News on fire

« San Andreas » de Peyton Reed – La Chronique destructrice !

san_andreas

San Andreas – Brad Peyton

Film-catastrophe ou film catastrophe ?

Une chronique garantie 100% spoilers. Te voilà prévenu. Mais tu vas rire quand même ! 

Brad Peyton n’a pas peur du ridicule et il a bien raison. Nanar assumé (on l’espère pour lui), ce film n’a aucune cohérence, aucune logique. C’est con, terriblement con. C’est pourtant pas aussi mauvais que ça pourrait l’être bizarrement. Mais il faut dire que 2012 avait mis la barre tellement haute en terme de daube que celui-ci apparaît comme sympathique au regard. On prend un plaisir coupable à ces destructions massives. Enfin pas si coupable, on kiffe en fait.

Je situe un peu le pitch (oui c’est un grand mot ici). Donc Dwayne Johnson est sauveteur avec plus de 600 sauvetages à son actif, se vante-t’il devant une caméra de télévision, lors de la scène d’ouverture. On se dit chouette voilà un bonhomme qui va secourir toute la Californie et le Nevada et sauver des millions de vie.

Nada pour le Nevada et Califinie pour la Californie. Le gars il s’en tape !
D’autant qu’on apprend que ce merveilleux sauveteur n’a pas réussi à sauver une de ses propres filles d’une noyade stupide, en tombant d’un bateau de rafting. Larmes aux yeux. De rire bien sûr, c’est juste du cinéma. En vrai l’actrice n’est pas morte. Gageons quand même que ça en impose moins d’un coup.

Et donc voilà qu’un tremblement de terre fait trembler la terre. Tremble, tremble, petite terre sinon y va vraiment rien se passer dans ce film.
Et donc ouf la terre tremble, la faille s’ouvre et engouffre les gens, les barrages se fissurent et les immeubles s’écroulent. Pas très cool ce tremblement surtout qu’il est venu avec ses frangins et ses frangines et que promis juré, ensemble, ils vont tout faire péter. Ça rigole pas les tremblements.
D’autant que ces tremblements ils en veulent à la fille de Dwayne, ils la poursuivent à travers toute la ville de San Francisco pour la tuer. Y a pas de raison qu’ils essaient pas de se la faire !

Mais comme Dwayne Johnson, on l’a vu, c’est un « excellent sauveteur », alors que tous les immeubles s’écroulent les uns après les autres, ben le Dwayne il dit a sa fille « monte sur le toit d’un immeuble ». Bah oui c’est logique. Il voudrait perdre sa seconde fille qu’il s’y prendrait pas autrement. Mais fort heureusement l’immeuble en question s’écroule avant même que sa fille y pénètre. Ouf, une veine de cocu le Dwayne. Bon c’est vrai qu’il est cocu dans le film, sa femme l’ayant abandonné pour un multi-milliardaire lâche et veule parce que le Dwayne il avait pas osé dire a sa femme qu’il était triste que leur première fille soit morte noyée. Véridique ! Alors comme il finit par lui dire bah elle l’aime de nouveau. Forcément. Ce qui tombe bien car son nouvel amant se révèle être un connard, lâche et égoïste. Oh c’est pas bien. Il mérite pas de survivre. Ah bah, surprise, mais il survivra pas… Un truc de dingue genre émotionnellement c’est dur…

Il n’y a pas que la terre qui tremble, les roploplos de Alexandra Daddario, l’actrice qui joue la fille de Dwayne, tremblent aussi pendant tout le film faisant trembler à leur tour les palpitants des spectateurs mâles fragilisés après tant d’émotions.
Allez vous m’êtes sympathiques les garçons, une fois n’est pas coutume, je vous mets les photos 🙂

Ah oui vous voyez, y a matière à trembler quand même !

Évidemment ici on a droit à tous les clichés, toutes les exagérations physiquement impossibles et les sauvetages à la dernière seconde. Systématiquement. Autant dire que de surprises il n’y a pas.

Mais bon, je stoppe là la suite de l’histoire pour pas tout vous raconter quand même, il y a peut-être des surprises à découvrir vous dites-vous, et l’autre tâche il nous spoile tout… Zut, je suis repéré.

Ce film est tellement débile qu’il force le respect. Un film-catastrophe comique c’est pas tous les jours qu’Hollywood débourse plus de 100 millions de dollars pour nous le payer. C’est bête de passer à côté. Le matin les séances sont moins chères, à tarif réduit, savez-vous ?

Ça se laisse voir néanmoins comme un grand spectacle familial. Les effets spéciaux sont sublimes. On ouvre sa bouche à chaque nouveau tremblement, chaque nouvelle catastrophe avec une mention spéciale pour le tsunami dantesque.

On aurait quand même aimé voir un film où Dwayne Johnson sauve les habitants de Californie, un film ou Dwayne Johnson joue bien, un film où on se sent concerné par le sort des personnages. Mais voilà un sauveteur qui laisse tout le monde mourir et ne cherche à sauver que sa fille, n’est ce pas étonnant ? Bon je vous laisse, Alexandra Daddario m’a trop tétonné :p

david_picto_2

About Smadj (987 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

29 Comments on « San Andreas » de Peyton Reed – La Chronique destructrice !

  1. je n ‘avais rien dit mais l’autre fois quand j’ai vu la bande annonce sur ton site j’avoue que j’avais pas été emballé, TROP c’est le mot qui m’était venu à l’esprit. trop de spectaculaire etc… tu confirmes que j’ai bien fait de le laisser passer celui là

    Aimé par 1 personne

  2. Et bien , et bien………..Je vais passer mon tour, car moi le décolleté de la Belle c’est pas mon truc, hein….Merci pour cette chronique avisée….Par contre c’est quoi ce 2???? Zéro c’est bien aussi…….;)

    Aimé par 1 personne

    • Pour les effets spéciaux, parce que ce gros n’importe quoi devient jubilatoire, que j’aime bien Dwayne Johnson même s’il joue comme une patate et peut être un peu pour ce décolleté touchant lol

      J'aime

  3. Je ne remercierai jamais assez les producteurs de ce film que je ne verrai jamais. Merci merci merci d’avoir permis à David de nous faire marrer à ce point ! ça vaut cher la chronique drôle, mais qu’importe ! 😉

    Aimé par 1 personne

  4. J’ai bien ri, et j’imagine que ce film n’est pas comique. Je ne pourrai plus jamais voir un film catastrophe sans imaginer comment tu le raconterais

    Aimé par 1 personne

  5. Au fait pour les roploplos de la dame, une belle fille mais …elle est beaucoup trop mince pour que ce soit naturel, peut-être que vous vous en foutez les mecs mais c’est la réalité ! Mais enfin ça cadre bien avec le côté kitsch et surréaliste du film

    Aimé par 1 personne

    • Si si ils sont naturels, lors de ma recherche je suis tombé sur des photos de nues que je n’ai pas publié tu t’en doutes et tu verras qu’ils sont lourds et un peu tombant ce qui est naturel avec une vraie poitrine 🙂

      J'aime

  6. Ben, je vais me passer des photos en question !……., et puis on va vous laisser fantasmer à loisir sur cette jolie italienne brune aux yeux bleus

    Aimé par 1 personne

    • Lol je fais toujours un travail de recherche approfondi avant de publier un article 😉
      Et il me fallait rétablir la vérité looool
      Même si de nos jours on suspecte toujours les grosses poitrines d’être Fake (elles le sont souvent c’est vrai).

      J'aime

  7. Dont acte ! Maintenant on sait comment tu bosses , c’est précis et documenté . la profondeur de bonnet de la dame nous fait entamer un débat plus ….intéressant que le film, et on n’a même pas abordé la question de Photoshop, mais là , je laisse tomber…..Pauvres actrices qui sont soumises à tellement d’obligations sur l’apparence !

    Aimé par 1 personne

  8. Et ben si le film pouvais être aussi bon que ta chronique, ce serai super.
    Mais comme je suis une grande fan de film catastrophe , et ben, m^me si le scénar. est incohérent, si les effet spéciaux sont bien, je kiffe quand même, na !

    Aimé par 1 personne

  9. Francois-xavier Manson // 13 juin 2015 à 22 h 42 min // Réponse

    L’actrice est moche . Question : comment peut on dépenser des sous pour une purge pareille ? Par rapport à Dwayne Johnson , il y a dans sa filmo des films très très bons , dont un culte . Tout d’abord je tiens à dire que l’on peut être adepte de Rohmer et Rivette , avoir trouvé extraordinaire Winter sleep , et être fan de The Rock . Eh oui , fan de catch depuis 24 ans je suis . Comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences . Johnson est l’un des catcheurs qui a le plus de présence , une aura incroyable , en dessous du Taker et de Samoa Joe , mais impressionnant . Il a choisi le cinéma , avec bonheur et malheur . Le bonheur c’est avec un ovni , du créateur génial de Donnie Darko , Richard Kelly , Southland Tales . Oui je sais c’est un film d’auteur , oui je sais il faut RÉFLÉCHIR , mais c’est un pur bijou d’intelligence , c’est une œuvre d’art ce film . Hélas Johnson a tourné beaucoup de purges apres ce film culte , dont les meilleures sont les pathétiques Fast and Furious . Mais il y a eu dans son parcours un miracle , que dis je , deux miracles : Bay a fait un film digne de ce nom , et ce film est très très bon . Il a pour nom Pain and Gain , et il restera dans l’histoire comme le seul film de Bay digne de ce nom ….

    Aimé par 1 personne

  10. Francois-xavier Manson // 14 juin 2015 à 22 h 20 min // Réponse

    Cette nuit il y a MITB , sur AB1 , avec un ladder match qui promet !!! Avec le cousin du Rock !!
    Donnie Darko et Southland Tales sont des chefs d’œuvre .

    Aimé par 1 personne

  11. Emmanuelle Chauvignet // 16 juin 2015 à 22 h 54 min // Réponse

    Une série B sympathique , efficace , avec un bon timing et de bonnes poussées d’adrénaline . Après cela reste une série B . 😊

    Aimé par 1 personne

  12. Muriel Desmaries // 25 juin 2015 à 12 h 29 min // Réponse

    Très très très décevant ….. Un film typique pour un âge de 13 ans , au delà ou l’on est très peu exigeant avec les scénarios , ou alors l’on est comme un enfant qui prend plaisir à tout casser … 😊 Quel ennui ……. 😕

    J'aime

  13. Grignion Ludovic // 3 novembre 2015 à 14 h 33 min // Réponse

    Comme je l’ai déjà dis par ailleurs, j’avoue je me suis carrément endormi en voyant cette resucée (comment ça je suis vulgaire?) du film d’action américain classique… Comprenez le monde se barre en couille (Oui là j’avoue!), et notre héros va gérer ses problèmes familiaux (qui a dit « Yupikee »?), que le sauveteur traumatisé on avait déjà eu Stallone dans « Cliffhanger- traque au sommet » et que là quand même si je peux me permettre un critique, en tant qu’amis des bêtes, il manque un chien au script! Un ami fidèle que l’on pourrait sauver et qu’Alexandra Daddario pourrait serrer contre son (ses) sein(s). Au lieu de ça on a choisis de tuer lâchement un brave beau-père (moi aussi j’en suis un!) dont la seule erreur aura été de perdre sa belle-fille de vue dans un mouvement de panique alors qu’il allait chercher du secours. C’est vraiment à chier! 😉

    Aimé par 1 personne

1 Trackback / Pingback

  1. Trailer Ciné « Baywatch » – C’est tellement gonflé que ça aurait pu s’appeler « Boobswatch »* ! – Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photo Noir & Blanc (récent)

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Le webzine en direct de la banquise

%d blogueurs aiment cette page :