News on fire

« N.W.A. – Straight Outta Compton » de F. Gary Gray – La chronique qui déverse son flow !

NWA_Straight_Outta_Compton-affiche

N.W.A. Straight Outta Compton – F. Gary Gray

NB : Et une battle de critiques, une ! Exceptionnellement, vous allez découvrir 3 avis sur ce merveilleux film qui n'en méritait pas moins. Deux amis du site "Les Adeptes du 7ème Art", Léo et Mat, se sont joint à moi pour vous donner envie de voir ce film qui constitue un des fondements de la culture Hip-Hop. Rassurez-vous, ce n'est pas qu'un film "musical", c'est avant tout une extraordinaire aventure humaine digne des plus grands films à suspense...

N.W.A trois simples lettres et c’est une claque magistrale que l’on prend à la vision de ce film. De la force d’un Skeud. A la vitesse du son.

N.W.A. est un doigt levé contre l’autorité, l’establishment, la police, l’accomplissement d’un rêve.
Le rêve américain dans toute sa splendeur. Partis de rien, arrivés haut, ces cinq garçons ont révolutionné l’histoire de la musique et établi une fois pour toutes le rap west-coast ; Dr Dre, Ice Cube, Eazy-E, DJ Yella et MC Ren, the magnificent five !

Raconté par les vainqueurs (Dr Dre, Ice Cube et les héritiers d’Eazy-E sont les producteurs de ce métrage), le film fait la part belle au trio laissant de côté DJ Yella et MC Ren qui font au plus de la figuration. Je vous laisse lire l’excellent article paru dans Première.fr pour avoir une idée plus pointue des différents protagonistes et leur implication dans l’histoire du groupe.

De 1985 à 1995, le film montre la naissance du groupe jusqu’à son explosion en n’oubliant pas de resituer le contexte politique et social et c’est clé pour bien comprendre les enjeux du film et des personnages. Ce film est d’ailleurs d’une actualité ardente quand on voit que vingt ans plus tard, rien n’a vraiment changé aux Etats-Unis. Toujours des flics blancs qui brutalisent des blacks, toujours des relaxes, toujours des émeutes. Ca a brûlé en 1992 et ça brûle encore, de nos jours, à Ferguson et à Baltimore. Les tensions raciales s’apaisent parfois mais ne s’éteignent jamais tant le feu et la colère couvent encore.

N.W.A. pour Niggaz wit Attitudes, rien que le nom du groupe était un choix politique, assumé ou non, conscient ou non. Mais leurs lyrics allaient ouvrir une voie toute tracée aux revendications de justice sociale. Avec violence, avec hargne. Du jamais vu à l’époque.

Et l’on enchaîne scène prodigieuse sur scène prodigieuse. Concerts légendaires, incandescents à l’odeur de souffre et de rébellions, battles et clashs fabuleux (et artistiques) entre les membres du groupes. Les points d’orgue du film.

L’on trouvera ici tous les ingrédients d’un film à suspense : l’amitié, la violence, les joies, la haine, des flics retors, le FBI, la drogue, des bimbos dévêtues, les party orgiaques, les trahisons, les meurtrissures de la vie qui ne les épargnera pas. On rit, on pleure, on s’agite. De l’émotion coule dans nos veines de spectateurs, une perfusion de sensations, un shot d’adrénaline.

La bande-son est forcément énorme, les flows coulent à flots, les rimes s’arriment, les beats t’habitent et c’est ton corps qui va se mettre en branle sur ton fauteuil de cinéma.
Tu vas sentir ta tête se balancer d’avant et arrière, de gauche à droite, tes pieds tapoter le sol et puis Move your ass de ton fauteuil !

david_picto_4.5

nwa

Biopic NWA

L’avis de Léo :

Par où commencer ? J’avais énormément envie d’aller voir ce film, j’en attendais beaucoup et comment dire, je n’ai pas été déçu , loin de là .

Le film commence sur des scènes de présentation de chaque membre du futur groupe. Ces scènes sont très variées (quiproquo entre Eazy-E et dealer, Dr Dre viré de sa maison … ) . L’ambiance du film se pose dès le début et cela nous tient en haleine pendant plus de 2 h. Assister à la formation du groupe et à la création de morceaux devenus mythiques est un vrai régal, nous avons l’impression d’être en cabine avec eux et nous pouvons juste être impressionnés devant les maîtres en la matière. Certains personnages du groupe sont, je trouve, juste des figurants car nous les voyons mais l’histoire ne s’attarde pas dessus ( Dj Yella , MC Ren ) à croire que le groupe n’était composé que de Eazy E, Ice Cube et Dr Dre. Des passages de l’histoire de ce grand groupe qu’est NWA ont été supprimés comme le clash entre Dr Dre et Eazy E, mais réussir à mettre tout cela en 2h27 est très dur. Je vous laisserai découvrir la fin par vous-même mais ce que je peux vous dire c’est qu’elle est très forte en émotion.

Au fil du film nous avons le droit à des caméos qui font grand plaisir à voir. Je citerais donc 2Pac, Snoop Dog et certainement Warren G même si celui-ci n’est pas présenté comme tel.

Parlons des morceaux de rap. Ssi comme moi vous aimez le rap mais vous ne comprenez pas les paroles, tout a été fait pour nous. Les sous titres sont là, les lire nous permettent encore mieux de nous intégrer dans le film. Tout le long nous sommes emportés par les morceaux, du commencement avec Boyz N Tha Hood jusqu’à No Vaseline en passant par Fuck Tha Police, les bons sons ne manquent pas.

En bref : NWA Straight Outa Compton est plus qu’un biopic, nous sommes à fond du début à la fin. Les acteurs ont un jeu exceptionnel jusqu’à nous faire oublier qu’ils ne sont pas les vrais membres du groupe (le fils de Ice Cube joue son propre père). L’histoire est maîtrisée et respectée, les sous titres intégrés font plus que plaisir. Ce film est un chef d’œuvre. Je vous le conseille vivement !

Ma note : 19/20

nwa

NWA Straight Outta Compton

L’avis de Mat :

N.W.A voilà un groupe qui a fait parler, il y a quelques années, et voir un film sur eux n’est pas une surprise en soi tant il y a des choses à dire sur ce groupe légendaire.

Straight Outta Compton qui est aussi le titre d’un de leurs albums est-il bon ?

Vu que le film démarre par de l’action, je vais démarrer cette critique en parlant justement de l’action. Au vu des bandes annonces je m’attendais à un film avec plein d’action et qui allait tirer a tout va. Mais non, l’action est bien présente mais de manière réaliste. Ce film joue sur les relations des personnages

L’autre point fort du film, sa bande son. C’était à prévoir que la bande-son allait être très travaillé. Que ce soit des morceaux de l’époque (Mention spécial pour Tears for Fears qui sort de nulle part mais qui fait sens à ce qui se passe a l’écran) ou encore des morceaux tout droit sorti du dernier album de Dr.Dre : Compton. C’est simple ce film a un petit côté blind-test, on est là à deviner ce que nos oreilles entendent comme chanson. On voit certains morceaux se créer en studio devant nos yeux. Mais la musique n’est généralement pas là pour rien et elle fait vraiment partie de l’histoire. Une partie de l’histoire sera d’ailleurs sur un morceau du groupe : Fuck Tha Police

Un autre point fort, ses personnages. Les acteurs font du bon boulot (en particulier Jason Mitchell qui interprète le disparu Eazy-E). Et surtout voir certains caméos de rappeur fait extrêmement plaisir. Là aussi on prend un malin plaisir à deviner qui est qui. Et puis une apparition de Tupac (apparition joliment amenée d’ailleurs) c’est le genre de chose qui te fait sourire.

Du coté des point faible, on pourrait parler d’un film qui ne se concentre que sur Ice Cube, Dr.Dre et et Eazy-E. DJ Yella et MC Ren ne sont pas assez exploités et Arabian Prince ne fait qu’une apparition. C’est surement une décision commerciale mais voilà N.W.A n’est pas constitué que de ce trio.

Le film a aussi mis de côté certains évènements tout d’abord le fait que Dr.Dre et Yella étaient dans le groupe Word Class Wreckin’ Cru qui n’est pas très exploité.

Mais aussi le clash entre Dr.Dre et Eazy-E ou encore la relation de Dr.Dre avec Warren G.

En conclusion, Straight Outta Compton est l’un des meilleurs biopic de ces dernières années. Une bonne histoire, avec de bons acteurs, doublée d’une réalisation bien sympa de la part de F Gary Gray. Un film qui risque de lancer une mode de biopic porté sur le monde du hip hop.

About Smadj (943 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

8 Comments on « N.W.A. – Straight Outta Compton » de F. Gary Gray – La chronique qui déverse son flow !

  1. Top la critique à 3! Vous m’avez donné une furieuse envie de move my ass vers le cinéma le plus proche et visionner ce NWA

    Aimé par 1 personne

  2. Et bien voila 3 très excellentes critiques ! Bravo ! Ce film me tentait déjà avant , maintenant je brûle d’impatience de le voir.

    Aimé par 1 personne

  3. Excellent film !
    Et super l’idée de cette critique à 3 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Hooo je vois triple !!
    Super idée que voilà!

    Aimé par 1 personne

5 Trackbacks / Pingbacks

  1. Box-Office France du 29/09/15 : « Everest  s’envoie en l’air avec « Marguerite  ! | Cest Contagieux! «
  2. Box-Office US du 04/10/15 : « Seul sur Mars  mais des millions de spectateurs dans les salles ! | Cest Contagieux! «
  3. Box-Office France du 06/10/15 : « Everest  chevauche « Marguerite  pour la deuxième semaine consécutive. Ça va jaser ! | Cest Contagieux! «
  4. Box-office US du 11/10/15 : Peter prend un gros « Pan  sur la tête ! | Cest Contagieux! «
  5. Nous sommes 1000 ! Ah mais c’est fou ! – Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Des chroniques en direct de la banquise

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, mes romans.

EmOtionS - Blog littéraire et musical

Chroniques et avis, interviews, salons, classements... Romans noirs, thrillers, polars, SF...

notes bleues pour nuits noires

Blog littéraire et bien plus avec affinités, cinéma, théâtre et autres sorties culturelles

%d blogueurs aiment cette page :