News on fire

« Le gibier » de Nicolas Lebel – La chronique qui joue du cor !

Avec « Le gibier » Nicolas Lebel se métamorphose. Il sort de sa chrysalide dorée pour rejoindre le panthéon des auteurs à surprises. Un auteur à surprises ? Vous vous souvenez de l’effet que vous provoquait l’achat par vos parents d’une pochette surprise – joie d’offrir, plaisir de recevoir – chez le boulanger ? Cela vous plongeait dans un inconnu délicieux où vous vous émerveilliez des trésors qu’elle pouvait renfermer et fantasmiez sur son contenu. C’est pareil avec les auteurs à surprise : dès qu’on pose les mains sur un de leurs romans, on ne sait pas ce qu’on va y trouver mais on s’enthousiasme, on projette ses désirs, on fait des souhaits, on tape des mains, on régresse… clairement… et on se lèche les babines, l’œil malicieux, de ce qu’on pourrait y trouver sans avoir la moindre idée de ce qui va s’y trouver. Oui, on appelle ça aussi l’effet Forrest Gump.

Pourquoi ce préambule ? Parce qu’avec « Le gibier », Nicolas Lebel entame sa petite révolution : changement de personnages (exit Mehrlicht – On espère te revoir très vite quand même, l’ami), changement de rythme, changement de style et vent d’air frais dans le Landerneau littéraire avec ce polar machiavélique. 

Nicolas Lebel propose ici un roman à la mécanique implacable, incroyablement bien huilée (comme son torse de féru de Krav Maga dont l’auteur vous dédicacera la photo à la réouverture des salons du Livre – je l’ai vue, ça laisse pantois…) qui va vous coller des sueurs froides.

STARSKY & HUTCH

Côté personnages, le moins qu’on puisse dire est que l’auteur met notre empathie à rude épreuve en les maltraitant comme il ne devrait pas être permis. Plaisir coupable de les voir souffrir ? Entre un Paul Starski vite dépassé et une Yvonne Chen cynique, difficile de s’attacher à ce duo d’enquêteurs mais c’est justement toute leur complexité d’être humain qui rend leur présence incontournable. A noter que le bestiaire de méchants est haut en couleurs. Tout le long du livre, leur menace sourde et mortelle plane au-dessus de nos têtes.

QUE LA CHASSE COMMENCE !

C’est un plaisir inquiétant que de pénétrer les pages de ce roman. On se sent épié, observé, surveillé. Vous qui entrez dans ces pages, il y a peu de chances que vous en sortiez sain et sauf… En effet, Nicolas Lebel propose un roman paranoïaque et nihiliste dont l’encre noire va imprimer vos doigts et vos esprits. Son intrigue est diabolique, véritable enchevêtrement de poupées russes.

Attention, la traque va commencer et vous allez être la cible d’un auteur machiavélique qui va vous pister et vous ferrer dès la première page puis lâcher sa meute après vous pour vous courser jusqu’à la dernière ligne. Pensez à prendre les bonnes pompes avant de vous mettre à la lecture de ce polar !  Car il démarre sur les chapeaux de roue et accélère de chapitre en chapitre sans vous laisser le temps de respirer.

Et si vous vous montrez trop confiants, méfiez-vous ! Lebel a posé des pièges à loup tout au long de son bouquin. Pièges dont les mâchoires vont se refermer inexorablement sur toutes vos suppositions et autres tentatives de deviner l’intrigue qui se déroule sous vos yeux. Le gibier, c’est vous !

NOUVEAU DEPART

Pour ceux qui connaissent déjà les écrits de Nicolas Lebel, vous l’avez compris « Le gibier » annonce l’ère du changement. Si comme moi, vous vouliez le voir investir de nouveaux territoires, vous allez vous régaler.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore cet auteur, c’est LE roman idéal pour tester sa prose et vous laisser charmer par une plume atypique et piquante dont vous me direz des nouvelles.

4ème DE COUV’

La journée du commissaire Paul Starski commence assez mal : son épouse demande le divorce, son chien adoré est mourant et une prise d’otages l’attend dans un appartement parisien. L’âme morose, il se rend sur place avec sa coéquipière, la glaciale et pragmatique Yvonne Chen, et découvre les corps d’un flic à la dérive et d’un homme d’affaires sud-africain. Tous les indices accusent Chloé de Talense, une brillante biologiste. Starski n’ose y croire : Chloé était son grand amour de jeunesse. Afin de prouver son innocence, le commissaire prend l’enquête à bras le corps – et certainement trop à cœur –, tandis que les meurtres se multiplient. Car l’étau se resserre autour de la biologiste qui semble être le gibier d’une chasse à courre sanglante lancée à travers la capitale. Starski prend peu à peu conscience que rien n’arrêtera les tueurs.

Vous voulez en savoir plus ? Retrouvez l’interview de Nicolas Lebel dans le numéro 11 de LA FRINGALE CULTURELLE. Pour vous le procurer, cliquez ici !

About Smadj (1112 Articles)
Plus que des quatrièmes de couverture, plus que des résumés de films, c'est de la passion et de l'émotion que vous découvrirez ici.

4 Comments on « Le gibier » de Nicolas Lebel – La chronique qui joue du cor !

  1. Le changement c’est maintenant 😉. Mais on reconnaît bien la patte Lebel

    Aimé par 1 personne

  2. C’est juste horrible… je l’ai commencé hier soir, et là, j’ai juste envie de lâcher mon taf pour y retourner !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Aude Bouquine

Blog littéraire, chroniques, sorties, bilans lecture : passionnée de polars, thrillers et romans noirs mais pas seulement !

Sam délivre ses livres

“Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” - Jules Renard

A vos crimes !

Le polar dans tous ses états, mais pas que...

Les Imposteurs

Littérature, poésie, théâtre, polar, mauvais genre

Je suis un gameur.com | Le jeu vidéo avec passion !

De l'actu, des tests de jeux vidéo, guides de trophées et autres débats, voilà ce que vous réserve Je suis un gameur.com.

Blog littéraire - Chroniques de thrillers et polars

Je suis une serial lectrice, et j'ai beaucoup, beaucoup de victimes à mon actif...

Ju lit les mots

Polars, thrillers, mais pas que...

Dealer de lignes

De la bonne came pour les yeux et les oreilles

juneandcie.wordpress.com/

Eventually everything connects

Petit Pingouin Vert

Ici je vous raconte ma vie et parfois je parle bouquins aussi ( parfois)

Mes Polars & Compagnie

Lectrice en série de polars, de thrillers et romans noirs...

Les billets de Fanny

Blog culturel : littérature (adulte, ado, jeunesse, tout-petits), cinéma, mes romans.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :