News on fire

« Déchirés » de Peter Stenson – La chronique very bad trip !

dechires

Déchirés – Peter Stenson

Passe passe le oinj, passe passe le oinj, y a du mort-vivant sur la corde à linge…

Imaginez un monde où, après une épidémie venue d’on ne sait où, seuls les drogués auraient survécu ; le reste de la population ayant péri. Car oui, ici la drogue ça conserve !

Un « Trainspotting » zombiesque, un « Shaun of the Dead » sous meth’, un « La Route » amphétaminé, c’est tout ça et bien plus « Déchirés ».

Mais c’est surtout un personnage principal très réussi. Peter Stenson a réalisé un superbe travail de caractérisation. Car on s’y attache à ce salopard de Chase Daniels, son « héros » junkie, sans foi ni vergogne, quand il s’agit de trahir ou voler ses camarades pour un instant de défonce supplémentaire. Fidèle dans son cœur mais incapable de résister à l’appel du shoot. Lâche et veule mais pourtant accompagné, il est affublé de Steno-John, son lunaire et obèse compagnon de défonce (« c’est le seul obèse camé qui reste obèse malgré la came ») et de la belle Kay dont la seule proéminence se situe au niveau nasal. Filiforme donc, ses seules courbes sont les nœuds qui s’enroulent dans son cerveau. Au grand dam de Chase qui ne sait plus à quel sein se vouer. Ce qui n’empêchera pas Peter Stenson de nous composer une magnifique histoire d’amour autour de ces deux âmes abimées.

Crépusculaire et nihiliste, « Déchirés » parvient néanmoins à éviter l’écueil du tout-sordide et nous propose quelques jolies plages lumineuses ou, à défaut, des situations gaguesques qui valent le détour. Ne serait-ce que dans la description des personnages secondaires que notre trio de tête va croiser au fil des pages.

C’est d’ailleurs tout le roman qui est sous acide, les morts-vivants ne grognent pas, ils gloussent, ils ricanent ! Ce qui crée une ambiance moins effrayante au premier abord mais finalement aussi inquiétante.

Malgré un récit lorgnant sur le fantastique et l’horreur, le bouquin est écrit comme un roman noir. La bonne idée ! Si on enlevait l’aspect horrifique, on se retrouverait baigné dans un pur jus de noirceur avec ses personnages paumés à qui la vie n’a pas fait de cadeaux. Le style est donc à l’avenant, sans temps morts, sans fioritures, sauf quand Chase exprime ses sensations On adorera ses envolées lyriques à chaque fois qu’il s’imagine vivant, débarrassé des zombies, et prêt à vivre une vie de rêve.

C’est irrévérencieux, ça ne fait pas de promesse mais l’alchimie fonctionne. Alternant les moments de défonce et les courses-poursuites, Peter Stenson dose merveilleusement son intrigue, avec tantôt des descriptions oniriques et décalées de la défonce et tantôt, le palpitant qui s’affole, le pied qui s’agite et les malheurs qui s’abattent. Un régal !

Super8 est vraiment un super coup ! Qu’on se le dise ! 4/5

 

david_picto_4

4ème DE COUV’

Accro à la méthamphétamine, Chase Daniels est un junkie minable sans cesse en quête d’un nouveau fix. Quand il se réveille un beau matin pour voir une fillette déchiqueter un Rottweiler, il ne s’inquiète pas plus que ça. Ouais, peut-être qu’il devrait. Car la fin des temps est là : les rues grouillent de zombies avides de chair humaine, et survivre est devenu un objectif à très court terme. Dans un monde livré au chaos et aux flammes, Chase Daniels, perdu dans ses rêves de rédemption et d’amour fou, se met en tête de retrouver son ex-petite amie et de la sauver. Comédie noire, thriller horrifique, à la fois cruel et atrocement comique, Déchirés n’est pas seulement un grand roman de zombies porté par une écriture survoltée : c’est aussi, à mi-chemin entre The Walking dead et Breaking Bad, Hubert Selby Jr. et Las Vegas Parano, l’histoire d’amour la plus extrême et déchirante que vous ayez jamais lue.

 

About Smadj (970 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

78 Comments on « Déchirés » de Peter Stenson – La chronique very bad trip !

  1. ah oui oui j’avais trouvé ce bouquin excellent, une vraie surprise pour moi ! Un petit coté « Breaking bad » aussi 😉
    Si après une telle chronique, tes clients du blog ne demandent pas leur dose, je ne comprends plus rien 😉

    Aimé par 3 people

    • Oui oui oui c’est même grâce à ta chronique que je l’avais mis dans ma liste spéciale Gruz 😃 elle etait alléchante et je te rejoins complètement 😊
      J’ai passé un excellent moment. Merci pour tes gentils mots 😃

      Aimé par 1 personne

  2. Alors là, je ne sais pas trop si je suis la cible….à méditer

    Aimé par 1 personne

  3. Très envie de le tenter maintenant! En plus j’ai vu la sortie poche….;) Un de ses 4′ surement…..;)

    Aimé par 2 people

  4. Non non non Yvan je ne demanderai pas ma dose cette fois, je laisse Anne-Ju faire le trip, m’en vais voir ailleurs si j’y suis moi 😉 Bisous les loulous.

    Aimé par 1 personne

  5. J’adore la référence à nos amis Kool et Joey, ça ne nous rajeunit pas tout ça, les jeunes ne doivent pas trop comprendre la référence, mais qu’est ce que c’est bon ça…Merci.

    Aimé par 1 personne

  6. « Passe passe le oinj » Heu, c’est moi qui ai un bug dans les lettres ou c’est un code ou un mot dont je ne connais pas la signification ? Ou alors, c’est toi qui a pris une trop forte dose ??

    ♫ Dééééchirrréééés, on était tout les deux déééchirrééés ♪ à voire nos chemins se rencontrer ♪

    Hé, je l’ai faite aux autres, y’a pas de raison que je ne le fasse pas ici ! Bon, je dois le lire, je dois le lire, je dois le lire !

    Aimé par 1 personne

  7. Super ta chronique! J’ avais beaucoup aimé aussi 😘 Je l’ avais lu suite à la chro d’Yvan.

    Aimé par 1 personne

  8. J’en ai un excellent souvenir . Je kiffe les zombies et Walking dead a repris ce mois ci! Yessss

    Aimé par 1 personne

  9. Là les contaminés vont adorés.
    C’est un pur moment de détente ( de défonce) ce bouquin.
    Adoré aussi.
    Et ta chronique, elle déchire aussi 🙂

    Aimé par 1 personne

  10. Il donne envie. J’adore la couverture… Une belle journée…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photo Noir & Blanc (récent)

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Le webzine en direct de la banquise

%d blogueurs aiment cette page :