News on fire

« La Filière Afghane » de Pierre Pouchairet – La Chronique Niçoise !

la_filiere_afghane

La Filiere Afghane – Pierre Pouchairet

S’abîmer les genoux sur les cailloux de l’Afghanistan dont les bijoux ont laissé la place à de vieux hiboux aux mortels joujoux qui ne laisseront derrière eux que des dépouilles pleines de poux et des peuplades dans les choux.

Difficile de passer après l’énorme réussite qu’est « Pukhtu » le pavé de DOA (lire la chronique ici) nous narrant la situation géo-politique en Afghanistan de 2008 à 2009. Et pourtant ces deux romans se complètent fort bien. Car au lieu de s’annihiler, ils s’additionnent et exposent une vision claire de la situation géopolitique et de ses ramifications en Occident et particulièrement en France.
Visionnaire, Pierre Pouchairet l’est tant les situations décrites sont d’un réalisme saisissant. Effrayant.

Le lecteur va effectivement en apprendre beaucoup sur les jeunes français qui partent faire le Djihad au Moyen-Orient. La psychologie et les motivations sont intelligemment expliquées. On sent l’homme brillant, maitre de son sujet.

Pas avare dans son intrigue, Pierre Pouchairet introduit en sus beaucoup d’éléments franco-français. L’histoire, d’ailleurs, démarre dans les quartiers difficiles de Nice, à l’Ariane, qui n’ont rien à envier aux banlieues parisiennes.

C’est ainsi qu’on voyagera de Nice à Kaboul puis à Nice avec plaisir.
Car ça change d’avoir affaire à une équipe de flics niçoise. Ca sent bon l’eucalyptus, les mimosas, le pastis et la socca. En fait, non. Trafic de drogues, prostitution, islamisme rampant mais prégnant qui se joue des désespérés. Il n’y a pas que des anglais sur la promenade. Il y a aussi de l’amertume.

Le récit est néanmoins puissant, passionnant. De retournements de situation en retournements de situation, on suit avec avidité les aventures du Capitaine Gabin et de son équipe.
Pouchairet a su créer une galerie de personnages attachante. Il a dit récemment dans une interview du concierge masqué (pour la lire, cliquez ici) que le style n’était pas son fort. C’est possible, mais en tous cas il compense par une intrigue haletante et dense, de l’action digne des plus grands blockbusters hollywoodiens, des dialogues au couteau, et des personnages superbement construits que l’on quittera avec grand peine en refermant ce roman pas si fictionnel que ça.

Un Jigal, quel régal ! Merci à toi Jimmy Gallier !

david_picto_3.5

4ème DE COUV’
Alors que la France est la cible d’actes terroristes, Gabin, Marie et leurs collègues de la PJ enquêtent sur des dealers qui opèrent dans une cité de Nice. Après l’identification d’un réseau structuré et multicarte, les investigations vont remonter jusqu’en Afghanistan. Là-bas, entre le retrait des forces internationales et la succession d’Hamid Karzai, une page est en train de se tourner dans une ambiance délétère. Et c’est dans un climat de suspicion et de corruption généralisée doublé d’une violence aveugle que le flic niçois va découvrir les liens entre trafic de drogue et terrorisme ! De Nice à Kaboul, du Helmand aux Pyrénées s’engage alors, pour Gabin et son équipe, une traque impitoyable pour éviter le pire…

About Smadj (970 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

20 Comments on « La Filière Afghane » de Pierre Pouchairet – La Chronique Niçoise !

  1. Ouh le sujet a l’air brulantissime mais ca pourrait bien me tenter!!!!;)
    Merci du partage! 😉 Je me le note…..

    Aimé par 3 people

  2. Encore un titre de Jigal qui est sur mes tablettes depuis un bon moment. Et ta chronique titille un peu plus le porte-monnaie. Pffff… Comment on va s’en sortir, hein? Tant de bons titres qui paraissent, et si peu de temps pour tout lire?
    Amitiés, mon bon.

    Aimé par 2 people

  3. tu as réussi à me faire rire avec ton intro sur un sujet pourtant si grave (c’est toi qui est grave doué).

    Aimé par 2 people

  4. Bravo pour ta chronique. Je rejoins les autres !

    Aimé par 1 personne

  5. Tu me fais rire, tu me rappelles que je n’ai pas encore eu le temps de lire Pukthu et ensuite, tu me fais noter un titre de plus. Non, mais, c’est fini, oui ?? 😀 Gaffe à tes bijoux, un coup dans tes joujoux pour te mettre à genoux et fini de me chercher des poux ! Mes finances sont dans les choux, ce vieil hibou de banquier n’a plus que des cailloux à me proposer.

    Aimé par 2 people

  6. Excellente intro !! Comme le reste d’ailleurs 🙂
    Tu vendrais des radiateurs en plein désert toi 🙂

    Aimé par 1 personne

1 Trackback / Pingback

  1. « La Prophétie de Langley » de Pierre Pouchairet – La chronique qui lit l’avenir sur les mains ! – Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photo Noir & Blanc (récent)

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Le webzine en direct de la banquise

%d blogueurs aiment cette page :