News on fire

La French

la_french

La French

Bande-Annonce : http://youtu.be/AELNPQcR6lE

david_picto_OR

Excellente nouvelle : On peut faire un polar en France qui ne singe pas les américains, d’une qualité exceptionnelle et d’une justesse exemplaire ! Une petite merveille de film français donc !

Une réalisation magistrale pour commencer.
Ce qui frappe, c’est que Cedric Jimenez, le réalisateur, focalise sa caméra sur le visage des acteurs à base de gros plans. Ces plans serrés peignent des émotions. Des rires, des pleurs, la joie, la tristesse, le vague à l’âme, la déception, l’abandon…
Une palette émotionnelle qui permet au spectateur de plonger dans le psyché des personnages et d’y lire jusqu’au tréfonds de leurs âmes.
Dès les prémices, on est happé par la caméra et on se glisse avec délice, sans artifices dans l’antre du vice. Par Toutatis !

Que l’issue soit connue ne nuit en rien au film tant l’histoire du juge Pierre Michel racontée par Cedric Jimenez est intense.

Et un détail pour vous mais qui veut dire beaucoup : les personnages marseillais parlent avec l’accent marseillais. C’est très rare dans les films français, de nos jours, si vous faites attention. Et la reconstitution du Marseille des années 70 est une vraie réussite. Ça renforce évidemment la crédibilité, l’immersion et l’atmosphère du film.
Une atmosphère qui vous enveloppe pendant plus de deux heures et vous laisse exsangue à la fin. Les images vous trottant dans la tête longtemps après la projection.

Dujardin et Lellouche, en frères ennemis dont la gémellité sidère, nous délivrent une performance magistrale. Le réalisateur appuie sur leur ressemblance physique pour accentuer cette gémellité. Sidérant.
Et leurs rares scènes communes, mélange de coolitude et d’ambiance lourde à couper au couteau, font penser à « Heat ». Oui j’ose la comparaison avec Pacino et de Niro car on n’en est vraiment pas si éloigné et que quand c’est aussi bien joué, il ne faut pas bouder son bonheur. Polémique ? Allez, le César et plus vite que ça !

Quand aux seconds rôles, ils sont truculents et rendent crédible l’univers, l’ancrant dans la réalité. Petite mention pour Benoît Magimel, excellent dans son rôle de malfrat vengeur. Il fait penser au Delon du « Samouraï » de Melville.

Ce film est comme la vraie vie. Il se permet d’être drôle, triste, dansant, émouvant, meurtrier.
Il dure plus de deux heures et on ne s’y ennuie jamais. Jimenez insuffle un petit supplément d’âme à son film qui tranche cruellement avec la majorité des films sortis cette année.

Une petite bombe !david_picto_5

About Smadj (985 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

1 Trackback / Pingback

  1. Résultat du concours « C’est Contagieux  qui fêtait les 6 mois du site ! | «Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photo Noir & Blanc (récent)

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Le webzine en direct de la banquise

%d blogueurs aiment cette page :