News on fire

« Tout le monde aime Bruce Willis » de Dominique Maisons – La chronique qui réhabilite enfin le marcel !

tout_le_monde_aime_bruce_willis_dominique_maisons

Tout le monde aime Bruce Willis – Dominique Maisons

Je ne sais pas si tout le monde aime Bruce Willis mais tout le monde devrait aimer Dominique Maisons ! 

En effet l’auteur n’a pas son pareil pour nous conter des histoires passionnantes se renouvelant sans cesse en bon auteur-caméléon qu’il est.

Caméléon car mais oui Léon, il change complètement d’univers avec son nouveau roman (NDLR : à chacun de ses romans en fait). Après nous avoir fait vivre une incroyable aventure dans le Paris du début du XXème siècle dans son précédent roman « Tout le monde se souvient du nom de l’assassin », c’est dans le clinquant Los Angeles de 2018 qu’il nous emmène nous promener. Du côté de Hollywood précisément. Construit en 3 parties, le roman est une cascade de petits kifs. Et c’est juste un pur délice de suivre les tribulations de Rose, jeune actrice au succès ascendant mais dont le subconscient lui cache bien des secrets, la rendant ingérable pour le plus grand plaisir du lecteur qui n’en demandait pas tant à l’auteur !

Moderne, baroque, féministe dans son propos, « Tout le monde aime Bruce Willis » est un roman inclassable. C’est trash comme du « Closer » mais écrit comme du Camus, c’est dire si c’est beau ! Maisons possède l’une des plumes les plus brillantes du siècle. Ses mots enjolivent l’esprit et subjuguent l’imaginaire créant instantanément un monde qui se matérialise et s’anime dans votre esprit au fur et à mesure que ces dits mots défilent devant vos yeux. C’est si bien écrit qu’on ressent chaque joie, chaque malaise, chaque atermoiement de l’héroïne.

Et puisqu’on parle des mots et des références, l’écriture et l’ambiance font penser à du Brett Easton Ellis moins la coke. Un Ellis où l’on comprendrait chaque mot et chaque chapitre, un joyeux mélange de « Glamorama » pour le name-dropping et le freakshow hollwoodien ; et de « Moins que Zéro » pour l’ambiance délétère de jeunes friqués en perdition.

Jouissif, jubilatoire, dans ce roman Maisons ne s’interdit rien. L’auteur s’éclate, l’auteur se lâche et le lecteur est en roue libre ne sachant à quel saint se vouer. On se laisse délicieusement guider, à l’aveugle, le foulard sur les yeux. Et un bouquin qui met Bruce Willis dans son titre – l’homme pour qui le mot coolitude a été inventé – n’a qu’une seule vocation : vous donner du bon temps.

D’ailleurs, vous ne bouderez pas votre plaisir en découvrant au fil de votre lecture d’étonnants voire très drôles « Easter Eggs », que je ne dévoilerai pas ici pour ne pas vous gâcher la surprise sinon vous dire que le roman contient la meilleure vanne du monde sur Johnny Depp (!).

Jésus a dit à Pierre, un de ses 12 apôtres, « tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon église » ; nous on a envie de dire « tu es Maisons, et sur cette maison je bâtirai mon plaisir. »

4

4/5

4ème DE COUV’

Tout pour être heureuse… vraiment ? Dans les coulisses poisseuses du rêve américain, il ne fait pas bon être une actrice prometteuse. Rose Century a vingt ans et pèse déjà des millions de dollars au box-office. Beaucoup tueraient pour prendre sa place. Au-delà de ces apparences, la vie de Rose n’a pourtant rien d’enviable. Un agent qui la manipule comme une enfant ; des réalisateurs qui se comportent en prédateurs sexuels ; des amis d’enfance qui sombrent dans la drogue ; une mère qui lui fait porter ses ambitions manquées ; un père milliardaire qui la méprise. Et une soeur, morte dans des circonstances troubles. Rose n’en peut plus, elle veut fuir ce cauchemar doré. Mais Los Angeles ne peut pas la laisser disparaître. On a besoin d’elle pour servir la machine à rêve, et les ambitions électorales de son père. Alors, si Rose pose problème… Il va falloir trouver très vite la solution. 

About Smadj (1075 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

8 Comments on « Tout le monde aime Bruce Willis » de Dominique Maisons – La chronique qui réhabilite enfin le marcel !

  1. sylviane renaud // 23 avril 2018 à 7 h 32 min // Réponse

    J adore

    Aimé par 1 personne

  2. il fait partie de mes prochaines lectures ! D’abord parce que j’aime Bruce Willis ,  » Piege de cristal » reste pour moi un must, et parce qu’ensuite j’aime aussi Dominique Maison. Alors ca serait ballot de passer à côté pas vrai ! 😉

    Aimé par 2 personnes

  3. Mais que de muscle sur la photo et que d’humour dans la chronique. Entre les deux, mon coeur balance ! 😆

    Bon, sérieusement, maintenant ! Tu dis « l’écriture et l’ambiance font penser à du Brett Easton Ellis moins la coke », or je déteste Brett Easton Ellis !!! 😀

    Aimé par 1 personne

1 Trackback / Pingback

  1. Saint-Maur en Poche 2018 – Compte-rendu du samedi 23/06/18 : Le plus beau marché du monde ! (Partie 1/2) – Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photos Noir & Blanc

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, essais, poésie, polar, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Blog littéraire - Chroniques de thrillers et polars

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

Petit Pingouin Vert

Ici je vous raconte ma vie et parfois je parle bouquins aussi ( parfois)

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

%d blogueurs aiment cette page :