News on fire

« La nuit de l’Ogre » de Patrick Bauwen – La chronique qui vient en mangeant !

la_nuit_de_l_ogre_patrick_bauwen

La nuit de l’Ogre de Patrick Bauwen

Après son personnage maléfique dénommé Le Chien (voir le « Jour du Chien »), Patrick Bauwen enrichit son panthéon d’assassins avec l’Ogre. Figures mystiques, ces deux tueurs sans pitié vont hanter les pages de ce thriller complètement dingue nous rappelant parfois les serials de la grande époque de la littérature feuilletonesque française au malfrat haut en couleurs, celle des Belphégor, des Fantômas et des Judex.

Fascinants, ésotériques et mystérieux, Patrick Bauwen donne vie à des vilains charismatiques quasi-omnipotents qui font planer l’urgence et le danger tout au long du roman.

Que l’on ne s’y trompe pas, nous sommes résolument dans un polar moderne et 2.0. Cependant, imaginez la silhouette inquiétante de l’Ogre, l’homme au chapeau melon, à l’ample redingote et à la barbe fournie, se dressant devant vous, menaçante, prête à vous faire subir mille outrages. Efficace et effrayant.

Et cela ne fonctionnerait évidemment pas si la contrepartie héroïque était fadasse et lisse. Loin s’en faut, Bauwen réussit à créer avec son personnage d’urgentiste, l’indomptable Chris Kovak, un alter ego fictionnel indomptable et jusqu’au-boutiste.

Ce personnage est une des incontestables réussites du livre, lui dont les nombreuses fêlures et le comportement suicidaire tranchent cruellement avec sa profession de médecin. Mais il faut dire que Bauwen ne ménage ni ses confrères ni sa profession.

On le sait et on le vérifie quasiment à chaque roman, l’auteur met beaucoup de lui dans ses personnages principaux. Le personnage de Kovak n’échappe pas à cette règle puisqu’en plus de partager le même corps de métier, l’auteur affuble son personnage de certaines de ses caractéristiques physiques, notamment des tatouages aux emplacements similaires. Il faudra lire le roman pour en connaître les détails. Savoureux !

« La danse de la blouse blanche et de la cape noire » 

Charmant, charmeur et vénéneux, le traitement que t’inocule le docteur est un bon remède contre l’ennui, contre la mort et le temps qui passe. Vous trouvez que j’y vais un peu fort ? (NDLR : c’est pas ton genre, pourtant !) C’est justement le concept du livre : la mort. Sa représentation, la perception que nous en avons et la manière dont nous la gérons. Religieusement, psychologiquement et philosophiquement parlant.

C’est tout ce pan de la vie qu’explore Patrick Bauwen, nous renvoyant par un effet miroir déstabilisant une réflexion qui s’en va puiser dans nos peurs enfouies, aux tréfonds de nos âmes. Un peu à la manière d’un Dan Brown dans son roman « Inferno ».

Evidemment, le propos premier est de divertir et ça tombe bien car l’auteur, en féru de jeux de rôle qu’il est, est un gamemaster accompli. Un maître de la tromperie, du rythme et des faux-semblants. C’est donc une aventure trépidante que nous conte Bauwen, le Dr Love du Polar, un thriller épatant au tempo vrombissant. De fausses pistes en impasses, de rebondissements en retournements de situation, Bauwen glisse tous les ingrédients pour satisfaire notre appétit d’ogre dévorant de thrillers éblouissants.

Et si ce n’était qu’une question de rythme… mais non ! L’intrigue est rodée, la mécanique huilée, la phrase bien foutue, gaulée comme une bombasse à qui on roulerait des pelles jusqu’à plus soif. Et si elle est inextinguible pour vous, rassurez-vous : l’auteur planche déjà sur la suite des aventures de Chris Kovak !

4

4/5

 

4ème DE COUV’

La mort est un art.
Vous en êtes le spectateur.
Et vous pourriez être sa prochaine victime.

Des sous-sols de Paris aux recoins obscurs des facultés de médecine, Chris Kovac, médecin urgentiste, se lance à corps perdu dans une enquête qui ressemble à une nuit sans fin.
Après Le Jour du chien, Prix polar 2017, Patrick Bauwen signe un thriller aussi effroyable que maitrisé.

 

About Smadj (1085 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

14 Comments on « La nuit de l’Ogre » de Patrick Bauwen – La chronique qui vient en mangeant !

  1. Ah non c’est pas ton genre d’en faire des tonnes, tu es connu pour donner des avis plats et royalement chiants 😉
    Trêve de plaisanterie, merci mon ami de donner si envie de lire ce formidable thriller !

    Aimé par 2 personnes

  2. Je n’ai encore jamais lu l’auteur! Et je ne sais par lequel commencer 😉 Mais en tout cas tu donne envie 😉

    Aimé par 1 personne

    • Je te conseille de commencer soit par « L’œil de Caine » soit par « Les Fantômes d’Eden ». Tu peux retrouver les chroniques de tous ses romans sur le blog en tapant « Bauwen » sur mon moteur de recherche 😊

      Aimé par 2 personnes

      • Super! Merci 😉 Je sais au moins dans quel sens partir 🙂 Bises

        Aimé par 1 personne

      • Avec plaisir Julie 😊

        Aimé par 1 personne

      • Tu le sponsorise ?? 😆

        Pas encore lu ses livres * pas frapper* mais ils sont au programme, incessamment sous peu… tes chroniques sont toujours contagieuses et foutrement bien écrite ! Si, je te jure ! Ne rougis pas ♫

        « le traitement que t’inocule le docteur » = inoculer… un mot que j’aime bien parce qu’il peut vite basculer vers des jeux de mots graveleux ! 😆 Et comme disait un humoriste de chez moi, en parlant des chercheurs scientifique (pour les maladies) « si on leur inenculait le virus, ils ne trouveraient pas plus vite ? »

        J'aime

      • Pas encore lu un Bauwen ? Et pourtant tu devrais kiffer ma belette 😊
        Merci pour tes gentils mots 😉
        Inenculer ? J’adore !!!! Comme toujours tu me fais grave rire 😂😂😂
        Kiff U ❤️

        J'aime

  3. sylviane renaud // 28 mai 2018 à 16 h 43 min // Réponse

    tres belle chronique j adore

    Aimé par 1 personne

  4. sylviane renaud // 30 mai 2018 à 3 h 34 min // Réponse

    oui je pense aussi ;!!! je lis de vos bouquin pas tous evidement mais j adore la chose c est que je ne c est pas m éxprimer ) merci mon David

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

DIVINE NUANCE

Photos Noir & Blanc

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, essais, poésie, polar, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Blog littéraire - Chroniques de thrillers et polars

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects"

Petit Pingouin Vert

Ici je vous raconte ma vie et parfois je parle bouquins aussi ( parfois)

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, mes romans.

%d blogueurs aiment cette page :