News on fire

« Les vrais durs meurent aussi » de Maurice Gouiran – La chronique qui ne fera pas de vieux os !

les_vrais_durs_meurent_aussi

Les vrais durs meurent aussi – Maurice Gouiran

 

Le mistral souffle sur la Canebière, les olives se dégustent avec délectation, les boissons ont un goût anisé, les hommes qui ont soif parlent avé l’accent du Midi et les anciens légionnaires se font buter.

Nous allons donc suivre les investigations de Clovis – personnage récurrent de l’auteur – ancien journaliste, nouveau curieux, pour tenter de démêler les fils d’une intrigue qui, comme vous l’avez compris, dessoude salement du vieux légionnaire. Engagez-vous, rengagez-vous qui disaient. Ce n’est pas la meilleure façon de traiter le problème du financement des retraites, tout de même.

Maurice Gourian fait s’abattre la tempête sur la politique post-coloniale de la France en appuyant là où ça fait mal, les deux défaites de l’empire colonialiste français : l’Indochine et l’Algérie et sa gestion désastreuse des rapatriés.

Mélangeant la réalité à la fiction, on y apprend (moi, ne le savais pas) comment furent parqués, dans la ville de Sainte-Livrade, les exilés d’Indochine, notamment les réfugiés politiques aux yeux bridés. Les Harkis ne sont donc pas les seuls à avoir été bafoués par notre belle République. Ingrate et à la mémoire sélective.

L’avantage avec les lectures polardesques est que l’on apprend et se cultive toujours beaucoup et celui-là ne déroge pas à la règle. (plus d’infos sur le sujet en cliquant sur ce lien).

Gouiran nous régale aussi d’une belle histoire d’amour contrariée, un torrent d’amour dévastateur entre le héros et sa donzelle sexy, une belle au parfum de rose mais aux épines acérées. Ouch !

Maurice nous croque une bien belle  galerie de personnages. Incarnés avec de la gouaille et tonitruants. Du genre a résonner longtemps dans la caboche.

« Les vrais durs meurent aussi », en plus d’un titre savoureux nous régale du « patois » marseillais (frappez-moi ou corrigez-moi, ami(e)s de La Provence, je ne connais pas son nom) des plus iconoclastes et à la langue bien pendue !

Donc, meurtres d’anciens légionnaires, relents de vengeance colonialiste et comme si ça ne suffisait pas, Maurice Gouiran nous ajoute une chasse au trésor palpitante d’un vieux magot nazi enfoui dans un lac. Belote, rebelote et dix de der ! Mais où s’arrêtera donc l’imagination de Maurice ?

Un Jigal ? Quel régal !

david_picto_3

4ème DE COUV’

Qu’un légionnaire assassiné nous entraîne dans les méandres de la guerre d’Algérie… passe encore ! mais quand deux, trois puis quatre de ces mercenaires à la retraite sont retrouvés égorgés, difficile d’imaginer que d’autres guerres plus anciennes, l’Indochine ou la 2e guerre mondiale, puissent en être la cause ! Et pourtant… Des faubourg d’Alger au trésor des nazis, du delta du Méking aux lacs autrichiens, de New York au camp des oubliés, Clovis, égal à lui même, va parcourir le monde et relire l’Histoire afin de démêler ce sac de nœuds aux racines obscures ! Mais quel est donc le lien entre les piliers du Beau Bar, ces virils baroudeurs et la Madone de Botticelli ?

About Smadj (954 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

15 Comments on « Les vrais durs meurent aussi » de Maurice Gouiran – La chronique qui ne fera pas de vieux os !

  1. Très bon auteur que ce Maurice Gouiran. Je ne connais pas ce titre, mais j’ai apprécié « Franco est mort jeudi » et ‘l’hiver des enfants volés »…
    Des romans toujours en prise avec l’histoire, passée ou présente.

    Aimé par 2 people

  2. A reblogué ceci sur Gunnar Sewellet a ajouté:
    critique littéraire par David Smadja

    Aimé par 1 personne

  3. Faudra que j’me le fasse, cet auteur ! Mais on ne trouve pas des Jigal en Belgique, ils passent pas la frontière, ça coute trop cher en transport, un truc dans le genre…

    Aimé par 1 personne

  4. Pas assez enthousiaste tu es jeune padawan. Ce livre je ne lirai pas car des choix je dois faire. 😉

    Aimé par 1 personne

1 Trackback / Pingback

  1. “Les vrais durs meurent aussi” de Maurice Gouiran – La chronique qui ne fera pas de vieux os ! | musnadjia423wordpress

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Des chroniques en direct de la banquise

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, mes romans.

EmOtionS - Blog littéraire et musical

Chroniques et avis, interviews, salons, classements... Romans noirs, thrillers, polars, SF...

%d blogueurs aiment cette page :