News on fire

« Docteur Strange » de Scott Derrickson – La chronique qui sort de l’ordinaire !

doctor_strange_affiche

Doctor Strange – Scott Derrickson

Le Pitch : Doctor Strange suit l’histoire du Docteur Stephen Strange, talentueux neurochirurgien qui, après un tragique accident de voiture, doit mettre son égo de côté et apprendre les secrets d’un monde caché de mysticisme et de dimensions alternatives. Basé à New York, dans le quartier de Greenwich Village, Doctor Strange doit jouer les intermédiaires entre le monde réel et ce qui se trouve au-delà, en utlisant un vaste éventail d’aptitudes métaphysiques et d’artefacts pour protéger le Marvel Cinematic Universe.

Whaouuuhhh ! Pfiuuuuuuu ! Whoaaaahhh !

Les onomatopées ne manquent pas. Quelle maestria ! Quelle virtuosité !
À ceux qui reprochaient (à tort ou à Thor ?) à Marvel de ronronner et de proposer toujours la même recette, ce nouveau métrage vient prouver une fois de plus que la Maison aux Idées (surnom auto-proclamée de Marvel Comics aux States) a plus d’un tour dans sa sacoche de docteur et de grosses coudées d’avance par rapport à la concurrence. Bye Bye « Suicide Squad »…

Tout démarre par une scène d’ouverture spectaculaire qui annonce bien que le film sera sensiblement différent des autres productions Marvel et pourtant complètement intégré à l’univers dont on reconnaît les contours. C’est forcément époustouflant une scène d’introduction dans un blockbusters, c’est la loi du genre, mais il faut avouer que Marvel tape fort avec les effets spéciaux mis en place pour ce cher Docteur.

Scott Derrickson nous en met plein les mirettes, chaque image étant un régal pour les yeux et un concentré de sensations fortes et cristallines. Le design est magnifique, fouillé et original et les effets sont bluffants, à te couper le souffle, toi assis tranquillement sur ton siège (ok certains effets s’inspirent grandement de « Inception »… mais l’appropriation est réussie).

Strange, l’univers l’est assurément et pour le plus grand plaisir du spectateur qui va vivre une merveilleuse expérience cinématographique. Car ce « Docteur Strange » repousse les limites du Marvel Cinematographic Universe et intègre d’autres réalités alternatives. L’univers s’étend donc pour le plus grand plaisir du spectateur.

doctor_strange_cumberbatch

Doctor Strange – Benedict Cumberbatch

Tout comme Tony Stark dans « Iron Man », c’est la personnalité de Stephen Strange, ledit Docteur, qui fascine ici. Il faut croire que les héros moustachus sont moins lisses, plus complexes et donc plus excitants chez Marvel. Arrogant, fier, au complexe de supériorité assumé, ce bon docteur n’attire pas une sympathie immédiate et c’est ce qui le rend attachant. D’autant que Benedict Cumberbatch était le client idéal pour le rôle, puisque son Sherlock « souffre » des mêmes symptômes de mégalomanie. Et c’est basique un spectateur, tu sais, donc l’inconscient collectif faisant bien son travail, nos cerveaux valident instantanément la crédibilité du personnage.

doctor_strange_tilda_swinton

Doctor Strange – Tilda Swinton

Et puisqu’on parle personnages, ce film serait bancal sans la stupéfiante interprétation de Tilda Swinton qui ajoute du pur « actoring » multi-dimensionnel à son rôle de « l’ancien », sorte de training mystical mentor du Docteur. Même si Tilda est une femme, c’est Lawrence Fishburne entraînant Neo dans « Matrix » qui vient résonner dans nos cervelets de spectateurs boulimiques.

Niveau acteur, la petite déception viendra de Mads Mikkelsen, le bad guy du film. Pas assez viscéral. Pas assez maniaque. Alors que ce type est capable de te faire fondre de terreur d’un seul regard (tu as vu « Le Guerrier Silencieux » ?). C’est malheureusement une constante dans 90% des films de super-héros, les vilains sont ratés, peu fouillés et au final aussi effrayants qu’un ouistiti à Cymbales. Il faudrait faire une thèse dessus pour comprendre ce renoncement des scénaristes. Alors il n’est évidemment pas aussi raté qu’Oscar Isaac dans « X-Men Apocalypse » ou Lex Luthor dans « Batman V Superman » pour n’en citer que deux, mais alors qu’il impressionne dans la scène d’ouverture, plus on avance dans le métrage plus son personnage se délite.

doctor_strange_mads_mikkelsen

Doctor Strange – Mads Mikkelsen

Ce film arrive à rendre le Docteur Strange abordable même pour les réfractaires du comics (dont je fais partie). Cela est en grande partie du à l’incroyable prestation de Benedict Cumberbatch comme on l’a dit plus haut.

Certes, le scénario est un peu alambiqué, souffre de quelques raccourcis nébuleux mais globalement l’histoire est carrée et cohérente. On ne la sent pas bancale. Et c’est assez rare de nos jours pour le souligner. Évidemment, production Marvel oblige, entre deux scènes intenses, les réparties cinglantes et drôles entre les personnages fusent et font mouche. Leur écriture est efficace.

Et enfin, comment terminer sans parler de la cape de ce cher Docteur, l’équivalent de l’armure d’un Iron Man, appelée The Cloak of Salvation ? Dans mes souvenirs de lecteur de comics, elle n’avait pas de vie propre comme dans le film (quelqu’un peut confirmer ou infirmer ?). Ici c’est donc le cas et elle constitue du coup un personnage à part entière allant parfois jusqu’à éclipser le brave Docteur tant son design et sa caractérisation sont réussies.

Cette cape semble plutôt tout droit inspirée de celle de Spawn, autre héros à cape (cap ou pas cap ? souffle Batman), dotée d’une vie et d’une conscience qui lui était propre. Mais peu importe, l’idée est excellente et ajoute un sel certain à l’univers de ce bien bon Docteur.

spawn

Spawn

Surtout restez jusqu’à la fin, vous aurez droit à deux scènes bonus franchement réussies faisant saliver pour la suite. Suites qui s’annoncent énormes. On n’a donc pas fini de retourner en consultation chez ce Docteur. Pour notre plus grand plaisir. « Ouvrez la bouche et dites aaaaahhhh »…

4

4/5

Cette chronique vous a plu ? Je vous conseille aussi de lire celle de June&Cie tout bonnement excellente et qui complète bien la notre.

About Smadj (932 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

13 Comments on « Docteur Strange » de Scott Derrickson – La chronique qui sort de l’ordinaire !

  1. Aaaaaahhh….. quelle belle chronique contagieuse d’enthousiasme. Et merci pour les compliments au passage. J’ai vraiment apprécié le film qui n’a pas déçu mes attentes mais j’ai tout de même un regret pour le personnage de méchant de Mads. Mads quoi ! Même dans la pub pour les meubles Bo Concept il fait peur.

    Aimé par 1 personne

  2. Aaaaaah, docteur, je souffre à un certain endroit lorsque je vous vois jouer Sherlock… mettez-y la main…. oh ouiiiii ! (je sors !!!).

    Benedict me fait craquer, j’en peu rien, et si en plus il joue au docteur, moi je veux ! Même si j’ai lu des échos moins positifs que le tien 😉

    Stephen King, lui il arriverait à te rendre effrayant un ouistiti à cymbales !! Parce que moi aussi ça me fait chier des méchants loupés ! Dans GOT au moins leur sadiques sont super réussi !!

    Aimé par 1 personne

    • Rhooooo mais quelle chaudasse cette Belette, vite une équipe de Rugby 😝
      La majorité des echos sont quand même plutôt bons. Après il y a toujours des gens qui détestent tout et encore plus les films de super-héros 😉
      Oui c’est hyper frustrant cette manie de nous proposer des méchants fadasses…
      Tu as raison sur GOT !!!

      Aimé par 1 personne

      • Une équipe de rugby ne suffirait pas face à Sherlock !

        Je ne pense pas que le chroniqueur n’aimait pas les comics, juste qu’il avait l’impression d’avoir toujours la même soupe de servie et rien de neuf, d’exceptionnel. C’est ce que j’ai compris, mais il s’attendait peut-être à du neuf, du renouveau, un autre truc et pas toujours le même bazar.

        Les méchants fadasses, ça m’énerve !!! Vive les vrais méchants qu’on déteste et qu’on espère de tout coeur qu’ils y passent…. Geoffrey, Ramsay…

        Aimé par 1 personne

      • Il faudra donc que tu tranches pour nous quand tu l’auras vu 🙂

        Aimé par 1 personne

      • On tranchera dans le lard !

        Aimé par 1 personne

  3. Oh que ça donne envie ! Bon je le mets sur ma wish list si toutefois j’arrive à aller au ciné un jour 😛 Voui je ne suis pas hermétique aux films Marvel donc 😉 Merci pour cette chronique topissime (as always). Bisous mon ami strange 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Et je plussoie quant au talent de Benedict 😉

    Aimé par 1 personne

10 Trackbacks / Pingbacks

  1. Box-Office France du 10/11/16 : Reviens « Max et Léon », j’ai les mêmes à la maison ! – Cest Contagieux!
  2. Box-Office US du 13/11/16 : Le Docteur toujours N°1 des consultations mais « Premier Contact » démarre fort ! – Cest Contagieux!
  3. Box-Office France du 15/11/16 : « Inferno » est un petit feu de cheminée… – Cest Contagieux!
  4. Box-Office US du 20/11/16 : « Les Animaux fantastiques » rugissent ! – Cest Contagieux!
  5. Box-Office France du 22/11/16 : Qui veut adopter « Les Animaux Fantastiques »? – Cest Contagieux!
  6. Box-Office US du 27/11/16 : La vague « Vaiana »déferle sur le box-office ! – Cest Contagieux!
  7. Box-Office France du 29/11/16 : « Les Animaux Fantastiques » n’ont besoin d’aucun « Alliés » pour triompher ! – Cest Contagieux!
  8. Box-Office US du 04/12/16 : « Vaiana », vahiné d’un box-office mollasson ! – Cest Contagieux!
  9. Box-Office France du 06/12/16 : Après l’Amérique, « Vaiana » envoûte la France ! – Cest Contagieux!
  10. Box-Office US du 11/12/16 : on prend (quasi) les mêmes et on recommence ! – Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Des chroniques en direct de la banquise

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, ateliers d'écriture, quelques écrits .

EmOtionS - Blog littéraire et musical

Chroniques et avis, interviews, salons, classements... Romans noirs, thrillers, polars, SF...

notes bleues pour nuits noires

Blog littéraire et bien plus avec affinités, cinéma, théâtre et autres sorties culturelles

%d blogueurs aiment cette page :