jokers Films

About Smadj (1105 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

2 Comments on « VIVARIUM » de Lorcan Finnegan – La chronique mise sous clé !

  1. Sylviane Renaud Schultz // 12 mars 2020 à 14 h 48 min // Réponse

    Renaud sylviane j adoreee

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Aude Bouquine

Blog littéraire, chroniques, sorties, bilans lecture : passionnée de polars, thrillers et romans noirs mais pas seulement !

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, poésie, théâtre, polar, mauvais genre

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Blog littéraire - Chroniques de thrillers et polars

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Ju lit les mots

Polars, thrillers, mais pas que...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

juneandcie.wordpress.com/

Eventually everything connects

Petit Pingouin Vert

Ici je vous raconte ma vie et parfois je parle bouquins aussi ( parfois)

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, mes romans.

%d blogueurs aiment cette page :