News on fire

« Claustrations » de Salvatore Minni – La chronique petite souris ! LC avec Mélie Wolf.

Ça faisait longtemps que ma chère Mélie du blog « The Love Book » et moi n’avions pas fait le pari d’un jeune auteur pour nos lectures communes. C’est elle qui m’a glissé ce roman entre les mains et je l’en remercie. C’est si bon d’échafauder des thèses avec elle au fur et à mesure de nos avancées. Je vous conseille de vous prêter vous aussi à l’exercice de la lecture commune. Quand on trouve son âme-sœur de lecture, l’expérience est si belle ! Moi je l’ai trouvée. Et vous ?

Le Pitch : Ils ne se connaissent pas et pourtant, ils portent le même tatouage sur le bras… Clara, disparue depuis plusieurs semaines, se réveille un matin étendue sur le sol d’une cellule obscure et infestée d’insectes ; Monsieur Concerto tente de découvrir les raisons qui l’ont conduit dans une chambre d’isolement, tandis que Charles se cloître de son plein gré. Chacun d’entre eux se retrouvera face à son destin. Mais, dans leur quête de la vérité, ils se rendront très vite compte que les apparences ne sont pas celles qu’ils croyaient…

claustrations_salvatore_minni

C’est un sacré jeu de dupes que nous sert Salvatore Minni pour son premier roman tant l’auteur n’a qu’une envie : vous voir vous perdre dans le labyrinthe de son imagination. Tel Persée il vous faudra vous munir du fil d’Ariane pour y déambuler sous peine de vous faire piétiner et déchiqueter par le Minotaure.

Je le précise d’emblée, ce roman est riche, très riche de personnages et de situations contextualisantes. On ne pourra pas reprocher à Minni son manque d’ambition. De plus, l’écriture est maîtrisée ce qui n’est pas toujours le cas sur un premier roman. L’auteur entrecroise ses histoires et ses personnages proposant des pistes fraîches et originales mais qu’il n’exploite malheureusement pas assez à mon goût. Malgré cette opulence de thématiques, l’auteur rétrécit son scope au fur et à mesure qu’il déroule son histoire et s’approche de la conclusion – qu’on ne voit pas venir mais qui n’est pas forcément celle attendue (pour le coup, c’est vraiment un avis qui n’engage que moi) – et c’est franchement dommage. D’autant que le roman n’évite pas certaines longueurs. L’auteur fait traîner son intrigue alors qu’on aurait tant aimé qu’il nous fasse gambader sur les plaines fertiles de son univers singulier.

Pourtant le garçon a de bonnes références bien absorbées, on pensera fortement à « L’âge de Cristal » (va googler si tu ne connais pas). « Claustrations » se meut entre roman d’anticipation, thriller psychologique et polar psychiatrique à la « Split ». Salvatore Minni se s’impose aucune limite et on s’en réjouira en tant que lecteurs gourmands. 

Même si on sent encore les défauts visibles d’un premier roman au niveau du rythme et de la construction, on sent un potentiel évident chez Salvatore. Et on voudra vite le vérifier sur un second roman.

Le commentaire de Mélie suite à a chronique de David : On est très raccord sur ce retour. Je pense aussi que Salvatore Minni nous offrira un second roman à la hauteur de ce talent que l’on entrevoit déjà dans celui-ci. Vivement notre prochaine LC mon âme-sœur de lecture ❤

smep_2018_minni_melie

Saint-Maur en Poche 2018 – Salvatore Minni – Mélie Wolff – Copyright KoMa

LA CHRONIQUE DE MELIE (que vous pouvez retrouver sur son blog en cliquant là !)
“Chacun est enfermé dans sa conscience comme dans sa peau.”
C’est l’écriture de Salvatore Minni que nous avons eu envie de découvrir avec mon précieux et talentueux ami David de C’est Contagieux ! Je remercie mon binôme préféré d’avoir partagé cette lecture avec moi. C’est toujours un plaisir de faire connaître de nouvelle(s) plume(s).

Un thriller psychologique doublé de plusieurs huis-clos, voilà une promesse littéraire séduisante. Pour un premier livre, l’auteur frappe fort en choisissant ce genre qui implique une maîtrise certaine. Surtout quand on en est adepte comme moi, on est plutôt exigeant. C’est d’ailleurs une compatriote de Salvatore Minni qui a mes faveurs, Barbara Abel est MA référence du genre. 

220 pages, on s’attend à lire cette histoire très rapidement et y être très vite embarqué. Il y a parfois quelques longueurs et étrangement on souhaiterait davantage de précisions, notamment sur les protagonistes. Difficile de s’y attacher et donc de s’impliquer. On reste donc spectateur. Ce détachement n’est pas plaisant pour moi qui pense – comme Laurent Scalese – que les personnages sont le sel de l’histoire.

On échafaude de nombreuses hypothèses, l’auteur nous donne de bons indices et nous mène là où il l’a souhaité. On termine en se disant qu’il tient quelque chose d’exceptionnel et qu’il a un talent indéniable… mais la sauce ne prend pas. La liaison n’est pas faite et on ne sait pas trop pourquoi cela ne matche pas. On est d’ailleurs bien triste de ne pas apprécier cette apothéose finale alors qu’on espérait tant ce crescendo qui allait nous mettre K.O.

O.K. les apparences sont trompeuses, l’auteur a su nous malmener pour notre plus grand plaisir et pour un premier roman, il s’en sort bien mais je dois juste être bien plus exigeante que je ne le pensais.

Le commentaire de David suite à la chronique de Mélie : Effectivement, nous nous sommes beaucoup creusés la tête, pour notre plus grand plaisir, à échafauder des tonnes de théories et d’hypothèses. C’est tout le sel de nos lectures communes. Merci à Salvatore Minni pour ce plaisir donné 😉 

About Smadj (1083 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

8 Comments on « Claustrations » de Salvatore Minni – La chronique petite souris ! LC avec Mélie Wolf.

  1. Sylviane Renaud Schultz // 31 octobre 2018 à 12 h 30 min // Réponse

    je Cautione j adoreeee

    Aimé par 1 personne

  2. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

    Aimé par 1 personne

  3. La petite souris, elle n’a pas déposé une pièce ?? 😆

    Je connaissais « piège de cristal », mais pas « L’âge de Cristal »… je me coucherai moins bête ce soir et en plus, je note dans un coin ce roman d’un compatriote car j’aime le torturer les méninges et niveau LC, j’ai deux âmes soeurs dont l’une est une fée !! 😀

    Aimé par 1 personne

    • Même pas la coquine 😜
      Oui ça a même été un film et une série TV dans les années 70.
      Ah je l’aime beaucoup cette petite fée 😉 Je lirai cette LC avec grand plaisir les filles 😃

      Aimé par 1 personne

      • Nos LC sont toujours du top du top ! Non, je ne nous lance pas des fleurs et oui, mes chevilles et mon cou sont normaux et sans gonflements… 😆

        J’ai googlisé ton titre et maintenant, je sais que je sais que ça existe, mais jamais vu.

        Vilaine petite souris, va 😉

        Aimé par 1 personne

  4. Il n’y en a pas de meilleures 😊

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photos Noir & Blanc

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, essais, poésie, polar, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Blog littéraire - Chroniques de thrillers et polars

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects"

Petit Pingouin Vert

Ici je vous raconte ma vie et parfois je parle bouquins aussi ( parfois)

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, mes romans.

%d blogueurs aiment cette page :