News on fire

« The Revenant » de Alejandro González Iñárritu – la chronique qui n’en revient pas… Et pourtant elle devrait !

the_revenant

The Revenant – Alejandro González Iñárritu

Le pitch : Dans une Amérique profondément sauvage, Hugh Glass, un trappeur, est attaqué par un ours et grièvement blessé. Abandonné par ses équipiers, il est laissé pour mort. Mais Glass refuse de mourir. Seul, armé de sa volonté et porté par l’amour qu’il voue à sa femme et à leur fils, Glass entreprend un voyage de plus de 300 km dans un environnement hostile, sur la piste de l’homme qui l’a trahi. Sa soif de vengeance va se transformer en une lutte héroïque pour braver tous les obstacles, revenir chez lui et trouver la rédemption.

En voilà un film qui devrait partager les spectateurs. En sortant de la salle, les réactions oscillaient entre « quel chef d’œuvre ! » et « quelle daube ! ». Oui, oui, ce film ne laisse pas indifférent. Et c’est exactement ce qu’on est en droit aussi d’attendre d’un film : qu’il provoque des réactions.

Et pourtant de charme, il n’en manque pas.

Pour commencer, la scène d’ouverture, magistrale sauvage et dangereuse met tout de suite dans le bain. A la manière d’un Steven Spielberg dans « Il faut sauver le soldat Ryan », le spectateur est immergé dans un chaos apocalyptique et sanguinolent. Premier point d’orgue.

S’ensuit quelques minutes plus tard une scène de combat mano à mano avec un ours. Viscérale, animale, effrayante. Deuxième point d’orgue.

the_revenant_caprio

The Revenant – Leonardo di Caprio

Puis démarre, mais paradoxalement ralentit, le film et sa quête désespérée de vengeance et de rétribution d’un homme trahi, abandonné et laissé pour mort envers ses compatriotes peu amènes à le voir revenir vivant.

Malheureusement, le film souffre de longueurs, c’est à dire d’une durée inversement proportionnelle à son intérêt. En effet, sur une durée totale de 2h40 l’on assiste, pendant près de deux heures, à un parcours expiatoire d’un homme grièvement blessé qui va ramper pendant des jours, lentement, très lentement, et se remettre doucement, très doucement de ses blessures.

the_revenant_caprio

The Revenant – Leonardo di Caprio

Ce qui passe très bien en format livresque (le film est tiré du roman « Le Revenant » de Michael Punke dont vous pourrez lire la chronique en cliquant ici) se révèle ennuyeux lors de la mise en image. Passé l’aspect contemplatif, loin d’être inintéressant et même plutôt sublime, le côté répétitif de certaines scènes nuit à l’immersion du spectateur.

En revanche, ce film est d’une beauté formelle, chaque flocon de neige, chaque goutte d’eau, chaque souffle est une fenêtre ouverte sur le monde et respire la vie. Une ode à la nature, majestueuse mais meurtrière, flamboyante mais fatale.

Iñárritu filme les visages de près et les paysages de loin. Un contraste saisissant. Il utilise des focales déformées amplifiant le malaise et la sensation d’immensité. Un trip hallucinatoire dont les images déformées créent une illusion de dérive. Des relents de l’expressionnisme allemand s’il fallait chercher des influences.

the_revenant_caprio

The Revenant – Leonardo di Caprio

Film survivaliste, « The Revenant » nous entraine aux limites du montrable et de la bienséance. Le réalisateur avec son approche naturaliste n’hésite pas à nous détailler blessures, déchirures, meurtrissures, écorchures et j’en passe. Du gore réaliste.

On va se le dire, c’est degueu, craspec, peu ragoûtant mais c’est superbement filmé. C’est ce qui fait heureusement la différence.

De son côté, Leonardo Di Caprio nous livre une performance fabuleuse, quasi-muette, intense et définitive. On peut bien arguer sur le fait que le traitement du personnage, de par son état, soit monolithique, l’acteur lui apporte une dimension quasi-christique et son chemin de croix le mènera peut-être au panthéon des comédiens : l’Oscar !

david_picto_3.5

About Smadj (934 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

41 Comments on « The Revenant » de Alejandro González Iñárritu – la chronique qui n’en revient pas… Et pourtant elle devrait !

  1. Très attendu ce film. Quand on pense au premières années de DiCaprio jamais on ne l’aurai imaginé là. La classe.

    Aimé par 1 personne

  2. Le pauvre Léo, tout ça pour décrocher l’oscar…
    Inarritu a perdu de son ambition je trouve, et joue beaucoup la facilité…
    J’ai encore en memoire son premier film, « amours chiennes », véritable bombe cinématographique… J’irai tout de même voir the revenant, car tu sembles dire que la photo est magnifique, ce qui en soit est déjà une belle prouesse.
    Au plaisir

    Aimé par 2 people

    • Oui vraiment, côté plastique et ambiance, le spectateur se retrouve plongé dans une expérience rare, parfois immersive parfois moins malheureusement. Mais Dieu qu’il est beau…

      J'aime

  3. Moi j’ai pas aimé. Trop lent, trop de rampage sur le sol, trop de grognements. J’attendais beaucoup mieux. 2/5 , pour les décors.

    Aimé par 1 personne

  4. Ou alors c’est l’Ours qui aura l’oscar hihi. Je suis fan du talent de l’acteur depuis qu’il a laissé les rôles à midinettes et qu’il a su s’entourer des meilleurs, poussant et l’exhortant à nous proposer de vraies prestations avec des vraies émotions si si ! Je dirai pour moi c’était la révélation en 2010 avec Shutter Island et Inception (Martin Scorsese et Christopher Nolan quand même) et la confirmation en 2012 dans Django Unchained de Mister Tarantino. Bon il y a eu d’autres bons films aussi mais après je vais pas faire une pléthore de références non plus (hop « pléthore » est placée). Enfin bref… j’aime ta chronique, j’aime ton avis et il nous permet de savoir à quoi s’attendre ce qui est efficace pour la partie lente, c’est bien d’être au courant avant surtout quand on a pas lu le livre. Pour l’oscar rendez-vous le 28 février 😉

    Aimé par 2 people

    • Merci pour ce retour très enthousiaste. Effectivement, Leonardo depuis Blood Diamonds et gang of New York enchaîne les bons films. Il a vraiment un feeling de fou là dessus. Oui je préfère prévenir pour la lenteur et la violence. C’est toujours mieux quand on sait à quoi s’attendre 😊

      J'aime

  5. Bon c’est certain que je vais aller le voir celui-là !!!

    Aimé par 1 personne

  6. Bon, faudrait tout de même que je vois le film et que je lise le roman que je possède sur une de mes nombreuses étagères…

    Question ?? Pourquoi il met la fourrure de l’ours à l’extérieur ?? Moi, la fourrure, je la mettrais sur mon petit corps transi de froid, côté poils sur mon corps de rêve et la peau de la bête à l’extérieur, ça tiendrait plus chaud, non ?? Ma veste en mouton retourné, la fourrure, elle est sur mon corps, pas dehors !! 😀

    Aimé par 1 personne

  7. Alex, l’un des chroniqueurs du pingouin vert, vient juste de publier sa chronique du fil aussi ^^

    Aimé par 1 personne

  8. Vu hier , et j’ai adoré !!
    La scène d’ouverture est une vraie claque cinématographique , ça va dans tout les sens , un mélange entre « les soldat Ryan et Bang-rajan » . Il fallait ça pour me faire entrer dans ce film et puis ensuite ,j’ai savouré chaque secondes. Je n’ai pas ressenti de longueurs , ni de répétitions …on assiste à un « man vs wild …vs indians… vs trappeurs » , passionnant .
    DiCaprio est énorme ,comme d’hab’ … on peut dire qu’il en aura chié pour l’avoir son Oscar , car il aura , y a aucune concurrence cette année.
    Encore une bombe d’Inarritu , un réal qui divise l’opinion mais qui personnellement m’enthousiasme à chaque films.

    Aimé par 1 personne

  9. Adoré, coup de cœur 🌟💜🌟💜🌟💜

    Aimé par 1 personne

  10. Tellement d’accord avec toi !
    J’ai ressenti la même chose pour la scène d’intro : une gifle aussi intense que celle du soldat Ryan en effet. Une lumière sublime. Une photographie précise et poétique.
    Mais le film manque, je trouve, clairement d’enjeu, le suspense étant aux abonnés absents.
    Mention spéciale pour Tom Hardy qui signe une très belle performance aussi (il m’a beaucoup plus touché que DiCaprio…)
    À voir, mais peut-être pas à revoir 😉

    Aimé par 2 people

  11. Salut les contagieux !

    Iñárritu, découvert avec Babel ou 21 grammes, réputé pour filmer des choses qui ne sont pas vues ailleurs, précisant qu’il s’inspirait de faits réels, ce film est une claque, mieux qu’un somnifère… Enfin vu, j’ai re-découvert Di Caprio après l’avoir abandonné dans Basketball Diaries ou dans Gang of New York, vu pour Day Lewis…

    Ici, encore une fois, il n’est pas pour le moins du monde crédible mais on ne peut pas s’empêcher de lui adresser des lauriers même si, ça va faire grincer des dents, il n’était pas fait pour le rôle… Hardy aurait été bien plus crédible… Hardy avait tous les moyens pour s’offrir le premier rôle au lieu de jouer ce qu’il sait faire, le bad guy… Hummmm, être père d’un enfant indien, Di Caprio, really ?!!!

    Bon, comme David l’a noté, le film souffre de longueurs et pas des petites… Des énormes… Le somnifère quoi… Au-delà de tout ça, l’œil de la pellicule d’Inaratu mérite d’être saluée comme lors de la cérémonie des Golden Globe par Amy Proehler… C’est clair, ce gars sait filmer et j’ai envoyé un courrier à Tarantino pour prendre des cours…

    Un bon film, inspiré de faits réels, je le répète… La mort du fils pour sensibiliser les gens sur des amérindiens dont Donald Trump se contrefout… Enfin, un beau spectacle, restera-t-il dans les annales ? à voir…

    Aimé par 1 personne

  12. moi j’ai été bluffé, par ce ce coté hyper- réaliste.La dureté de par son coté sauvage nous transporte dans des paysages magnifiques. et le fait de savoir que ce film sort d’un fait réel nous transportent dans l’émotion.

    Aimé par 1 personne

  13. Mon film de samedi soir dernier ! J’avais du retard donc il fallait bien mettre les bouchées doubles. Tranquillement installée sur mon canapé, avec un plaid (conseil avisé de Dealerdelignes ! ), lumières éteintes..bref me voilà partie dans ce film dont j’ai tant entendu parlé. Je ne dirai pas que je suis une fan de Léo (vu que tout le monde l’appelle ainsi). Je l’ai aimé dans certains films, surtout les derniers j’avoue. Mais j’aime son style et son jeu d’acteur. Il est comme le vin, il se bonifie avec l’âge. Ou alors il choisit mieux ses rôles.
    Ce film est juste à vous glacer le sang, à vous couper le souffle. Peu de dialogues qui donne une atmosphère de tordu ! Je tiens à dire aux participants de Koh-Lanta, que vous êtes des buses de chez buses. Car lui, il est le champion des champions niveau survivor !! De la longueur ? non pas ressentie cela..
    En voyant tous ces paysages, je me souvenus de ces westerns que mon père regardait.En plus avec les indiens en plus, tout était là. Une conquête de soi ! Une conquête de vengeance ! Une conquête de survie.

    Aimé par 1 personne

  14. Moi j’ai adoré ce film. Il y a en effet quelques longueurs inutiles, mais je me suis régalée visuellement. Certaines scènes sont juste énormes. Pour ma part, une très belle production 🙂

    J'aime

  15. Vu hier… oui je sais je suis à la bourre mais je ne vais jamais au ciné j’attends les sorties Blu-ray.
    Je fais partie des convaincus, 3 Oscars mérités (meilleur acteur, meilleur réalisateur et meilleure photographie).

    Aimé par 1 personne

    • Ah c’est dommage de ne jamais aller au cine…
      Oui je l’ai trouvé réussi moi aussi malgré quelques longueurs je trouve. Mais je comprends totalement que ça ne t’ait pas gêné. Beaucoup n’ont pas eu cette impression 😊 je suis content qu’il t’ait autant plu 😊

      J'aime

13 Trackbacks / Pingbacks

  1. Box-office France du 24/02/16 : « Zootopie » et « Deadpool » cartonnent ! – Cest Contagieux!
  2. Box-Office US du 28/02/16 : Même les Dieux de l’Egypte ne peuvent battre « Deadpool » ! – Cest Contagieux!
  3. Box-Office France du 02/03/16 : « The Revenant » revient et il est très content ! – Cest Contagieux!
  4. Box-Office US du 06/03/16 : avec « Zootopie », Disney reprend du poil de la bête ! – Cest Contagieux!
  5. Box-Office France du 08/03/16 : « Zootopie » visité par 3 millions de spectateurs ! – Cest Contagieux!
  6. Box-office US du 13/03/16 : « 10 Cloverfield Lane » fait flipper le box-office ! – Cest Contagieux!
  7. Box-Office France du 15/03/16 : « Divergente 3 » va au-delà du mur et prend la 1ère place du box-office ! – Cest Contagieux!
  8. Box-Office US du 20/03/2016 : « Zootopie »met en cage « Divergente 3 » ! – Cest Contagieux!
  9. Box-office France du 22/03/16 : « Divergente 3 » toujours en tête mais « Zootopie » regagne des spectateurs ! – Cest Contagieux!
  10. Box-Office US du 27/03/16 : « Batman V Superman » explose les chiffres ! – Cest Contagieux!
  11. Box-Office France du 30/03/16 : « Batman V Superman » les 2 têtes couronnées de la semaine ! – Cest Contagieux!
  12. Box-Office US du 03/04/16 : « Batman V Superman » prennent un gadin ! – Cest Contagieux!
  13. « Dans les Forêts de Sibérie » de Safy Nebbou – La chronique qui dit phoque ! – Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Des chroniques en direct de la banquise

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, ateliers d'écriture, quelques écrits .

EmOtionS - Blog littéraire et musical

Chroniques et avis, interviews, salons, classements... Romans noirs, thrillers, polars, SF...

notes bleues pour nuits noires

Blog littéraire et bien plus avec affinités, cinéma, théâtre et autres sorties culturelles

%d blogueurs aiment cette page :