News on fire

« Terminator Genisys » de Alan Taylor – La Chronique venue du futur !

terminator_genisys

Terminator Genisys – Alan Taylor

Voir Terminator, c’est comme aller retrouver un vieux pote et écouter ses galères. C’est sympa mais ça peut vite saouler. Surtout s’il se répète pour la cinquième fois.

Et des galères il en a à raconter. Celles avec sa mère qui n’en finit pas de ne pas vouloir mourir, celles avec son père qui ne sait toujours pas qu’il est son père, celles avec son grille-pain qui déconne et veut toujours l’électrocuter…
« Mon pote, me dit-il, il faut jamais faire confiance à ces putains de machines et autres merdes mécaniques et robotiques. »

Ah s’il pouvait remonter le temps et changer tout ça, on verrait bien ce qu’on verrait.

Ouais ok mon vieux John, t’en as des galères dans ta vie mais ce serait sympa que tu t’éternises pas dessus à chaque fois qu’on se voit.
D’autant que je suis sûr que t’as plein d’autres trucs à me raconter. Genre des trucs nouveaux, des trucs sympas.

C’est comme le vieux Schwarzy tu vois, hé ben cette fois-ci il change son fusil à canon scié d’épaule. Il fait même des vannes et passe son temps à nous sourire les dents en avant. Et dans ce 5ème opus, on voit le vieux Schwarzy quand il était jeune aussi. Ça en rappelle des souvenirs !
Et puis on voyage : 2029, 1984, 2017. Oups, je suis tout chamboulé.

Question castagne, on est bien servi tant les combats sont burnés et les cascades de belle facture. Bon après celles de Mad Max Fury Road (la chronique ici), elles paraissent toutes un peu fadasses mais le Terminator n’y est pour rien.

Les effets spéciaux sont, en revanche, à tomber par terre, on retrouve avec plaisir le futur qui fait peur, le T-800, le T-1000 (liquid killer !) ainsi qu’un nouveau Terminator à se pâmer d’ingéniosité.

Ah par contre, Emily Clarke, toute mignonne qu’elle est, n’arrive pas à la cheville de la Linda Hamilton bodybuildée complètement parano de l’épisode 2. N’est pas Sarah Connor qui veut. Mais ça fait plaisir aux jeunes et aux fans de Game of Thrones. Quand à Jai Courtney, il tire convenablement son épingle du jeu mais sans atteindre des sommets de charisme non plus. On va dire que le nouveau casting est sympathique et frais. C’est déjà ça.

Évidemment, l’attraction du film est Arnold Schwarzenegger qui malgré ses 67 ans est un ravissement pour les pupilles dès qu’il est dans le plan. C’est lui qui porte indéniablement le film sur ses larges épaules. C’est lui qui rend le projet « exciting ». Même si, son « âge avancé » oblige, il est parfois dans la caricature, il demeure la force stable et tranquille du film, celle qui sauve.
Et après la réussite que fut « Maggie » (la chronique ici) où il déploya un talent d’acteur inattendu et un jeu tout en nuances, c’est bon aussi de le retrouver avec cette niaque.

Ce 5ème opus s’amuse donc à détricoter l’espace-temps et la chronologie des premiers volets, pour se raccrocher à notre timeline de nous les jeunes qu’on n’a pas vécu les années 80 et à peine les nineties, m’sieur. Nous les jeunes, on n’a pas connu les dinosaures ni les films en noir et blanc, m’sieur.

Mais c’est amené de façon maligne et cela coule bien dans l’histoire. Après, vous dire que ce nouvel opus est une resucée des épisodes précédents et n’apporte rien de neuf ne doit pas vous empêcher d’aller voir ce « Terminator Genisys ». Aller voir ce film, c’est retrouver une ambiance, une époque, un vieux pote…
Au fait, je vous ai déjà parlé de mon vieux pote John ?

david_picto_3

About Smadj (954 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

4 Comments on « Terminator Genisys » de Alan Taylor – La Chronique venue du futur !

  1. Un petit délice pour moi ! J’y suis allée avec mes deux grands !
    Ils ont adoré bien sûr car chez nous ont est fan !
    C’est vrai que Sarah sans Linda Hamilton, c’est un peu comme Terminator sans Schwarzy. C’est vrai aussi que pour le réchauffé on a eu notre dose, d’autant que là, les scènes du premier sont reprises ! Quand à John, il change de visage à chaque film !
    La surprise, je dirai, est là… John Connors ! Le Chef de la résistance… qui devient leur ennemi principal !
    Sinon pas beaucoup de surprises mais, pour moi, revoir une « saga » commencé à mon enfance, et qui se poursuit, pour leur plus grand bonheur, à celle de mes enfants !

    Aimé par 1 personne

  2. Voilà c’est tout à fait ça…..faut aller voir ce film, surtout tous ceux qui on vu le 1er, le 2ème etc…..ça fait du bien aux souvenirs ; Et Scharwenegger, quoi que certains en disent, c’est une pointure, un grand, qui peut se permettre de faire un peu le guignol, c’est pas grave, ça nous fait marrer ! C’est pas le film du siècle, mais c’est bon ! 😉

    Aimé par 1 personne

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Box-Office France du 07/07/15 : Profs 2 fait le mur et les dinosaures dépassent les 4 millions d’entrées ! | Cest Contagieux!
  2. Box-Office US du 12/07/15 : « Les Minions  donnent des gnons à toute la concurrence ! | «Cest Contagieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, polar, science-fiction, mauvais genre

Cheeky-Gamer

Un geek qui s'ouvre au monde

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Anaïs Serial Lectrice

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Le petit monde d'Isa...

"On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier..."

Once Upon A Dream Girl

The best thing about fiction is to escape from your life, to be able to live hundreds or even thousands of different lives.

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

June & Cie

"Eventually everything connects."

Un livre un jour

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.

Petit Pingouin Vert

Des chroniques en direct de la banquise

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, mes romans.

EmOtionS - Blog littéraire et musical

Chroniques et avis, interviews, salons, classements... Romans noirs, thrillers, polars, SF...

%d blogueurs aiment cette page :