News on fire

LiveBlog en direct du Festival sans Nom : Nathalie Hug et Jerome Camut interviewés par Yvan du blog Emotions

  

Q : Plus de 10 livres écrits ensemble ?

NH : Oui, on écrit depuis le 24 novembre 2004. Il y a des écrivains du 1er jet qui écrivent 800 pages et d’autres qui écrivent comme on épluche un oignon, petit à petit. L’avantage d’être à deux, c’est qu’on conjugue ces méthodes. Jerome écrit d’une traite et je récupère derrière pour corriger, changer l’ordre des scènes, et réécrire. Ensuite il le reprend, corrige et avance la suite. Et ainsi de suite.

Q : Vous avez commencé avec une tétralogie, Prédation, et là une trilogie W3. Vous aimez les Romans fleuve ?

JC : on écrit toute l’origine des personnages. Le fait de les détailler aussi bien nous fait les aimer. Ils font partie de la famille. Et il est douloureux de les abandonner. Ce qui fait qu’on veut rester plus longtemps qu’un roman avec eux. C’est pour ça qu’on part sur plusieurs volumes.

Q : Les personnages ont des caractères très marqués ?

NH : il y a des héros iconiques et des personnages inspirés de nos rencontres. Par exemple le personnage d’Hervé, nous l’avons rencontrés parce qu’il a emboutit notre boîte aux lettres. Nous avons sympathisé. Et nous l’avons utilisé dans W3.

Q : Votre écriture est-elle engagée ?

JC : Notre écriture est engagée, pas politisée. On pose beaucoup de questions, on tourne autour des sujets, d’actualités, autour des politiques menées contre l’exploitation humaine. Pas efficaces. Au pourquoi. On s’interroge. 

NH : Nos personnages trouvent des solutions parfois extrêmes parce qu’ils n’ont pas le choix. Et nous, comment réagirions-nous ? 

Les infos dont on nous abreuve sont autour du scoop et on se fiche d’informer les gens. Un jour les migrants, l’autre jour les abattoirs. Et on a déjà oublié les migrants. Nous on trouve ça insupportable ! On trouve beaucoup plus d’infos concernant la France à l’extérieur de notre pays ! C’est fou !

Alors oui, on dénonce les trucs ubuesques comme ce violeur récidiviste à qui on permet d’habiter au-dessus de sa victime. Et on dit à la victime de déménager ! C’est étrange…

Dans le même ordre d’idées, on ne nous parle que des ex-detenus mal réinsérés ou récidivistes et jamais de ceux qui se réinsèrent bien. Et dans les deux cas, c’est une aberration. Alors oui, nous sommes engagés dans nos vies et en tant que romanciers.

Q : Et la suite ?

JC : On va achever W3 mais on pense déjà à la suite. Un autre roman engagé, on ne se repose jamais, on vieillit moins vite comme ça. 
JC : W3 est une longue histoire développée en 3 morceaux contrairement à Prédation qui donnait un point de vue différent à chaque roman. 

NH : d’ailleurs la chronologie de W3 s’inscrit dans la continuité. Le tome 2 démarre 1 jour après le tome 1 et le tome 3 1h avant la fin du tome 2. Pas de répit pour nos personnages et nos lecteurs.

Q : D’autres surprises nous attendent ?

JC : On adapte W3 pour une série TV, on a écrit 6 épisodes. À voir si on trouve un diffuseur.

Pour Prédation, on a finalisé l’écriture du scénario et il est parti chez le producteur. On le sent bien. Pas de « Kurtz » (antagoniste de la saga « Prédation ») a décidé le producteur. Il nous a fallu réfléchir différemment. C’était excitant.

Donc il a fallu choisir un autre point de vue, celui du père qui coure pour sauver sa fille en effectuant des missions ordonnées par le ravisseur.

NH : C’est aussi optionné par un autre producteur pour une série TV qui permettra de plus développer l’histoire. Et dans les deux cas, c’est différent donc excitant.

  

About Smadj (987 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

14 Comments on LiveBlog en direct du Festival sans Nom : Nathalie Hug et Jerome Camut interviewés par Yvan du blog Emotions

  1. Yvan, sur tous les fronts ! 😆

    Aimé par 2 people

  2. merci David, que puis-je te dire d’autre ;-). Ils sont magnifiques ces Camhug

    Aimé par 2 people

  3. Punaise de punaise, je sais m^me pas comment tu fais pour nous vivre ces rencontre en live.
    Je te vois prendre des notes avec tes petits pouces qui courrent sur le clavier de ton smartphone.
    Tu arrive à tout recranscrire en direct, c’est hallusinant.
    Tu es un extraterreste.
    Mais quel extraterreste !
    Merci pour cet excellent partage.:)
    C’est d’autant plus émouvant que j’étais juste derrière toi 😉

    Aimé par 1 personne

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Le festival sans nom 2015, salon du polar de Mulhouse – Compte-rendu 16-17-18 octobre 2015 | EmOtionS – Blog littéraire et musical
  2. Le festival sans nom 2015, salon du polar de Mulhouse – Mon samedi-17octobre 2015 | Collectif polar : chronique de nuit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photo Noir & Blanc (récent)

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Le webzine en direct de la banquise

%d blogueurs aiment cette page :