News on fire

« American Sniper » de Clint Eastwood

american_sniper

American Sniper – Clint Eastwood

Magistral. Une belle leçon de cinéma délivrée par un papy Eastwood au sommet de sa forme et de son art. 

À aucun instant on ne pourrait supposer que le réalisateur de ce film a 85 piges. Ouch, prions tous pour être aussi alerte à son âge. Car techniquement, Clint nous livre un de ses films les plus aboutis. D’une maîtrise sans égale. Un cinéma moderne et inspiré. Difficile de déscotcher de son fauteuil tant le maître vous y cloue avec une masse contondante.

Encore un film de guerre diront certains. Encore un film patriotique américain diront d’autres. Encore un film avec de gentils GI et de méchants irakiens diront finalement les blasés. Tout cela est juste mais c’est surtout ce que le réalisateur a à raconter ou la façon dont il nous le raconte qui fait la différence.
Les anti-américanistes primaires ne l’aimeront pas de toutes façons. Et le but n’est pas de les convaincre car dans ce film on trouvera mille raisons de le conspuer. Et ils auront raison.
A ceux-là, pour les conforter, je conseillerais la lecture de « Blue Gene » de Joey Goebel, disponible à pas cher en poche dans la collection 10/18, qui règle définitivement son compte aux images d’Epinal sur les « patriotes américains » et appuie là où ça fait mal. Du petit lait.

blue_gene

Blue Gene – Joey Goebel

Cette chronique s’adressera donc plutôt à ceux qui verront un film pour ses qualités intrinsèques et non pour les éventuels messages réacs développés. Un pas plus loin donc.

Premier constat :
Bradley Cooper, qui interprète Chris Kyle, le Sniper vétéran, est éblouissant dans ce film. Il donne une consistance et une épaisseur au rôle que peu d’acteurs sont capables de délivrer. Il joue à la perfection la métamorphose psychologique de son personnage qui va osciller entre bons sentiments, vengeance et pétages de plomb. Il va s’approcher de la lisière de la folie au fil de ses missions guerrières et se métamorphoser physiquement et psychologiquement. Ah, ces regards hagards et perdus valent mille explications. Un oscar ?

Deuxième constat : ce film amène forcément à réfléchir. Lorsque l’on quitte la salle, les pensées se bousculent. Ce film marque les rétines du spectateur mais surtout joue avec son cerveau et entremêle les émotions. Revient en mémoire cette phrase, au début du film, du paternel disant à ses fils : « il y a 3 sortes d’hommes, les moutons, les loups et les chiens de berger. Et je n’ai élevé aucun des deux premiers ». Ça donne le ton.

Troisième constat : Clint Eastwood ne prend jamais réellement parti. Télescopant les scènes de condamnation et celles d’approbation de la façon de mener cette guerre, il livre aux spectateurs un nombre d’éléments complexes où bien malin qui pourra avoir une opinion tranchée ; une sorte de canevas enchevêtré où chacun devra démêler les fils selon sa propre conscience politique et sociale.

Quatrième constat : ce film montre que quelque soit son camp, personne ne sort indemne d’une guerre.
Ce sont juste des hommes (parfois des femmes et des enfants) qui vivent, qui meurent, qui souffrent. Et puis à quoi ça sert ?

Cinquième constat enfin : les images sont sublimes. La réalisation est nerveuse et mordante.
Et l’on quitte la salle les yeux embués. Une leçon de cinéma vous dis-je.

david_picto_4

About Smadj (957 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

11 Comments on « American Sniper » de Clint Eastwood

  1. on va justement voir le film cet aprém …et vu l’article on ne va pas regretter je pense 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Problème du film, tous les arabes sont des méchants, seuls les américains sont les meilleurs, les plus sympa. Il ne parle pas de cette mascarade que fut la guerre d’Irak et des armes de destruction massives qu’ils ne trouvèrent jamais (hormis celle que les américains avaient vendu aux irakiens) et du fait qu’il y avait le pétrole.

    Je prendrai le film avec des pincettes… 😉

    Aimé par 1 personne

    • Ce n’est pas son propos ma belette. Ni les irakiens, ni les armes de destruction massive. En clair ce n’est pas une condamnation de la guerre en Irak.
      C’est plutôt un film sur les mécanismes qui font que des personnes partent à la guerre, ce qu’ils y font, ce qu’ils deviennent. Et en ca le film est très reussi.

      Aimé par 1 personne

      • Sur ça, je suis d’ok, mais je trouve dommage qu’il n’ait pas poussé un ch’tit coup plus loin. Il y a encore des américains (et d’autres) qui pensent que cette guerre était justifiée. 😦 Bon, on ne peut pas éduquer tout le monde non plus…

        Je n’aime pas non plus lorsqu’on donne une fausse image des soldats d’en face… mais bon, comme tu dis, ce n’est pas l’objet du film. Dommage 😉

        La morale c’est que ce sniper ait été descendu par une balle tirée par un vétéran… celui qui vit par l’épée périra par l’épée.

        Aimé par 1 personne

  3. Suite à ta dernière critique de livre, on vient faire un tour ici, et on tombe c’est immanquable sur American Snipper, que j’ai vu aussi…..Je suis assez passionnée de cinéma.

    j’ai été déçue, trop manichéen à mon goût, trop nationaliste, macho comme l’inspecteur Harry… j’ai tellement aimé « million dollar baby » et « invictus » du même Clint, tout en nuances, que j’en attendais peut-être trop, et l’acteur principal, boff, pas si exceptionnel que ça ! En ce moment, petite préférence pour Benedict Cumberbatch dans le rôle d’Alan Turing, dans « imitation game ».
    et pour ce qui est de dénoncer la guerre, on a vu nettement mieux et plus tragique avec « voyage au bout de l’enfer » de Michael Cimino, c’est pas jeune, je te l’accorde, mais c’est fort, et plus près de nous l’excellent film de Katherine Bigelow sur les démineurs.

    (faudra m’expliquer comment virer le torchon à carreaux qui va me servir d’avatar,car je n’ai pas compris tout)

    J'aime

    • Ah coool que tu me suives dans mes aventures très chère Titania ^^
      Merci pour ton retour sur « American Sniper » et je comprends ton point même si pour ma part, tu l’as compris, le film m’a séduit 🙂
      Pas vu le « Imitation Game » mais j’en ai lu que du bien.
      La bise et au plaisir d’echanger avec toi 🙂

      Je ne sais pas comment changer l’avatar lol ^^

      J'aime

  4. Francois-xavier Manson // 3 juin 2015 à 0 h 18 min // Réponse

    Et …… Pas d’accord du tout ! 😀
    Navre mais la je ne peux faire autrement que de me demander si nous avons vu le même film .
    De Eastwood il y a de très bons films , Bird et Million dollar baby , Sur la route de Madison , ect .
    Par contre celui ci fait parti des pires .
    Visuellement c’est moche , dans le genre Bigelow sur Demibeurs a fait largement mieux , ce n’était pas compliqué .
    Sur le plan de l’interprétation c’est nul .
    Cooper est pathétique , et fait rire avec la fameuse scène du faux bébé .
    Idéologiquement c’est détestable .
    Le type qui a était tue était , pardon du mot , une ordure .
    Quand on lis ces mémoires , on voit un mec raciste , d’une cruauté verbale extrême , un facho en somme .
    Eastwood le porte au rang de Dieu , en bon réaction qu’il est .
    Ce film est immonde a mon sens .
    Autant un film comme La chute du faucon noir , malgré ces défauts , est un bon film , Démineurs est un très grand film , mais ici , si je dous trouver une référence , ce sera Les bérets verts de Wayne , ou Nous étions soldats de Wallace .
    Quand à la destruction psychologique du à la guerre , l’on peut citer des œuvres comme Birdy , Le retour , et les somptueux Johnny got his gun et Voyage au bout de l’enfer .
    Eastwood a fait un film moralement douteux , qui met en colère à la fin , quand on voit ces images de l’enterrement de ce type , qui n’était qu’un salopard de première catégorie .
    J’invite chacun et chacune a lire ces mémoires , et la vous comprendrez mon propos .

    Aimé par 1 personne

    • Moi je ne me base sur sur les qualités intrinsèques du film pas sur la réalité de cet homme. Je ne juge que sur ce que Eastwood nous montre et j’ai adoré

      J'aime

      • Francois-xavier Manson // 3 juin 2015 à 12 h 22 min //

        Je comprends votre position , que je respecte . Je pense simplement que sur ce cas bien précis , l’on ne peut pas ne pas tenir compte de ce qu’était çet homme . Apres je tiens à dire que j’aime beaucoup votre site , qui ne fait pas dans la facilité , ni dans le commercial . Bravo !
        👍

        Aimé par 1 personne

      • J’essaie d’être éclectique avec une préférence pour le genre évidemment 🙂
        Merci pour les gentils mots 🙂

        J'aime

1 Trackback / Pingback

  1. Nous sommes 1000 ! Ah mais c’est fou ! – Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Le webzine en direct de la banquise

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, mes romans.

EmOtionS - Blog littéraire et musical

Chroniques et avis, interviews, salons, classements... Romans noirs, thrillers, polars, SF...

%d blogueurs aiment cette page :