News on fire

« Spectre » de Sam Mendes – la chronique qui claque des dents !

spectre

Spectre – Sam Mendes

https://youtu.be/WPoAVug-VTg

Y a pas à dire, James sait soigner ses apparitions, le générique est à couper le souffle, tourbillonnant, majestueux. Un travail d’artisan amoureux de son métier. Une créativité arrachée du poitrail de l’imagination. Éclairée, puissante, sertie de mille merveilles éblouissantes. Une idée à la seconde. Quelques minutes volées au bonheur qui passait dans la salle à cet instant-là. J’y ai laissé mes yeux qui errent encore entre les fauteuils.

Ainsi posé, « Spectre » laissait supposer du lourd, du très lourd.

Confirmé par la scène d’ouverture, un modèle du genre alternant plan séquence et cut ultra vifs. Cascades apocalyptiques, castagnes homériques, décors grandioses (ah Mexico !) et costumes flamboyants. James Bond avec l’œil qui frise, le spectateur accroché à son fauteuil comme une moule à son divin rocher.

Une sublime entrée en matière donc. James est de retour et ça va pas rigoler ! Non, ça va spectrifier les rétines même ! Hé hé !

Ah non…

En fait, une fois passé le premier quart d’heure survolté, Sam Mendes choisit la torpeur pour torpiller son film. Il ne s’y passe rien, absolument rien. Deux heures quinze de néant, de vide abyssal.

Un coup du « Spectre », ça ne peut pas être autre chose. Oui, c’est ça : Quelqu’un a dû effrayer le scénariste, menacer de lui casser les doigts…

Ponctué d’incohérences, de longueurs, de bâillements du spectateur. Décousu, manquant cruellement d’hormones et de phéromones, ce Bond sent la naphtaline. Allez, une p’tite verveine et au dodo.

La déconstruction du mythe de l’agent secret est intéressante si il y a de la matière, de l’intelligence et de l’ingéniosité pour proposer un autre regard. Ici, il n’y a que platitudes, si peu d’enjeux.

Partant d’une idée pourtant diablement excitante et ambitieuse, – le syndicat du crime « Spectres » régnant politiquement, économiquement et socialement sur le monde – le sujet est à peine effleurée alors qu’il y avait matière à exciter le chaland, faire saliver le fan et envoyer ce Bond au sommet de la franchise.

Somptueusement filmé en revanche, il faut bien reconnaître ça à Mendes.

Même si on voit bien que les montres sont de la marque Oméga (très jolies par ailleurs), on voit difficilement où Sam Mendes veut nous embarquer faisant le non-choix de nous faire dresser les poils des avant-bras et préférant la pose qui mène à la ménopause.

Et pourtant, Daniel Craig, depuis « Casino Royale », incarne à la perfection un Bond froid, déshumanisé, jusqu’au-boutiste. Il est impeccable en espion désabusé mais prêt à tout pour clore sa mission. Dommage que Mendes en fasse un pantin désarticulé dans cet opus poussif.

Même les James Bond Girls sont à mille lieux des canons du genre. Et je ne parle pas du physique, là. Pourquoi engager la sublime Monica Bellucci pour nous en donner une version aussi fade, clichesque et désincarnée ? Alors qu’elle est capable d’une sensualité et d’une animalité qui éclabousse l’écran quand elle est bien dirigée. Quiconque se souvient de sa présence dans « Le Pacte des Loups » de Christophe Gans sait combien elle peut proposer plus à l’écran.

Il en va de même pour Léa Seydoux, l’actrice principale, qui a si peu de présence, de charisme et de verve. Rien à voir avec le joyau brut de noirceur et de fragilité composé par Eva Green dans « Casino Royale » à une autre époque.

Sam Mendes ne semble pas s’intéresser à la direction de ses acteurs.

Christoph Waltz a beau cabotiner à l’excès pour donner un peu d’épices à ce plat sans saveur, son personnage paraît bien trop étriqué dans ce film sans étincelles.

Pour en revenir à « l’histoire », on déplorera une fin trop vite expédiée alors que le film est si long (?!), des méchants trop vite éliminés, sans que l’on ait eu le temps de s’imprégner ou de s’effrayer de leurs actions, de trembler de leurs vilenies.

Bref, vous l’avez compris, ce Bond est une déception qui laisse un goût d’amertume et d’inachevé en bouche. Ce n’est pas le film définitif et crépusculaire annoncé. D’ailleurs, ce n’est pas un grand Spectre. Juste un petit ectoplasme.

david_picto_2

About Smadj (934 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

15 Comments on « Spectre » de Sam Mendes – la chronique qui claque des dents !

  1. Oh ben merde alors !
    Bon, ben je vais suivre tes conseils et j’irai pas le voir au ciména.
    Avec l’argent ainsi économisé je vais m’acheter un bon bouquin. 😉
    Et puis j’attendrai que la bibliothèque achète le DVD pour le matter, lol 😉
    Voilà le programme !!!

    Aimé par 2 people

  2. Geneviève, i l faut y aller !!!!
    Je rejoins David sur certains points. Le début à Mexico est juste exceptionnel. La bande son colle nickel et ça j’avoue que j’avais un peur justement (vu le succès de Skyfall). Ensuite, l’histoire…Le Spectre existe depuis le début dans le tout premier livre de Fleming, Casino Royal. C’est d’ailleurs le fil conducteur de tous les livres. Après les adaptations au cinéma ont été tellement faites au bon vouloir des réalisateurs. Si ils avaient suivi la logique des écrits, les choses auraient été un peu plus claires. Mais bon ! Alors, je peux comprendre que le rythme après descend un peu..la chute après Mexico. Et ça peut être décevant. Ceci étant, on retrouve l’esprit Bond, l’esprit des premières adaptions ciné mais aussi dans les livres.
    Alors un moment donné, j’ai quand même une incompréhension quand ils sont dans le désert. Mais bon passons.
    Concernant les James Bond, elles sont fades et elles sont à leurs places. D’ailleurs, je refais un parallèle avec les livres mais à part Vesper, elles ont toute cette place ! Alors si on parle de l’interprétation transparente de Léa Seydoux..euh non on n’en parle pas.
    Ce qui me dérange le plus, c’est que ce volet nous donne l’image d’un James avec un coeur !!!! Mais il n’a plus de coeur depuis Casino Royal ! C’est un permis de tuer et non un permis d’aimer !!! Non mais sérieusement faut pas pousser le bouchon trop loin !! Il tue un point c’est tout !
    Pour conclure, j’aime l’esprit James Bond, donc je ne regrette pas d’être allée le voir et je pense que j’irai le revoir pour me donner une nouvelle idée..tu sais après l’euphorie de la sortie.

    Aimé par 2 people

  3. Ton avis rejoint ce que j’ai pu lire sur le net …. à savoir une intro qui tue et le reste qui pue 🙂
    Moi qui ne suis pas fan de James Bond ,ça ne me touche pas ,puisque je n’avais pas prévu d’aller le voir.

    Aimé par 2 people

  4. Ah bah c’est malin: j’y vais ce soir après une journée de boulot qui s’annonce bien chargée. Je ne risque pas de m’endormir au moins ?? 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Merde, un Bond en arrière alors ?? 😀

    Aimé par 1 personne

  6. Tout d’abord, je souhaite te prévenir que j’ai lu ta critique avant d’aller le voir. Ma curiosité a d’ailleurs été plus aiguisée qu’autre chose car je comptais aller le voir quoi qu’il arrive.
    Bref, en tant que grand amateur de la saga, j’ai quant à moi apprécié ce Bond, même si je suis d’accord il n’égale pas Casino Royale.Il a toutefois le mérite de surpasser le très surcoté Skyfall. j’explique pourquoi :
    1/ Spectre renoue avec la légèreté et l’ironie des premiers opus. J’ai retrouvé du Sean Connery dans l’élégance désinvolte et surannée de Daniel Craig. Facette complètement et cruellement absente dans Skyfall. Par exemple, la scène d’ouverture où il tombe directement d’un immeuble qui s’effondre dans un canapé le prouve allègrement.
    2/ LA scène d’ouverture digne de celle de Casino Royale et l’ensemble de la réalisation de Sam Mendes que j’avais trouvé bizarrement très académique dans Skyfall. On retrouve enfin le talent dont il a fait preuve dans American Beauty et Les Noces rebelles.
    3/ L’homogénéité et la maîtrise dans son ensemble du film. C’est carré même si je reconnais de légers temps morts entre la scène d’ouverture et l’apparition de Lea Seydoux que j’ai trouvé personnellement plutôt à l’aise et juste
    4/ J’ai retrouvé sur grand écran dans le rôle de C l’un de mes « méchants » préférés, à savoir le fameux Moriarty de la série Sherlock Holmes que je te conseille d’ailleurs fortement
    5/ Au final un Bond de nouveau divertissant, prenant, à l’opposé toujours d’un Jason Bourne, mais pas le meilleur on est d’accord. Casino Royale, Goldfinger et Au service secret de sa majesté faisant partie de Top 3 bondien
    Un 3.5 pour moi

    Aimé par 1 personne

    • Un grand merci pour ce retour très détaillé et joliment amené.
      J’ai reconnu Moriarty of course mais frustré que son personnage ne soit pas plus exploité.
      Oui tout ce que tu me cites est dans la magnifique et haletante scène d’ouverture. C’est après que ca se gâte selon moi 😉

      J'aime

15 Trackbacks / Pingbacks

  1. Box-Office France du 17/11/15 : « Spectre  fout la trouille à la concurrence ! | Cest Contagieux! «
  2. Box-Office US du 22/11/15 : « Hunger Games  abat « Spectre  d’une flèche ! | Cest Contagieux! «
  3. Box-Office France du 26/11/15 : « Hunger Games  porte les couleurs de la Victoire ! | Cest Contagieux! «
  4. Box-Office US du 29/11/15 : « Hunger Games  enflamme et « Creed  remet Stallone sur le podium ! | Cest Contagieux! «
  5. Box-Office France du 01/12/15 : « Hunger Games  se révolte et « Arlo  fait un petit voyage ! | Cest Contagieux! «
  6. Box-office US du 06/12/15 : Katniss indéboulonnable ! | Cest Contagieux!
  7. Box-office France du 08/12/15 : « Babysitting 2  prend le box-office dans ses bras ! | Cest Contagieux! «
  8. Box-office US du 13/12/15 : « Au Coeur de l’Océan  en plein naufrage… | Cest Contagieux! «
  9. Box-office France du 15/15/15 : « Babysitting 2 , 2 fois de suite numéro 1 ! | Cest Contagieux! «
  10. Box-office France du 15/12/15 : « Babysitting 2 , 2 fois de suite numéro 1 ! | Cest Contagieux! «
  11. Box-Office du 20/12/15 : « Star Wars  la star de tous les records ! Elle est bien réveillée la Force ! | Cest Contagieux! «
  12. Box-office du 27/12/15 : Star Wars dépasse le milliard de dollars en 12 jours ! Un nouveau record ! | Cest Contagieux!
  13. Box-office France du 30/12/15 : « Star Wars  reste dans les étoiles ! | Cest Contagieux! «
  14. Box-office US du 03/01/16 : et si je vous dis « Star Wars  ? | Cest Contagieux! «
  15. Box-office France du 06/01/16 : 8,5 M d’entrées pour Star Wars ! | Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Des chroniques en direct de la banquise

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, ateliers d'écriture, quelques écrits .

EmOtionS - Blog littéraire et musical

Chroniques et avis, interviews, salons, classements... Romans noirs, thrillers, polars, SF...

notes bleues pour nuits noires

Blog littéraire et bien plus avec affinités, cinéma, théâtre et autres sorties culturelles

%d blogueurs aiment cette page :