News on fire

« Les Indestructibles 2 » de Brad Bird – La chronique super-emballée !

les_indestructibles_2-affiche

Le Pitch : Notre famille de super-héros préférée est de retour! Cette fois c’est Hélène qui se retrouve sur le devant de la scène laissant à Bob le soin de mener à bien les mille et une missions de la vie quotidienne et de s’occuper de Violette, Flèche et de bébé Jack-Jack. C’est un changement de rythme difficile pour la famille d’autant que personne ne mesure réellement l’étendue des incroyables pouvoirs du petit dernier… Lorsqu’un nouvel ennemi fait surface, la famille et Frozone vont devoir s’allier comme jamais pour déjouer son plan machiavélique.

 

picto_super_contagieux

SUPER CONTAGIEUX !

Euphorique, charmé et conquis sont les 3 états aléatoires qui vont s’emparer de vous au fur et mesure que Brad Bird, le réalisateur, va dérouler sous vos yeux ébahis le second volet des aventures incroyables de la famille Indestructible !

Ça y est, je vous ai noyé de super-latifs mais ce film de super-héros des familles (comprendre une famille aux super-pouvoirs) les mérite. Ce second volet valait vraiment les 14 ans d’attente. Quel pied de retrouver cet univers atypique. Les Indestructibles, c’est une patte, c’est un ton, c’est un rythme, c’est une vision totalement décomplexée de l’animation.

Déjà d’un pur point de vue technique on frôle le sublime voire la perfection tant l’ensemble est fluide, aérien. On oublie parfois qu’il s’agit d’un film d’animation et il tient la dragée haute en termes d’entertainment et de puissance aux derniers Marvel.

les_indestructibles_2

Entertainment le mot est lâché tellement le plaisir suinte de tous les pores du spectateur ravi qui ne pensait pas remplir son karma d’aussi bonnes ondes.

Servi par une musique fabuleuse, entraînante et entêtante, Brad Bird nous entraîne dans un jerk endiablé, un twist and shout au panache fou.

Rebondissements à gogo, gags réussis, prouesse visuelle dans les scènes d’action et feel-good spirit sont les mamelles données goulûment à téter aux spectateurs avides par un Brad Bird au sommet de sa forme qui ne désire rien d’autre que de craquer des étincelles de bonheur dans les pupilles de son public.

L’histoire se situe comme dans le premier opus dans des sixties idéalisées voire fantasmées, certes plus modernes que ce qu’elles furent mais témoins d’une époque insouciante. La nostalgie positive, celle qui t’insuffle des good vibes.

les_indestructibles_2

Le film n’exclut cependant pas les problématiques de notre société moderne puisque le pitch de départ laisse super-papa à la maison (pour sa plus grande déconvenue) et super-maman au boulot. Les enfants grandissent et super-papa est super-dépassé entre les affres des amourettes adolescentes de son aîné, les exercices de maths de son fiston et les problèmes de siestes du petit dernier qui étrenne ses nouveaux pouvoirs sur-puissants mettant à mal la quiétude de la joyeuse famille.

Le clou du film reste d’ailleurs ce personnage de Jack-Jack qui nous fait vivre, à la manière des cartoons Looney Tunes de Warner Bros, une scène d’anthologie : un combat homérique et jubilatoire entre lui et un rongeur vagabond.

Puisqu’on parle des personnages, l’alchimie entre les membres de la famille fonctionne à plein pot inscrivant l’ordinaire dans l’extraordinaire. Les personnages secondaires sont tous fascinants même si les enjeux les concernant sentent le réchauffé. Mais honnêtement, le principal n’est pas là.

Même si le scénario n’est pas super-novateur, que le métrage est un chouïa trop long (1h58 !) pour un jeune public, « Les indestructibles 2 » est un pied de nez à la concurrence (et aux dernières productions Pixar) qu’il vient de terrasser et d’enfoncer à dix pieds sous terre !

david_picto_4.5

About Smadj (1084 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

13 Comments on « Les Indestructibles 2 » de Brad Bird – La chronique super-emballée !

  1. J’avais adoré le premier !!!

    Aimé par 1 personne

  2. On s’est régalé 🙂

    Aimé par 1 personne

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Box-Office US du 08/07/18 : Mais quelle fourmi a piqué le box-office ? – Cest Contagieux!
  2. Box-Office US du 15/07/18 : Welcome to the hotel… Transylvania ! Such a Vampire place ! – Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photos Noir & Blanc

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, essais, poésie, polar, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Blog littéraire - Chroniques de thrillers et polars

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects"

Petit Pingouin Vert

Ici je vous raconte ma vie et parfois je parle bouquins aussi ( parfois)

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, mes romans.

%d blogueurs aiment cette page :