News on fire

« No Escape » de John Erick Dowdle – La chronique sans issue de secours !

no_escape

No Escape – John Erick Dowdle

Le pitch : accusant une compagnie américaine d’avoir la main mise sur la distribution de l’eau de leur pays, des rebelles renversent le gouvernement et cherchent à punir immédiatement et de manière définitive tous les ressortissants étrangers pour se venger de cet affront. Commence alors le massacre et une course-poursuite de 24h.

C’est sur ce pitch effrayant et somme toute assez réaliste que démarre le film et c’est accroché à son siège que le spectateur va suivre les tribulations d’une famille d’expatriés fraîchement débarquée qui va se retrouver la cible privilégiée d’autochtones récalcitrants et prompt à dézinguer du Yankee.

no_escape2

No Escape – John Erick Dowdle

John Erick Dowdle, le réalisateur, qui a vécu un coup d’état en Thaïlande en 2006, avec des conséquences beaucoup moins funestes, s’est inspiré cette situation pour en écrire un scénario catastrophe.

Thriller haletant, violent et âpre, avec une tension qui te découpe l’abdomen au couteau et te fait pousser des cris d’orfraies, « No Escape » fournit la dose anxiogène nécessaire pour te coller définitivement à ton fauteuil. Certaines scènes sont si réussies que tu te surprends à retenir ton souffle et à n’expirer qu’une fois la relative accalmie revenue entre deux montées d’adrénaline. De ce côté-là le film est d’une rare efficacité.

D’ailleurs, si l’on ne cherche pas à chipoter sur les détails et autres facilités scénaristiques, on peut y passer un bon moment et frémir pour les aventures de cette famille que la ville entière semble vouloir annihiler.

Alors oui, le film accumule les clichés et donne une vision cauchemardesque et très exagérée des pays asiatiques. Ce pays imaginaire ressemble néanmoins fort à la Thaïlande et va décourager des générations d’américains de poser un pied sur ce sol.

Des clichés donc : les asiatiques ont l’air d’être tous des fous furieux sanguinaires, sans foi ni loi ;
les héros réussissent à se sortir, toujours au dernier moment et exagérément, de situations désespérées, accomplissant des exploits que le commun des mortels n’arriverait pas à reproduire. Le film se veut un tantinet réaliste…
Tandis que les autres occidentaux ne servent que de chairs à canon puisqu’ils ne sont pas surhumains eux. Un peu éculé tout de même.

Le casting en revanche est très réussi avec un Owen Wilson en contre-emploi mais crédible dans son rôle de père de famille désespéré et dépassé par les événements, et un Pierce Brosnan, énigmatique et nimbé de son aura ex-bondien, de baroudeur mystérieux. Les deux acteurs nous régalent et sont vraiment les deux pierres angulaires sur lesquelles sont bâtit le film.

no_escape1

No Escape – John Erick Dowdle

La réalisation est soignée, met le spectateur au cœur de l’action, use de ralentis, de shaky-cam et de scènes chocs pour nous élargir les globes oculaires et nous immerger dans une sensation de malaise constant. Efficace.

Une des scènes fortes et émouvantes de ce film restera le moment où pour survivre les américains devront utiliser les mêmes méthodes que les boat people pour passer de l’autre côté de la frontière. Ca remet les choses en perspective par rapport aux débats sur les migrants et explique très intelligemment le pourquoi de ces migrations forcées et non-désirées par ceux qui les accomplissent. Incroyable dans un film hollywoodien. Frais même !
3/5

david_picto_3

About Smadj (943 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

6 Comments on « No Escape » de John Erick Dowdle – La chronique sans issue de secours !

  1. J’aime bien Owen Wilson , le genre d’acteur avec toutes les cordes à son arc , et il est bon dans ce genre de rôle à contre-emploi (je me souviens du très bon « En territoire ennemi »).
    Des clichés c’est sur ,mais inévitables pour ce genre de films ,et sans surprise puisque l’on sait que l’on regarde une production américaine.

    Aimé par 1 personne

    • Oui tu as évidemment raison concernant les clichés mais je parlais surtout de ceux concernant la population asiatique vraiment mal traitée. Néanmoins ce film de regarde sans déplaisir et provoque de bons frissons 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Je vais attendre encore un peu pour le voir…

    Aimé par 1 personne

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Box-Office US du 04/10/15 : « Seul sur Mars  mais des millions de spectateurs dans les salles ! | Cest Contagieux! «
  2. Box-Office France du 06/10/15 : « Everest  chevauche « Marguerite  pour la deuxième semaine consécutive. Ça va jaser ! | Cest Contagieux! «
  3. Box-office US du 11/10/15 : Peter prend un gros « Pan  sur la tête ! | Cest Contagieux! «

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Des chroniques en direct de la banquise

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, mes romans.

EmOtionS - Blog littéraire et musical

Chroniques et avis, interviews, salons, classements... Romans noirs, thrillers, polars, SF...

notes bleues pour nuits noires

Blog littéraire et bien plus avec affinités, cinéma, théâtre et autres sorties culturelles

%d blogueurs aiment cette page :